Comment gérer la période hivernale ? Comment gérer la période hivernale ?
La période entre les vacances de la Toussaint et celles de Noël est une période difficile en prépa. Déjà, parce que les vacances sont... Comment gérer la période hivernale ?

La période entre les vacances de la Toussaint et celles de Noël est une période difficile en prépa.

Déjà, parce que les vacances sont finies. Alors même si on sait tous que les vacances de la Toussaint en prépa ne sont pas des vraies vacances, ça joue sur le moral. Normalement, tu as pu récupérer le manque de sommeil accumulé depuis la rentrée de septembre. Surtout, tu as pu travailler à ton rythme et savourer le bon repas que ta mère t’a préparé.

Ensuite, parce que c’est l’arrivée de l’hiver : les jours sont de plus en plus courts et le froid arrive. C’est là que la fatigue s’installe, et il suffit d’un rhume pour vider ton énergie.

Enfin, parce que les fêtes de fin d’année se rapprochent à grands pas. Et ça, ça veut dire que les rues vont se transformer, que les boutiques vont se faire belles et te donner envie d’y faire un tour, que tu vas devoirs réfléchir aux cadeaux que tu vas pouvoir offrir et surtout … que tu ne pourras pas allumer la télé sans tomber sur un film de Noël.

Et pourtant cette période est cruciale : à l’arrivée des vacances de décembre, tu auras terminé la première moitié de ton année (à comprendre : tu es censé maîtriser la moitié du programme !). Et surtout, c’est à ce moment-là que tu dois faire des vœux d’inscription au concours de la BCE :  c’est la consécration, tu t’inscris définitivement aux écoles pour lesquels tu travailles de façon acharnée depuis de nombreux mois. Oui mais, si pour certains le choix est fait depuis longtemps, pour d’autres, ce n’est pas le cas et il arrive le moment où tu dois prendre ta décision.

Alors, pour t’assurer d’être performant alors de cette période, voici quelques conseils :

 

Renseigne toi déjà un peu sur les écoles de commerce  

A la rentrée suivant les vacances de la Toussaint, mon prof de maths nous a mis en garde : « Ces six semaines vont être les plus difficiles. Il ne faut surtout pas baisser votre rythme de travail, malgré les journées qui raccourcissent et la fatigue qui s’accumule : vous allez finir sur les genoux. Les inscriptions se terminent en mi-janvier : ne comptez pas sur les vacances de Noël pour réfléchir à vos écoles (voir le point : prépare correctement tes vacances de Noël). Faites-le maintenant »

Aujourd’hui, je vous répète ce conseil car il m’a bien aidé. Si tu ne sais pas encore à quelles écoles tu vas t’inscrire : réfléchis-y au plus vite.

Pose-toi les bonnes questions : qu’est-ce qui t’intéresse vraiment dans une école de commerce ? Sa proximité avec les entreprises ? Sa dimension internationale ? Son classement ? Les masters qu’elle propose ?

Ensuite, rends-toi sur le site des écoles et regarde ce qu’elles proposent, et en quoi cela peut correspondre à tes attentes. Essaye aussi d’avoir des avis d’étudiants que tu connais sur les écoles en question (un regard interne apporte énormément !). Tu peux également te rendre sur des sites qui donnent des informations sur les écoles de commerce, (Business Cool, par exemple).

Pour des recherches efficaces et complètes : utilise plusieurs sources !

 

Attention cependant à ce que ces recherches ne soient pas excessivement chronophages

Toutes ces recherches prennent du temps. Et on sait très bien que lorsqu’on ouvre son PC dans un but de recherches sérieuses, on finit souvent sur YouTube devant la dernière vidéo buzz du moment.

Pour éviter cela, voici un conseil simple : organise ton temps. Ne commence pas tes recherches en te disant « je fais des recherches sur deux écoles et ensuite je fais mes maths », mais plutôt « je m’accorde une heure de recherches en commençant par l’école qui m’attire le plus ».

En faisant cela, tu sais que ton temps de recherche est limité et tu seras incité à chercher un maximum d’informations en un temps imparti

Ce conseil peut paraître simple, mais il est vraiment important si tu veux récolter les informations dont tu as besoin pour faire tes choix tout en gardant ton rythme de travail.

 

Prépare correctement tes vacances de Noël

Chacun gère les fêtes de fin d’année comme il le sent : l’équilibre famille/travail est quelque chose de très personnel. Mais si, comme moi, tu n’as pas envie de sacrifier des moments en famille pour faire des maths ou réviser de la philo, ceci est pour toi :

Tout le monde le sait : il est particulièrement difficile de travailler lors des vacances de Noël. Entre les repas de famille, les retrouvailles avec les amis du lycée, les journées où tu ne peux pas faire autrement que consacrer toute ton énergie à la digestion du repas de la veille et les gueules de bois qui te clouent au lit, tes cours semblent bien loin. Et c’est tant mieux, parce que les fêtes de fin d’année, c’est avant tout pour se retrouver en famille.

Pour ne pas culpabiliser de ne pas travailler pendant ces vacances, tu dois essayer de les préparer : assure-toi de ne pas accumuler de retard. Le pire serait de se dire, « je ne maîtrise pas totalement ce sujet, même après la correction du DS. Bon, je verrais ça pendant les vacances, je ne peux pas m’y attarder maintenant alors que le prof a déjà bien entamé le chapitre suivant ».

C’est primordial, si tu veux profiter de vacances en famille : n’accumule pas de retard, c’est maintenant qu’il faut suivre.

Attention toutefois, vacances ou pas vacances, Noël ou pas Noël, il y aura forcément des journées que tu devras consacrer exclusivement à ton travail de préparationnaire. La réalité des concours n’est jamais loin même pendant une période aussi festive…

 

Réserve-toi un « moment détente » de la semaine

Ce point est valable pour toute l’année, mais, à mon sens, primordial pour ne pas avoir de baisse de moral avec l’arrivée de l’hiver, et surtout pour affronter tout ce travail qui t’attend.

En prépa, tu as souvent l’impression que ta vie se résume au travail qu’il te reste à faire pour être au point. Et ça, c’est super déprimant.

Pour y remédier, il est conseillé de se réserver un moment complètement dédié à la relaxation et au repos : c’est important pour oublier quelques instants la pression et le stress qui s’accumulent. A toi de voir ce qui te vide l’esprit : un bon bain chaud, une séance de cinéma entre amis, un épisode de ta série préférée, la (re)lecture de ton roman préféré, une bonne séance de sport (évites quand même la cuite du jeudi soir, qui a de sérieux risques d’endommager ta productivité !)

Pendant une heure, ne fais rien d’autre que ce que tu aimes. Le mieux, c’est de se réserver le même créneau chaque semaine : tu sais que le vendredi soir (c’était mon cas), tu ne travailles pas.

Les avantages :

  • Avant ton heure-détente, tu es super motivé(e) à travailler. Parce que tu sais ce qui t’attend, et tu sais aussi que si tu le fais après une séance de travail productive, tu ne pourras que mieux le savourer.
  • Après ton heure-détente, tu es remonté à bloc et prêt à affronter la nouvelle semaine qui t’attend.

Tu l’auras compris pour gérer la période, difficile car chargée de questions, d’arrivée de l’hiver, voici les maître-mots : prévision, organisation et relaxation. Ils te permettront d’être efficace et de répondre aux doutes qui t’habitent !

Léa Hauviller

Ancienne élève en CPGE B/L au lycée Notre Dame Saint Sigisbert (Nancy). Actuellement étudiante en première année à Skema (Sophia Antipolis)

No comments so far.

Be first to leave comment below.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *