Étude sur la notoriété des écoles de commerce postprépa (Partie 1) Étude sur la notoriété des écoles de commerce postprépa (Partie 1)
Point d’orgue de deux voire trois années de classe préparatoire, l’intégration dans une école de commerce constitue l’aboutissement d’un travail acharné. Néanmoins, toutes ne jouissent... Étude sur la notoriété des écoles de commerce postprépa (Partie 1)

Point d’orgue de deux voire trois années de classe préparatoire, l’intégration dans une école de commerce constitue l’aboutissement d’un travail acharné. Néanmoins, toutes ne jouissent pas de la même aura auprès des prépas. Nous avons donc décidé de mesurer en octobre, à travers une grande enquête exceptionnelle où nous avons obtenu plus de 900 réponses, quelles étaient les écoles les plus connues des prépas. Il s’agit de la première partie des résultats de notre grande enquête sur la perception des écoles de commerce par les préparationnaires.

Le verdict :

La question précisément posée était « Quelles sont les écoles dont tu as déjà entendu parler ? ». Les prépas devaient ensuite, sans aucune indication, écrire les écoles dont ils avaient déjà entendu parler. Sur les 26 écoles postprépas, il s’avère que les préparationnaires connaissent en moyenne 10,2 écoles. Mais…quelles écoles ?

 

Le top 5 cité spontanément

Même s’ils ne sont que 28% à les intégrer, les écoles du top 5 sont presque systématiquement citées par les prépas. Au sein de cette filière souvent nommée « prépa HEC », seuls 3% ne pensent pas à citer l’école. Par la suite, la notoriété spontanée suit l’ordre des classements, à l’exception de l’ESCP Europe, qui figure derrière l’EDHEC. Est-ce une conséquence de l’arrêt quasi total des opérations de communication auprès des étudiants en prépa ? Possible.

 

Audencia BS vs Grenoble EM : la lutte continue

Écoles relativement comparables, Audencia BS et Grenoble EM sont très connues des étudiants en prépa. On note cependant qu’Audencia demeure associé au « top 6 » historique, souvent utilisé par les professeurs et se voit spontanément citée par plus de candidats dans l’ordre classique « HEC ESSEC ESCP emlyon EDHEC Audencia ».

 

KEDGE BS, une marque forte

Suit un groupe composé de KEDGE BS, Toulouse BS, NEOMA BS et SKEMA BS. De manière assez surprenante, la marque KEDGE est plus connue des prépas que Toulouse BS, dans la mesure où près des deux tiers des préparationnaires la connaissent. On notera également que nombreux sont les préparationnaires à la citer avant NEOMA et SKEMA, alors qu’elle figure derrière ces deux écoles au SIGEM. Chamboulement à venir ?

 

L’ESC Pau, un cas sui generis

Citée par un tiers des préparationnaires, l’ESC Pau ne s’arrime à aucune autre école et peut très bien être citée par des candidats qui ne connaissent que des écoles du top 5. En revanche, cette notoriété n’est pas en tout point positive, dans la mesure où l’école est parfois associée chez certains préparationnaires à l’échec aux concours, quand bien même l’école est loin d’être dernière au SIGEM…

 

De l’ICN BS à Montpellier BS, notoriété spontanée à développer

14 des 26 écoles sont citées par moins d’un quart des candidats. Cinq d’entre elles sont tout de même connues par plus de 15% des candidats : l’ICN BS, Rennes SB, Burgundy SB, l’EM Strasbourg et Montpellier BS. Si l’ICN BS bénéficiait à l’époque de son appartenance à Ecricome, dans la mesure où elle est presque toujours associée à KEDGE et NEOMA, cet effet pourrait bel et bien disparaître depuis son intégration à la BCE. Rennes SB, 12ème au SIGEM demeure toujours associée à ses deux compères de Montpellier BS et de l’EM Strasbourg. Souvent, les prépas associaient « KEDGE NEOMA SKEMA » et le couperet tombait avant celle qui se classe douzième au SIGEM. Et c’est logique, dans la mesure où l’école est associée à des écoles moins bien classées au SIGEM, lors des inscriptions notamment. L’EM Strasbourg et Montpellier BS ont une notoriété à peu près similaire, devancées légèrement par Burgundy SB, que les étudiants désignent encore majoritairement sous son ancien nom de l’ESC Dijon.

Toutefois, la seconde partie de l’étude nous montre que ce sont des écoles dont les prépas ont souvent entendu parler, sans pour autant qu’ils les citent spontanément. Mais patience, on le publiera bientôt !

 

Des écoles en quête de notoriété spontanée

Enfin, neuf écoles sont peu connues spontanément des candidats. A l’exception de Telecom EM, bien en-deçà de son classement SIGEM, et de l’ESC Pau qui opère le mouvement inverse, on retrouve ici les écoles les moins plébiscitées par les préparationnaires lors de leurs choix d’intégration. Ici, le défi de ces écoles est de se faire connaître auprès des préparationnaires afin de « remplir » leurs promos. On peut distinguer néanmoins quelques sous-groupes :

  • Telecom EM, La Rochelle BS, l’INSEEC et l’EM Normandie : ces écoles arrivent à faire écho auprès des préparationnaires à travers différentes mesures comme la scolarité peu onéreuse, une forte progression au SIGEM, un fort développement autour de la culture générale ou encore un film admissible puissant (respectivement).
  • ESC Troyes, ISC Paris, Brest BS et l’ESC Clermont : connues spontanément par environ un candidat sur 20, ces écoles pâtissent d’un manque de notoriété auprès des prépas et bien souvent, les oraux ne suffisent pas pour remplir leur promo…
  • ISG : l’école parisienne fait figure de presque inconnue. Son récent changement de statut et son intégration en tant que membre à part entière de la BCE aurait dû accélérer sa notoriété.

 

 

Commentaires

commentaires

Mehdi Cornilliet

Mehdi Cornilliet Fondateur

20 ans, étudiant à HEC, ancien étudiant au Lycée La Bruyère (Versailles) et fondateur de Major-Prépa.

No comments so far.

Be first to leave comment below.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *