Interview de Ronan, futur bicarré Interview de Ronan, futur bicarré
Ronan ex-khube et futur bicarré nous a accordé une interview sur son parcours original.   Peux-tu nous retracer en quelques lignes ton parcours, depuis... Interview de Ronan, futur bicarré

Ronan ex-khube et futur bicarré nous a accordé une interview sur son parcours original.

 

Peux-tu nous retracer en quelques lignes ton parcours, depuis ton entrée en prépa ?

Mon parcours en prépa peut se résumer à un vrai parcours du combattant ! J’étais bizuth au lycée Le Verrier à Saint-Lô en Normandie puis carré au lycée Jeanne D’arc à Caen puis cube à Intégrale à Paris. Et enfin bicarré à partir du 4 Septembre Au Mans au lycée Notre Dame de Saint Croix où je suis très heureux d’aller. Je tiens à rajouter que j’ai fais ma Première à Nantes et ma Terminale à Bayeux donc en 6 ans : 6 lycées différents, et à chaque fois un changement de département !

 

Pourquoi tant de changement dans les prépas ?

Tous ces changements s’expliquent facilement : mon désir d’intégrer une prépa toujours mieux classée pour avoir le maximum de chance d’intégrer une école la plus prestigieuse possible. De Saint Lô je suis donc allé à Caen qui était légèrement mieux classé puis Intégrale, qui est une très bonne prépa. Malheureusement pour la 4ème année, par manque de moyen pour financer une deuxième année à Intégrale, je vais repartir dans une prépa à moindre coût.

 

De tes trois prépas, laquelle as-tu préféré ? Et pourquoi ?

J’ai beaucoup apprécié Intégrale, tant l’ambiance de classe (petite dédicace pour eux) que le corps professoral de qualité ainsi que le directeur qui m’a fait confiance. Je me suis fait de très bons amis à Intégrale. De même que j’ai eu de très bonnes relations avec mes camarades de classe à Caen et à Saint Lô. Cependant ma relation avec les professeurs était bien plus compliquée à Caen car leur ambition de réussite des concours était très réduite (j’ai eu pas mal d’ennuies avec le professeur de culture générale…). Je garde une très bonne image de mes 3 prépas et je pense que ma 4ème année sera également intéressante (j’arrive Le Mans !!!).

 

Qu’est-ce qui t’a convaincu de repartir pour une 4ème année consécutive ?

Ce qui m’a convaincu de repartir pour une 4ème année, c’est mon profond désir de refaire pour la 3ème fois les concours car ce sont 2 semaines extrêmement détendues. Trêve de plaisanteries, c’est d’intégrer la meilleure école possible, cette année en cube j’étais admissible à Grenoble que je n’ai pas eu de beaucoup après l’oral donc cette année l’objectif est de faire mieux, et pourquoi pas se rapprocher d’une parisienne !

 

Qu’est-ce qui a été le plus dur durant ces années ?

Le changement de ville chaque année, on s’y fait. Le plus dur durant ces années aura été ma relation avec certains professeurs de Saint Lô et de Caen. Je garde d’excellents souvenirs de certains professeurs (professeurs de maths et CG en première année, professeurs très compétents d’Intégrale..) mais à l’inverse, j’avais des relations très tendues avec certains professeurs, notamment à Caen. La pression, en prépa, est tant sur les professeurs que sur les élèves, c’est ce qui rend la prépa unique, tout le monde se dépasse afin de réaliser ses rêves pour l’étudiant et d’avoir de très bonnes statistiques pour les professeurs. Le côté humain rentre aussi en jeu.

 

Quel est ton meilleur souvenir de ces trois années de prépa ?

Mon meilleur souvenir c’est quand j’ai vu que j’avais loupé Grenoble à quelques dizaines de places après ma Cube et qu’il était nécessaire pour moi de bicarré. Plus sérieusement, ça a été de très belles rencontres, je me suis fait de réels amis : Pilou, Guillaume, Ronron, et bien d’autres qui se reconnaîtront !!

Nicolas Berrou

Étudiant à HEC Paris
Ancien préparationnaire au Lycée Saint-Vincent de la Providence à Rennes.

No comments so far.

Be first to leave comment below.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *