Les écoles qui cartonnent aux inscriptions du concours BCE 2017 Les écoles qui cartonnent aux inscriptions du concours BCE 2017
Après avoir effectué un premier bilan démographique des candidats, vu les écoles qui les attiraient moins qu’avant, celles qui demeurent dans la moyenne, il... Les écoles qui cartonnent aux inscriptions du concours BCE 2017

Après avoir effectué un premier bilan démographique des candidats, vu les écoles qui les attiraient moins qu’avant, celles qui demeurent dans la moyenne, il est grand temps de voir quelles étaient les écoles qui ont, cette année, réussi à faire des coups de maître lors de ces inscriptions aux concours BCE 2017 !

Nous considérons qu’une école a cartonné à partir du moment où sa progression est égale à plus du double de la moyenne, soit un minimum de 6% de progression.

 

L’ESM Saint-Cyr et l’ENS Cachan Paris-Saclay attirent de plus en plus !

Associées à la BCE, ces deux écoles voient leur nombre de candidatures exploser ! L’ESM Saint-Cyr passe donc de 160 à 180 candidats (+12,5%), tous en ECE. Pour l’ENS Cachan, rebaptisée depuis peu ENS Paris-Saclay, les 815 candidatures lui permettent d’afficher une progression de 18,8%.

 

BSB et l’INSEEC : carton plein !

Deux écoles du top 20 SIGEM affichent des performances incroyables : BSB (Burgundy School of Business) et l’INSEEC. L’école bourguignonne affiche une excellente dynamique et gagne pas moins de 435 candidats, à 3252 candidatures, ce qui fait une progression de 15,44% ! BOOM. L’école parisienne, quant à elle, s’affiche en hausse de 10,47%, avec 2786 candidatures. Excellent !

 

Les petits nouveaux de la BCE bizutent les anciens

Que dire des performances de l’ISG, Brest BS et de l’ESC Clermont ? C’est dingue ! L’ISG, qui a rejoint la BCE en tant que membre à part entière que récemment continue d’afficher une très belle progression, avec 1878 candidatures, une progression de 18,79%. Pour l’école la plus proche de New-York, les 1550 candidatures lui permettent de progresser de 26,02%.

Enfin, l’ESC Clermont profite de sa nouvelle alliance avec les 5 anciennes écoles qui recevaient 3 333 candidatures en 2016 et qui ont toutes fortement reculé cette année. En passant de 1416 à 2232 candidats, l’école auvergnate s’intègre parfaitement dans ce groupe d’école.

Les mauvaises langues diront « Oui, c’est facile de progresser en partant d’aussi bas ». Oui, elles ont raison. Mais cela permet aussi de confirmer leur retour en forme, après un passage bien compliqué.

Mehdi Cornilliet Fondateur

20 ans, étudiant à HEC, ancien étudiant au Lycée La Bruyère (Versailles) et fondateur de Major-Prépa.

No comments so far.

Be first to leave comment below.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *