Comment briller en Economie-Droit ? Comment briller en Economie-Droit ?
Chers étudiants, vous êtes sur le point de commencer votre seconde année en classe préparatoire. Vous êtes sûrement stressés, anxieux mais avant tout vous... Comment briller en Economie-Droit ?

Chers étudiants, vous êtes sur le point de commencer votre seconde année en classe préparatoire. Vous êtes sûrement stressés, anxieux mais avant tout vous attendez avec impatience le jour ou vous allez pouvoir enfin lire : Félicitations vous êtes admis à l’école de vos rêves. Mais pour cela chers étudiants, vous devez impérativement réussir vos concours écrits, et je suis là aujourd’hui, devant mon PC en train de rédiger cet article afin que vous puissiez trouver, je l’espère, quelques éléments de réponses sur la manière de réussir l’Economie-Droit BCE.

  1. Economie :

    Il faut savoir qu’en économie vous aurez deux épreuves à passer :

  • La synthèse.
  • La QRC (question à réponse courte).

Commençons par la synthèse, si on prend le temps de lire attentivement les rapports publiés chaque année concernant cette épreuve, on remarquera que les correcteurs accordent beaucoup plus d’importance à celle-ci. Il est donc crucial pour vous de bien réussir cette épreuve avant d’entamer la QRC. En effet, je vous conseille de commencer par celle-ci tant que vous êtes encore « frais ». (d’autant plus que vous passez l’épreuve de management et gestion le matin même).

Comment rédiger une bonne synthèse ?

  • La réponse est claire : une rédaction fluide avec des phrases courtes. (le correcteurs a 100 000 copies à corriger, il ne doit surtout pas se perdre). Bien faire la différence entre les points essentiels et les remarques superficielles. N’essayer surtout pas d’en faire trop, c’est là le plus grand piège de cette épreuve. Gardez toujours en tête le mot : simplicité.

Passons à la QRC, comme son nom l’indique il s’agit une réflexion assez courte. Dès lors je vous conseille de ne pas dépasser les 2 pages MAX. ( je sais qu’il peut être tentant de rédiger plus pour plaire au correcteur, le risque est de passer trop de temps sur une QRC qui aux yeux des correcteurs n’a pas beaucoup de valeur ajoutée et de négliger par la suite l’épreuve de droit.Comment rédiger une bonne QRC ?

  • La QRC est l’épreuve où vous avez le plus de liberté pour montrer vos connaissances économiques. Il faut néanmoins rester vigilent. Bien évidemment, je vous conseille d’insérer lors que de votre rédaction beaucoup de statistiques, de chiffres, de rapports ayant une liaison avec le sujet proposé. Efforcez-vous de suivre l’actualité, ce sera votre valeur ajoutée par rapport à d’autres candidats qui vont étaler des théories TROP classiques déjà vues et revues.

ATTENTION : Il ne s’agit pas de faire montre de toutes ses connaissances mais d’une REFLEXION argumentée par des chiffres, statistiques et théorie. L’étalage de connaissance risque de vous mener au hors sujet.

 

  1. Droit :

Au cours de cette épreuve, vous aurez trois cas pratiques et une veille juridique à rédiger.

  • Commençons par la veille juridique :

Là encore, la veille ne doit pas dépasser 2 pages. Il s’agit d’une épreuve très « facile » où vous pouvez gratter des points. En effet, la veille ne nécessite pas beaucoup de réflexion. Ne perdez pas beaucoup de temps à réfléchir sur ce que vous allez écrire. La veille juridique doit être prête en amont avec l’accroche le plan et tout ce qui va avec. Pour cette raison je vous conseille de rédiger plusieurs veilles juridiques à apprendre. Chaque veille sera en lien avec un sujet traité.

Par exemple : exemples de veille à apprendre concernant la RSE (responsabilité sociale et environnementale) :

  • RSE et droit du travail.
  • RSE et droit de la concurrence.
  • RSE et droit de consommation.

Apprendre des veilles toutes faites vous permettra de gagner du temps, un bon style, d’autant plus que vous allez fournir moins d’efforts « intellectuellement ».

  • Les cas pratiques :

Vous en avez trois. Chaque cas pratique lie une leçon déjà vue au cours de l’année. Vos armes pour réussir cette épreuve : les Articles de droit. Ne vous en faites pas, les cas ne sont pas très difficile à résoudre. La différence entre les copies se fait au niveau du rédactionnel. Tous les candidats trouvent quelle partie gagne, en revanche tous ne sont capables de proposer un bon rédactionnel clair précis et surtout pertinent. En effet ne vous perdez pas dans les tournures de phrases. Je vous conseil donc 1 page et demi MAX pour chaque article.

Remarque : vos professeurs vous le diront sûrement, la méthode du syllogisme est très importante pour rédiger de manière logique et cohérent.

Méthode du syllogisme :

  • Majeur : Vous explicitez les articles que vous allez mobiliser pour résoudre le cas. Attention, cela ne doit pas être une récitation d’article mais plutôt un paragraphe bien cohérent avec des mots de liaison pour enchainer les phrases.
  • Mineur : c’est la partie la plus « simple » . il s’agit de reprendre les faits. Attention : ne tombez pas dans le piège de la paraphrase.
  • Conclusion : c’est ici que vous allez pouvoir apporter votre plus-value. C’est l’application de la majeur à la mineure, afin de trouver une réponse claire pour la résolution du litige.

Vous l’aurez remarquer, l’épreuve d’économie-droit est une épreuve assez complexe. Cela ne doit pas vous décourager, croyez-moi je parle en connaissance de cause. Avec l’épreuve de management et gestion, elles constituent les épreuves qui pourront vous permettre d’accéder aux grandes écoles.

  • Mots clés pour réussir l’épreuve : Sang-froid, simplicité et pertinence .

 

Adnane Moustahfid

No comments so far.

Be first to leave comment below.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *