LV1 Allemand Ecricome 2017 – Analyse du sujet LV1 Allemand Ecricome 2017 – Analyse du sujet
  Retrouvez le sujet ici !   Les traductions La version Si à première vue, la compréhension du texte allemand ne présentait aucune difficulté, son rendu... LV1 Allemand Ecricome 2017 – Analyse du sujet

 

Retrouvez le sujet ici !

 

Les traductions

La version

Si à première vue, la compréhension du texte allemand ne présentait aucune difficulté, son rendu dans la langue de Molière était plus complexe et cette sensation pouvait être accentuée par la longueur de celui-ci. Toutefois, les mots inconnus pouvaient aisément être devinés et avec un peu de bon sens même le terme de dix-huit lettres « Gemeinschaftsküche », qui a dû en déstabiliser plus d’un, n’était pas des plus embarrassants.

L’allemand aime les abréviations et le terme WG pour « Wohngemeinschaft » doit, normalement, être connu de tous et particulièrement des LV1.

Comme dans tout exercice de version, il est important de maîtriser le français et les fautes de grammaire, de syntaxe et d’orthographe sont bien plus pénalisantes qu’un mot mal traduit.

 

Le thème

Contrairement à l’exercice précédent, celui-là était ardu. Le texte, bien que court, recelait de tournures complexes à traduire. Sa progression également ne facilitait pas la tâche et demandait une bonne maîtrise des propositions relatives afin de le traduire le mieux possible.

 

Les essais

Le premier sujet est un grand classique qui a été au moins une fois traité par les préparationnaires lors de ses deux ou trois années de classe préparatoire. Une des difficultés d’un sujet pour le moins classique est de trouver des exemples pertinents et intéressants pour que le correcteur n’ait pas l’impression de lire toujours la même chose.

Un deuxième sujet très intéressant et d’actualité ne nécessitant pas obligatoirement de connaissance du monde germanique. Beaucoup moins classique que le premier, il requérait un lexique spécifique, que tous les candidats n’avaient pas forcément.

Baptiste Losson

20 ans, étudiant à HEC Paris après deux ans de prépa au lycée Fabert (Metz).

No comments so far.

Be first to leave comment below.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *