La playlist des prépas La playlist des prépas
Ah, la prépa… Deux ans de travail acharné et de sacrifices, rythmés par les khôlles de maths interminables, les DS difficiles du samedi matin... La playlist des prépas

Ah, la prépa… Deux ans de travail acharné et de sacrifices, rythmés par les khôlles de maths interminables, les DS difficiles du samedi matin et les courtes nuits de sommeil que l’on connait tant.

Pour survivre à cette longue et périlleuse aventure, il existe une seule et unique chose qui deviendra ta meilleure alliée : la musique. Parce qu’elle t’accompagne dans les bons comme dans les mauvais moments, on t’a concocté une playlist pour chaque étape de ta vie en prépa.

 

 

La playlist de rentrée du bizuth

 

Il fait beau, il fait bon, c’est la rentrée : tu fais tes premiers pas dans ta nouvelle vie de prépa, des projets plein la tête et d’une candeur presque touchante.

Au programme :

 

 

 

 

La playlist pour s’évader

 

Maxime Verschoor, étudiant en 1A à Audencia Business School : « Ce qui est cool avec la musique, c’est qu’elle peut te faire apprécier des moments banals comme les trajets en transports en commun qui prennent d’un coup plus de valeur. Elle t’emmène dans un autre monde le temps de quelques minutes. Quand j’en avais marre et que j’avais envie de me déconnecter, j’écoutais des sons type electro ou jazz&soul »

 

 

 

 

La playlist de la déprime

 

Des nuits entières consacrées aux maths avec pour seule compagne ta tasse de café, un nouvel an passé cloîtré dans ta chambre, les résultats du dernier concours blanc tombent : un médiocre 3/20. Deux options s’offrent alors à toi : soit l’énervement ou la tristesse l’emportent, tu écoutes alors des musiques bien déprimantes ou revendicatrices (fuck la société)

 

 

 

… Soit ta nature optimiste te pousse à lutter contre la dépression, tu choisis alors des sons innocents et joviaux (les années collège sisi)

 

 

 

La playlist de la victoire

 

 

Tu l’as fait : tu décroches enfin la moyenne en allemand sous le regard admirateur de tes camarades de classe. Tu te laisses aller, du bon gros rap américain dans les oreilles.

 

 

 

 

Que tu sois frustré(e), dépressif(ve) ou heureux(se), tu sais désormais ce qu’il te reste à faire !

 

Julia Veneau

No comments so far.

Be first to leave comment below.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *