Comment se démarquer en ESH aux concours ? Par Pauline – L’éco pour les étudiants Comment se démarquer en ESH aux concours ? Par Pauline – L’éco pour les étudiants
Pour découvrir le blog de Pauline avant les concours : http://ecopourlesetudiants.com/   I- Ne pas faire de plan « bateau » Certains de ceux qui vont lire... Comment se démarquer en ESH aux concours ? Par Pauline – L’éco pour les étudiants

Pour découvrir le blog de Pauline avant les concours : http://ecopourlesetudiants.com/

 

I- Ne pas faire de plan « bateau »

Certains de ceux qui vont lire ce premier paragraphe vont se dire « c’est évident » mais je préfère l’évoquer ici, on ne sait jamais. Ici il ne s’agit pas spécialement de vous démarquer mais de ne pas vous tirer une balle dans le pied le jour des concours.  Prenons par exemple le sujet : « la politique monétaire est-elle encore efficace ? ». Bon, avant d’arriver jusqu’ici vous avez quand même fait deux ans de classe prépa et donc il ne s’agit plus de faire le plan « Oui / Non / Peut-être que les deux en fait… » NON !! Si vous comptiez faire ça oubliez ça tout de suite, c’est du suicide !  Vous allez juste montrer à votre correcteur que vous pouvez affirmer une chose et après dire totalement le contraire pour vous perdre à la fin.

Sur un sujet comme celui là il faudra plutôt se demander ce qu’on entend déjà par « efficacité », de quel type de politique monétaire parle t-on ? Quels en sont ses objectifs ? En considérant ces différents objectifs (qui peuvent varier dans le temps), vous montrerez comment elle a pu l’être et ne l’est plus. Bref, on ne traite pas un sujet d’ESH en faisant une thèse/antithèse/synthèse.

De la même manière, si vous avez un sujet du genre « Croissance & investissement » il ne faut pas faire une partie sur l’investissement et une autre partie sur la croissance. Vous pourrez montrer comment il y a un lien (ou non) entre les deux, comment ce lien a évolué dans le temps, ce qu’il en est maintenant … bref une vraie réflexion ! Votre correcteur doit voir que vous êtes capable de mener une réflexion organisée et argumentée sur un sujet complexe et pas juste capable de ressortir un plan « tout fait ».

 

II- Utiliser des données chiffrées et des dates

Encore une fois ça peut vous paraître inutile le préciser pour se démarquer mais détrompez-vous ! On trouve beaucoup de copie sans données chiffrées et sans dates ! Mais pourquoi les dates sont-elles importantes ? Elles vous servent à donner un cadre historique à vos propos et montrent aussi à votre correcteur que vous connaissez la partie historique de la matière. Eh oui ! On ne fait pas de « l’économie » en prépa, on fait de « l’ESH », il y a une partie historique (empirique) qu’il ne faut pas négliger.  Une copie sans aucune date et seulement des explications théoriques ne peut pas (je pense) être présentée à un concours.

Bon parlons des chiffres maintenant ; ils sont très importants et peuvent vous permettre de faire la différence ! Encore une fois, ces chiffres au même titre que les dates vont montrer à votre correcteur que vous connaissez autre chose que les théories économiques, que vous êtes renseignés sur le sujet et ce de façon pointue. Sinon, comment argumenter sans données chiffrées ? Comment prouver ce que vous avancez à votre correcteur ? Mais de très nombreuses copies ne contiennent pas de données chiffrées sur la croissance actuelle de la France, des EU, les grandes données qui concernent l’emploi ect… donc si vous pouvez sortir des chiffres importants dans votre copie, ça peut faire la différence !

Où trouver ces dates et ces chiffres ? Huuuummmm… dans votre cours, dans vos manuels et les livres d’histoire économique (ex : le Asselain). Vous pouvez aussi trouver des chiffres récents dans la presse économique : par exemple « Problèmes économiques » sort des numéros qui contiennent beaucoup de renseignements sur la croissance / le chômage / le commerce extérieur à faites-vous des petites fiches avec les dates clés et les chiffres clés.

 

III- Utiliser des citations

Eh oui, on en parle depuis la classe de première les citations peuvent représenter un petit plus dans votre copie, vous pouvez en apprendre quelques unes, celles que l’on retrouve tout le temps par exemple. Mais attention à ne pas en mettre à chaque fin de paragraphe, il ne faut pas abuser des bonnes choses comme on dit. Ca peut faire l’effet contraire si vous en mettez trop, ça peut clairement saouler votre correcteur. Avant de vouloir caler des citations partout assurez vous bien d’avoir tout ce qu’il faut du point de vue théorique et empirique.

Aussi, là c’est autre chose vous pouvez en introduction rappeler les paroles d’une personne pour commencer à introduire le sujet, par exemple « en 2015, le ministre des finances disait… » ce qui prouve l’actualité du sujet / de la question, enfin vous avez compris ! C’est une façon originale de commencer une dissertation et ça montre à votre correcteur que vous suivez l’actu !

 

IV- Exprimer un avis : défendre une idée

On entend souvent « il ne faut pas donner son avis dans une dissertation » ce à quoi je réponds qu’il faut justement exprimer votre avis si vous voulez vous démarquer ! Eh oui, si vous tirez les mêmes conclusions «neutres» que tous les autres comment aller vous faire la différence ? ATTENTION, j’insiste sur le fait qu’il ne s’agit pas de donner simplement son avis, il faut bien sûr argumenter ! Le risque de donner votre avis sans argumenter correctement peut là oui dans ce cas, vous mettre en danger. Mais les correcteurs sont là aussi pour voir si vous êtes capable de mener une réflexion, cette même réflexion qui peut mener à des conclusions différentes de celles de vos camarades : mais il faut montrer comment vous avez fait et pourquoi selon vous ce sont les bonnes (là en utilisant les théories et de l’empirique : vous apportez des preuves).

Enfin, et je ne vais pas faire de paragraphes pour ces deux points car vous avez déjà des éléments en rapport dans les autres articles dans « Prépa ECE » pour vous démarquer il faut que vous soyez au courant de l’actualité économique, vous pourrez ainsi montrer à votre correcteur que vous vous tenez au courant. Enfin, n’oubliez pas de bien prendre le temps d’analyser le sujet le jour du concours, c’est une étape cruciale, prenons l’exemple : « Les crises ont elles une fin ? » il faut lire : vont elles un jour cesser ? mais aussi ont elles un but dans le sans « la fin justifierait les moyens » ? ahah, vous voyez comme c’est important !

Ceux qui voient et pointent ces petites nuances feront la différence J.

Dimitri Des Cognets

20 ans, étudiant à NEOMA Reims, ancien étudiant au lycée La Bruyère (Versailles) et co-fondateur de Up2school (www.major-prepa.com, www.business-cool.com et www.forum-commerce.com)

No comments so far.

Be first to leave comment below.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *