Le stage Leadership HEC-Saint Cyr pour les nuls Le stage Leadership HEC-Saint Cyr pour les nuls
Tout savoir sur le séminaire de rentrée « Leadership à Saint-Cyr » organisé grâce à un partenariat entre HEC et l’école militaire de Coëtquidan C’est quoi... Le stage Leadership HEC-Saint Cyr pour les nuls

Tout savoir sur le séminaire de rentrée « Leadership à Saint-Cyr » organisé grâce à un partenariat entre HEC et l’école militaire de Coëtquidan

C’est quoi ?

Tous les ans du 26 au 31 août, l’école militaire Saint-Cyr reçoit une partie des futurs HEC fraichement admis en juillet (nombre en constante croissance, 124 en 2016). Ces élèves découvrent les joies d’une formation militaire, certes physique après deux mois d’intenses siestes au soleil suivies de rosé pour la plupart d’entre vous, mais adoucie comparée au rythme que doivent subir les véritables élèves de Saint-Cyr. Il n’y a pas de conditions pré-requises, si ce n’est de la motivation. Avec le même groupe pendant 5 jours, vous allez participer à diverses activités encadrées par des 3A de Saint-Cyr qui mettront votre esprit d’équipe et votre respect de la hiérarchie à rude épreuve, alors qu’un chef d’équipe sera aléatoirement désigné pour mener la team durant l’épreuve. Eh oui, le travail individuel de prépa, c’est fini. Barbelés, rivières boueuses, ponts bancals, nuits dehors, randonnée nocturnes, rations militaires et brancards sont au programme. Si ce dernier peut paraitre angoissant au premier abord, cela sera largement compensé par la fierté que vous tirerez lorsque votre team ressortira première de l’épreuve de la traversée du lac ou quand vous rentrerez à Jouy de votre « stage commando », affûté comme Florent Manaudou.

En réalité, vous serez accueillis par des élèves de Saint-Cyr de deux ou trois ans vos aînés qui, malgré leur aspect de dur à cuire méga-sérieux, sont désireux de vous faire découvrir le monde militaire, l’ambiance à l’école, les coutumes des élèves et quelques anecdotes concernant leur scolarité.

Cependant, le séminaire ne contient pas que du militaire, et à votre retour, il va falloir …. bosser. Bosser parce que l’on vous demandera d’écrire par groupe de 4 un mémoire concernant un thème précis du leadership dont une illustration vous aura marqué lors de votre expérience terrain. Bosser parce que vous devrez réaliser  des entretiens avec des personnalités du monde du management, des observations, des expériences et des sondages pour vérifier ou appuyer votre thèse, et ce alors que vous serez encadrés par des professeurs réellement soucieux de vous aider. Bosser parce que vous serez notés selon votre implication, votre sérieux et la qualité du travail rendu, et que, même si ce séminaire est un électif, avoir un F sur son relevé de notes, ça fait mal.

Ce que ce n’est pas

Ce n’est pas un stage commando qui aurait pour but de vous exténuer jusqu’à ne plus pouvoir pour vous faire comprendre que vous avez toujours vécu dans un cocon douillet. Les responsables du séminaire savent que vous n’avez pas vocation à devenir des militaires et vous prépareront -ce qui aura de quoi dégoûter les vrais saint-cyriens – un programme adoucit et pas trop violent. Après tout, ils veulent vous donner envie de revenir un jour.

Ce n’est pas la formation d’une caste saint-cyrienne à HEC qui resterait entre elle. Certes, si quelques listes JE se forment déjà à Saint-Cyr et que certaines relations se perdurent, vous serez majoritairement dispersés dans le grand magma josassien qui regroupera week-end d’inté, POW, classes et associations.

Ce n’est pas donné à tout le monde d’avoir sa place à Saint-Cyr. Dans ce cas, c’est la triste mais équitable loi du shotgun qui s’applique dès les résultats admissions. Alors exit les pleurs de joie et les soirées non-stop pour fêter vos heureux résultats. Réservez votre place as quickly as you can.

Pourquoi y aller ?

Parce qu’avoir Saint-Cyr sur un CV, ça claque. Ne serait-ce qu’un séminaire.

Parce que ce stage est l’occasion de bonnes rencontres permises par la proximité et la complicité que vous aurez sur le terrain avec les autres membres. Idéal quand on arrive en solitaire d’une prépa lointaine et inconnue. De même, la phase académique vous permettra aussi de faire de nombreuses rencontres.

Parce que ce sera un électif en moins à choisir plus tard.

Parce que, même si cela a l’air d’un poids a priori, la phase académique vous fera découvrir divers aspects de la futur vie du manager, tels les sondages et le travail en équipe, et que vous pourrez pimper lors de la phase des entretiens parce que vous aurez décroché une interview avec un big PDG grâce à votre étiquette HEC gagnée à la sueur de votre front.

Parce que vous aurez un plus vaste aperçu et une meilleure connaissance du milieu militaire grâce à des conditions inédites pour des civils. The more you know, the more you dare.

Image : HEC Paris sur hec.fr

Nicolas Berrou

Étudiant à HEC Paris Ancien préparationnaire au Lycée Saint-Vincent de la Providence à Rennes.

No comments so far.

Be first to leave comment below.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *