Zero to One – Peter Thiel Zero to One – Peter Thiel
« De zéro à un propose des idées complètement nouvelles et apporte une véritable bouffée d’air frais sur une question vitale: comment créer de la... Zero to One – Peter Thiel

« De zéro à un propose des idées complètement nouvelles et apporte une véritable bouffée d’air frais sur une question vitale: comment créer de la valeur en ce monde ?» M.Zuckerberg, CEO de Facebook.

« Peter Thiel a créé plusieurs entreprises révolutionnaires et nous explique ici comment il s’y est pris » Elon Musk, CEO de SpaceX et de Tesla.

 

Peter Thiel est l’un des investisseurs / entrepreneurs les plus brillants mais également les plus controversés de la Silicon Valley. Grand rancunier, il a récemment fait parler de lui avec le procès contre le média Américain Gawker. Alors que ce média révélait dans un article en 2007 que « Peter Thiel est totalement gay, messieurs dames », Thiel a reconnu il y a peu avoir soutenu Hulk Hogan dans son procès contre le site américain, divulgateur d’une sextape du catcheur. Il est accusé d’avoir causé la quasi faillite du site, condamné à une amende de 140 millions de dollars ! Retour sur l’ouvrage d’un entrepreneur décrié, rancunier et admiré.

C’est un entrepreneur américain d’origine allemande qui aujourd’hui gère son propre hedge fund. Mais il est surtout connu pour avoir cofondé avec Max Levchin et Elon Musk la société PayPal. Enfin, on le connait pour sa participation dans le développement de Facebook. En effet, en 2004 Sean Parker lui présente Mark Zuckerberg, alors que ce dernier avait besoin de capitaux, il lui prête 500 000$, plus tard, il acquiert 7% du capital !

Enfin bref, de par son passé (Paypal – Facebook – Palantir, etc), il dresse dans ses cours à Stanford le portrait du monde de demain qu’il définit avant tout par le progrès et par l’innovation!

Ainsi, l’ouvrage Zero to One est bien plus qu’un simple recueil de cours donnés par l’auteur à l’université de Stanford (Palo Alto). C’est avant tout un projet politique qui doit permettre aux étudiants (et donc à vous-mêmes !) d’innover et de dessiner les contours du monde de demain avec détermination (et surtout avec optimisme) ! Retour sur les grandes lignes de ce livre :

 

Le monde de demain se dessinera grâce à la technologie et à l’innovation

Peter Thiel commence son ouvrage avec une question: « Quelle est la vérité importante à laquelle vous croyez et pour laquelle très peu de gens sont d’accord avec vous ? ». Les réponses qu’il entend le plus souvent sont :

« Notre système éducatif est en panne »
« L’Amérique est un pays exceptionnel. »
« Dieu n’existe pas »

Cette question est importante pour la suite de l’ouvrage, car sa réponse souligne un problème majeur. Pour lui, nous nous enfermons dans un moule collectif, et nous pensons que la vérité est forcément collective. En gros, nous avons tendance à faire confiance à la pensée collective plutôt qu’à nos propres idées !

 

C’est, selon lui, ce qui nous empêche d’innover, et cela nous empêche d’imaginer un futur qui serait très différent de notre présent !

« Innover, c’est aller de 0 à 1 »

L’innovation prend deux formes différentes pour lui, faire de nouvelles choses ou copier ce qui existe déjà ! La technologie doit permette de faire de nouvelles choses, de « passer de 0 à 1 », alors que recopier un modèle déjà existant, ça ne fait rien avancer du tout. Par exemple, la naissance du téléphone a permit d’avancer, mais le passage de l’iPhone 6 au 6s, est ce que ça change réellement quelque chose?

Ainsi il faut innover, et pour innover, il faut chercher les réponses aux secrets que nous ne connaissons pas. C’est pourquoi il dit que « toutes les idées qui nous sont familières aujourd’hui ont été inconnues et inattendues à un moment de l’histoire ». La caractéristique commune de ces secrets, c’est que c’est toujours difficile, mais faisable … Pour ce faire il faut prendre beaucoup de recul, arrêter de rester dans les idées connues et imaginer quelque chose qui n’existe pas. Il prend l’exemple de FaceBook, ça ne sert à rien d’innover dans les réseaux sociaux selon lui, car l’idée est déjà la, et qu’en créer 100 autres ne changerait rien.

Mais il souligne hélas qu’aujourd’hui, l’innovation se raréfie, et qu’on a tendance à rester dans ce que l’on connait, mais pourquoi ?

 

Pourquoi aujourd’hui l’innovation ralentit et que faire pour la relancer ?

Pour Peter Thiel, il y a quatre facteurs qui limitent aujourd’hui notre capacité à trouver ces fameux « secrets ».

La complaisance et la facilité

Il cite sa propre expérience d’élève à Stanford. Pour lui, les élites des pays développés sont déconnectées, car elles entendent depuis l’enfance qu’entrer dans une grande école suffit pour réussir. Or, une fois qu’elles y sont, elles ont la garantie de cette réussite, et plus rien ne les pousse à explorer et à risquer quoi que ce soit.

 

Penser que le monde est plat

Pour lui, la mondialisation a découragé les futurs entrepreneurs. Pourquoi chercher un nouveau secret alors qu’un jeune Indien l’a sûrement déjà trouvé ? Résultat, nous doutons de l’idée qu’il resterait des secrets à découvrir et nous nous contentons de ce qui existe ou de l’imiter. Après tout le téléphone existe, pourquoi faire mieux ?

 

Avoir peur d’avoir tort

Il ne faut pas avoir peur de ses pensées et foncer si on estime avoir la bonne idée au bon moment. Dans ce cas la, on peut également avoir peur du regard des autres, penser que notre idée peut être interprétée comme étant une menace à « l’ordre établi ». Mais il faut passer par dessus et innover !

 

Faire une chose après l’autre

Pour lui, l’école depuis le plus jeune âge enseigne aux élèves qu’il ne faut surtout pas sauter les étapes, que « faire de petites améliorations à des choses qui existent déjà peut vous conduire à un maximum local. ». « Mais cela ne vous aidera pas à atteindre un maximum global ». Ainsi, il ne faut pas avoir peur de s’échapper de ce qui existe déjà, et courir vers une nouvelle idée !

 

Le secret d’une innovation qui fonctionne

Pour lui, dès le départ d’une innovation, il faut viser le monopole. Aller dans le secteur ou personne n’a eu la même idée que vous. Pourquoi? Car il est devenu trop dur de développer de nouvelles choses dans les grandes organisations. Imaginez vous l’étudiant dune école française qui voudrait aller faire de l’ombre sur le réseau social du grand Zuckerberg …

Or, innover grâce à une entreprise de petite taille doit pouvoir permettre « d’avoir de l’espace pour penser », de penser un nouveau futur sans s’encombrer du poids du passé ! De plus, Thiel pense que la concurrence des produits semblables n’a d’autres effets que l’affaiblissement des marges de rentabilité des compétiteurs. Or si il n’y a pas de marge, il n’y a pas de profit, et si il n’y a pas de profit, il n’y a pas d’innovation.

Il faut donc créer un monopole car « les raisons des échecs sont toujours les mêmes: les entreprises ne parviennent pas à échapper à la compétition ».

Mais il y a un autre conseil pour innover, beaucoup plus surprenant … Il faut être … optimiste !

 

Going green

Pour Thiel, la croissance des catastrophes naturelles doit permettre un changement qui commence à se produire. Pour lui, beaucoup de gens font des efforts, des entrepreneurs ont créé des milliers d’entreprises propres et des investisseurs y ont déversé plus de 50 milliards de dollars. Mais cela n’a pas marché, au lieu d’une planète plus seine, nous avons juste récolté une énorme bulle des technologies propres.

Mais pour lui c’est un échec évitable. Car la plupart des entreprises ont négligé plusieurs questions auxquelles toute entreprise se doit de répondre comme par exemple :

• Création d’une technologie de rupture (de 0 à 1) ou simple amélioration d’une énergie déjà existante?
• Le moment est il bien choisi pour lancer une activité comme celle ci?
• La question du monopole
• Avez-vous la bonne équipe ?
• La position sur le marché est elle défendable dans dix ou vingt ans?
• Avez vous su cerner une opportunité unique que d’autres n’ont pas vu?

 

Il prend ensuite l’exemple de son ami Elon Musk, Tesla. Pour lui, Tesla est l’une des rares entreprises techno-propres lancées au cours de la décennie et qui est aujourd’hui florissante. Pourquoi? Car elle a su exploiter la vogue du techno-propre mieux que personne, mais elle a aussi su apporter la bonne réponse à nos six questions, ce qui rend sa réussite instructive.

Le succès de Tesla montre que les technologies propres n’étaient entachées d’aucune tare irrémédiable. Et c’est une belle preuve que l’on peut innover dans secteurs ou nous avons tendance à dire que l’on ne peut pas. C’est donc à nous de repousser la frontière technologique en permanence comme Musk a fait pour ses voitures !

 
Conclusion : Pour lui, la tâche qui nous attend est aujourd’hui de trouver des moyens singuliers de créer des choses inédites qui rendront l’avenir meilleur !

C’est seulement en agissant de la sorte que nous pouvons réussir à faire passer le monde de 0 à 1. A ce titre, la première étape essentielle dans ce processus de progrès consistera à penser par soi-même en dépit des idées de « la masse ». Ce n’est qu’en portant un regard singulier et neuf sur les choses et sur notre monde, en le voyant aussi vierge et aussi mystérieux que les Anciens (comme Jobs, Ford ainsi de suite..) que nous arriverons à le changer et à progresser vers l’inconnu. Ce n’est qu’en portant ce nouveau regard que nous pourrons recréer un monde qui avance dans le futur!

Thibault Lemoine

Etudiant à Neoma Reims et ancien étudiant en classe préparatoire ECE au lycée Alfred Kastler (95). Mon thème de prédilection est l'économie.

No comments so far.

Be first to leave comment below.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *