La guerre des Malouines, un conflit non-résolu La guerre des Malouines, un conflit non-résolu
Quelques chiffres essentiels Archipel situé à 480 km des côtes argentines, les îles Malouines représentent une superficie de 12 173 km2 et une population de... La guerre des Malouines, un conflit non-résolu

Quelques chiffres essentiels

Archipel situé à 480 km des côtes argentines, les îles Malouines représentent une superficie de 12 173 km2 et une population de 3000 habitants.

 

Balayage historique

D’abord découvertes en 1592 par John Davis, un navigateur anglais, ce n’est qu’en 1690 que les îles Malouines sont véritablement explorées par l’anglais John Strong. Il faut encore attendre l’arrivée des Malouins (habitants de la ville de Saint-Malo en France) en 1764 pour voir l’archipel se peupler. C’est d’ailleurs de là que vient le nom de ces îles.

Les Espagnols, qui dominent déjà à l’époque la plupart du continent sud-américain, expulsent les Malouins de l’archipel en 1766. Par ailleurs, une colonie britannique est également présente sur la partie occidentale de l’archipel et ceci dès l’occupation Malouine (les Malouins, vivant sur la partie orientale de l’archipel, ne se doutaient pas de la présence anglaise).

Pour des raisons économiques, les Anglais vont abandonner leur colonie en 1774, laissant le contrôle total aux Espagnols qui domineront l’archipel jusqu’en 1811 (date qui marque le début des révolutions dans les pays du continent sud-américain). L’Espagne, dans cette période agitée, abandonne de nombreuses îles dont les Malouines. En parallèle, l’Argentine, libérée de l’emprise espagnole, installe un gouverneur et une colonie dans l’archipel en 1820.

La marine anglaise va à son tour expulser les Argentins des Malouines en 1833 pour y reprendre sa souveraineté, s’ensuit 150 ans de paix hormis les deux guerres mondiales qui mettent en lumière leur grande valeur stratégique.

 

La guerre des Malouines

Le 2 avril 1982, l’Argentine, alors dirigée par une junte militaire, lance une action pour reconquérir l’archipel. Pourquoi cette action soudaine ? C’est un moyen pour la junte militaire qui dirige l’Argentine d’échapper aux vrais défis du pays dans un contexte de grave crise économique et d’isolement sur le plan diplomatique (les USA, alliés du Royaume-Uni, ont pris leurs distances avec l’Argentine alors qu’ils étaient alliés de la junte et le soutien de l’URSS est hypothétique). C’est donc avant tout une sorte d’aventure nationale. L’archipel est une vieille revendication nationale et a pour avantage de fédérer la population argentine. Cette action est soutenue par les autres pays latino-américains même s’ils s’opposent au régime autoritaire de la junte. Le Royaume-Uni parvient à reconquérir l’archipel en 2 mois sous la décision de Thatcher alors impopulaire dans son pays à cause de réformes drastiques. Echec pour les Argentins qui contribua à la chute du régime autoritaire de la junte (remplacé par un gouvernement élu de manière démocratique). La fin de cette guerre permit aux îles une croissance économique importante et la réalisation de grands travaux comme l’aéroport de Mount-Pleasant.

Bilan humain : 907 tués en tout dont 255 militaires anglais, 649 militaires argentins et 3 insulaires.

Au Royaume-Uni, cette victoire a renforcé le gouvernement conservateur de Margaret Thatcher qui a été réélu en 1983. Mais a précipité la chute de la dictature argentine.

Le Royaume-Uni et l’Argentine ont signé un accord le 14 juillet 1999 pour réduire les tensions liées à cette guerre. Cet accord comprend plusieurs points notables :

  • L’archipel des Malouines et l’Argentine doivent coopérer pour les questions touchant à la pêche et à la conservation du domaine naturel.
  • L’Argentine ne doit plus utiliser les noms espagnols imposés par le Général Galtieri lors de l’occupation de la junte.
  • Les Argentins, munis d’un passeport et avec l’autorisation du gouvernement des Malouines, peuvent se rendre aux Malouines.
  • Un mémorial en mémoire des victimes de guerre argentines doit être construit sur l’archipel.

 

 

Un conflit encore irrésolu

Néanmoins, malgré ces tentatives pour pacifier le conflit, l’archipel fait toujours partie des territoires considérés par l’ONU comme n’ayant pas été départagés au niveau de leur souveraineté. La souveraineté de l’archipel des Malouines reste encore une question épineuse entre l’Argentine et le Royaume-Uni et cette guerre a montré que le Royaume-Uni était déterminé à garder la possession de ces îles. La population de l’archipel entretient, de plus, de forts liens avec le Royaume-Uni, assurant sa souveraineté en cas de référendum.

Ce conflit reste très présent dans le quotidien de la population locale.

 

Quelles sont les raisons pour le Royaume-Uni et l’Argentine de revendiquer la souveraineté de l’archipel

Le Royaume-Uni : il insiste sur l’origine britannique de la population locale, sur le fait qu’il dirige ces îles depuis 1833 et donc sur le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.

L’Argentine : elle soutient qu’elle a reçu les Malouines en héritage de l’Espagne après son indépendance en 1816. L’argument géographique est également important puisque l’archipel est proche des côtes argentines.

 

L’importance des ressources naturelles de l’archipel rendent ce conflit encore plus complexe

En 2010, d’importantes ressources en pétrole ont été découvertes dans les fonds marins de l’archipel (350 millions de barils relativement faciles à exploiter). D’autres puits, encore plus prometteurs, sont aussi en cours d’exploitation et pourraient rapporter entre 10 et 140 milliards d’euros en 25 ans.

Il ne faut pas non plus oublier les riches ressources halieutiques de l’archipel qui viennent se superposer aux ressources en hydrocarbures. Dès 1987, l’archipel a commencé à vendre des autorisations de pêche aux chalutiers étrangers. Aujourd’hui, ces redevances représentent un montant total de 40 millions de dollars par an. Ces énormes revenus ainsi que ceux issus de l’agriculture permettent au territoire d’être auto-suffisant.

 

Petite anecdote bonus sur la guerre des Malouines 

L’ancien ministre de la Défense de Margaret Thatcher, Sir John Nott, a affirmé à la BBC que la France aurait aidé la junte militaire argentine pendant la guerre des Malouines. Alliée de la Grande-Bretagne, la France avait officiellement décrété un embargo sur ses ventes de matériel militaire à l’Argentine dont elle était un fournisseur essentiel. La France a de plus aidé le Royaume-Uni pendant cette guerre en permettant aux bateaux de la Royal Navy de se ravitailler sur ses bases ouest-africaines et en lui donnant des informations sur les missiles utilisés par la junte (missiles Exocet). Cependant, John Nott affirme qu’une équipe de techniciens français aurait aidé à résoudre des problèmes de dysfonctionnement de différents lanceurs argentins. Le doute sur cette affaire subsiste mais est source de tensions diplomatiques.

Titouan Chopin

Etudiant en première année à TBS et ancien préparationnaire au lycée Chateaubriand de Rennes. Spécialisé dans les matières littéraires et les conseils méthodologiques.

No comments so far.

Be first to leave comment below.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *