Petit guide de survie du khâgneux qui tente les écoles de commerce Petit guide de survie du khâgneux qui tente les écoles de commerce
Holà jeune khâgneux ! Si tu lis ceci, c’est sans doute parce que tu te dis que finalement les écoles de commerce commencent à te... Petit guide de survie du khâgneux qui tente les écoles de commerce

Holà jeune khâgneux ! Si tu lis ceci, c’est sans doute parce que tu te dis que finalement les écoles de commerce commencent à te tenter et tu n’as pas tort ; les écoles de commerce offrent de nombreuses possibilités aux khâgneux.

Mais il est vrai que contrairement aux autres filières il est beaucoup plus difficile pour un khâgneux d’avoir accès à toutes les informations concernant les concours, et c’est pour ça que ce petit guide est là !

 

I – L’inscription aux concours, comment ça se passe ?

Vers le mois de décembre, tu vas devoir t’inscrire sur le site de la BEL pour passer le concours de Normale Sup’ et c’est en fait à ce moment là que tu vas pouvoir cocher les écoles de commerce parmi une sélection d’écoles qui recrutent via la BEL. Petit conseil, ne te contente pas de cocher juste une ou deux écoles mais pense bien à élargir ton choix, en effet il serait bête de ne pas avoir d’école car tu as raté de peu celle(s) que tu avais coché. Mais, parce que bien évidemment il y a un mais,l’inscription aux concours des écoles de commerce n’est pas gratuite. Chaque école décide du tarif de son concours ; cependant rassure toi certaines écoles se regroupent et proposent un prix collectif, c’est le cas de l’EM Strasbourg, de Montpellier Business School et de Rennes School of Business par exemple. Bon, la grosse bonne nouvelle c’est que si tu es boursier tu ne payes rien, oui tu ne rêves pas rien du tout. Du coup si on a un conseil à te donner chez Major-Prépa c’est d’en passer le maximum, histoire d’augmenter tes chances de réussite !

PS : Si tu n’es pas boursier et que tu passes toutes les écoles cela te reviendra peu ou prou à 2 000 euros.

 

II – Mais au fait, quelles sont les épreuves pour les littéraires ?

Je te vois déjà te dire « ouh la la comment je vais faire pour passer une épreuve de maths et une épreuve d’économie ?!! », pas de panique ! En tant que littéraires, les khâgneux disposent d’épreuves particulières et rassure toi il n’y a ni éco ni maths.

Dans un premier temps il faut savoir que la moyenne des notes de l’ENS compte pour l’admissibilité dans toutes les écoles, mais attention chacune choisit quel coefficient elle souhaite lui donner. Ensuite peuvent se rajouter les épreuves suivantes : histoire ou géographie (au choix), littérature, philosophie, langues, synthèse et contraction de texte. Cependant il faut savoir que toutes les écoles ne demandent pas de passer toutes les épreuves (pour avoir une idée des épreuves demandées par chaque école, tu peux consulter le tableau qui se situe à la fin de cet article).

Les deux seules épreuves qui demandent une préparation particulière sont la synthèse et la contraction de texte. Il faut réellement s’y entraîner et cela dès le début de l’année car celles-ci sont généralement très fortement coefficientées. Pour cela je te conseille vivement de consulter les articles de méthodologies publiés par Major-Prépa. Il faut aussi noter que les épreuves d’histoire ou de géographie, de lettres et de philosophie ne durent pas 6 heures mais 4 heures, attention donc à être rapide et efficace !

Concernant les épreuves de langue, il faut savoir que les écoles sont séparées en deux groupes les écoles appartenants à IENA et les écoles appartenants à CCIP. Chaque groupe possède ses propres épreuves de langue. Les épreuves CCIP sont plus littéraires tandis que celles CCIP sont plus journalistiques. Voilà en ce qui concerne les écrits !

En ce qui concerne les oraux :

Pour chaque école de la banque CCIP tu auras un entretien de motivation et deux oraux de langue (LV1 et LV2) et pour les écoles de la banque IENA tu ne passes qu’une seule fois les oraux de langue (ils seront ensuite valables pour toutes les écoles de la banque IENA) et dans chaque école tu passes un entretien de motivation.

Exception faite d’HEC où tu auras si tu as la chance d’être admissible un oral de logique à passer ainsi qu’un oral d’histoire ou de géographie.

L’ESSEC fait aussi exception puisque les épreuves orales consistent en un test d’aptitude et un entretien de motivation.

 

III – Quelles opportunités pour les khâgneux ?

Etre khâgneux n‘est pas un désavantage pour passer les écoles de commerce, je dirais même qu’au contraire cela vous permet de vous différencier des autres candidats. KEDGE BS et NEOMA BS (qui recrutent uniquement sur les notes à l’ENS) ont même des places réservées aux littéraires, 75 dans chaque école. Cela prouve la véritable envie des écoles de commerce de recruter des profils de plus en plus diversifiés.

Il ne faut pas non plus penser que si vous entrez en école de commerce, vous ferez obligatoirement carrière dans la finance, vous le pourrez si vous le désirez, mais la plupart des écoles proposent désormais des spécialisations en management culturel qui peuvent davantage intéresser de nombreux khâgneux. Audencia BS propose même à ces étudiants de première année de pouvoir suivre des cours de lettres, de droit ou d’arts en même temps que leur cursus au sein de l’école.

Bonne chance !

Yélena Ekolle

Ancienne khâgneuse qui a décidée de prouver aux khâgneux qu'ils avaient leur place en école de commerce ! Actuellement étudiante à Rennes School of Business

No comments so far.

Be first to leave comment below.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *