La Francophonie au service du soft power – Les Yeux du Monde La Francophonie au service du soft power – Les Yeux du Monde
Comme Joseph Nye l’avait défini, le soft power est la capacité d’un pays à élargir son pouvoir d’attraction en employant des outils non-coercitifs tels... La Francophonie au service du soft power – Les Yeux du Monde

Comme Joseph Nye l’avait défini, le soft power est la capacité d’un pays à élargir son pouvoir d’attraction en employant des outils non-coercitifs tels que l’action culturelle. La Francophonie bénéficie d’un large réseau puisque le français est parlé par 220 millions de personnes sur les cinq continents. Cette langue jouit également d’une reconnaissance institutionnelle ; elle est en effet est la langue officielle de plusieurs instances internationales mais également la quatrième la plus utilisée sur Internet.

Malgré les tendances positives, les partenaires francophones doutent de l’engagement de la France et déplorent même son attitude au sein de l’OIF (Organisation Internationale de la Francophonie). Il s’agit là d’un véritable décalage avec les discours officiels, mettant constamment en avant l’importance des enjeux. A ce propos, dans la Constitution française apparaît maintenant à l’article 87 le fait que « la République participe au développement de la solidarité et de la coopération entre les États et les peuples ayant le français en partage ». Le Livre blanc sur la politique étrangère et européenne de la France (2008-2020) rappelle également qu’une des actions primordiales pour notre pays est d’assurer la…

Lire la suite

Noémie Moreau

Ancienne élève au lycée Dupuy de Lôme (Lorient) voie S. Actuellement étudiante en deuxième année à SKEMA et à l'université Jean Moulin (Lyon) en relations internationales et diplomatie.

No comments so far.

Be first to leave comment below.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *