Comment écrire un bon essay d’anglais et bluffer le correcteur ? Comment écrire un bon essay d’anglais et bluffer le correcteur ?
L’essay est un exercice incontournable des concours des grandes écoles de commerce et c’est pourquoi, dans cet article, je vais te donner quelques conseils... Comment écrire un bon essay d’anglais et bluffer le correcteur ?

L’essay est un exercice incontournable des concours des grandes écoles de commerce et c’est pourquoi, dans cet article, je vais te donner quelques conseils méthodologiques afin de cartonner à cette épreuve. Je vais ici m’attarder sur l’anglais mais tu peux bien entendu appliquer ces astuces pour les autres langues.

 

Good to know

Pour réussir cet exercice, il y a deux choses importantes à savoir. D’une part, il faut avoir un anglais impeccable, sans faute de grammaire ou d’orthographe. J’ai bien dit « avoir un anglais impeccable » et non avoir « un anglais élaboré voire exceptionnel ». L’erreur que font beaucoup de candidats est de vouloir transmettre impérativement leurs idées même s’ils n’arrivent pas à le faire correctement. Cela donne donc des devoirs avec certes un véritable contenu mais qui reçoivent une mauvaise note car ce n’est pas le contenu le plus important. Vous ne devez écrire sur votre copie que ce sur quoi vous n’avez aucun doute en ce qui concerne la correction grammaticale ou orthographique. L’essay est un exercice où la forme prime sur le contenu. Pour améliorer votre langue, je vous conseille de lire chaque jour des articles de journaux sur internet. Ne perdez pas trop votre temps avec des exercices de grammaire (même s’ils restent indispensables pour avoir de solides bases) car votre cerveau, en lisant beaucoup d’articles, va savoir intuitivement si ce que vous écrivez est correct ou non. Lors de vos lectures, n’hésitez pas à relever des tournures idiomatiques que vous pourrez réutiliser (vous trouverez des listes dans les prochains articles, commencez sans moi).

 

Structurer son essay

D’autre part, il faut tout de même produire un travail organisé. Pour cela, je vais vous donner une astuce applicable pour chaque sujet.  Dès l’introduction, vous allez présenter la thèse que vous défendez c’est-à-dire votre opinion sur le sujet. L’essay est un exercice qui demande de prendre position. Ne le faites pas à la fin, vous devez le faire dès le début ! Le développement, en 3 parties, peut se résumer en 4 mots : certes, mais, de plus. La première partie « certes » est une petite concession que vous allez faire à votre thèse. La deuxième partie va présenter un argument fort (plus fort que la petite concession) pour défendre votre thèse. La dernière partie est un argument supplémentaire qui va défendre votre thèse et vous permettre d’enfoncer le clou. La conclusion est classique : vous reprenez votre thèse du début et vous redites rapidement pourquoi vous l’avez défendue.

Voici un exemple d’essay sur l’environnement ayant reçu 16/20 pour illustrer cette méthode :

Sujet : pensez-vous que les récentes actions de politique internationale  concernant l’environnement sont susceptibles de stopper le réchauffement climatique ? (rédigé vers mars 2017, version originale)

 

« As each year sets new records as regards world temperatures, climate change has become a burning issue for our century. Despite international commitments to put the brakes on this phenomenon, I will demonstrate that such global initiatives are unlikely to succeed.

It is true to say that the 2015 COP 21 in Paris was, in a way, a success. At least fifty-five states, responsible for at least fifty-five percent of greenhouse effect emissions eventually agreed on reducing theirs in order to maintain climate change below 2 degrees Celsius. Even the biggest polluters – China and the United States- ratified it, which gives hope regarding the global will to protect our environment.

However, it is not said that countries will implement policies efficient enough to guarantee this 2-degree increase. Moreover, the environment does not seem to be currently either on developing countries or on western countries political agenda, albeit one of the most serious issues of our times. People tend to have short-term views on this problem, whereas they should foresee what might affect future generations on Earth.

Furthermore, some people even deny the fact that human actions could have any effect on climate change. Very few scientists are skeptical about the way mankind progressively harms its environment. That does not prevent President-elect Donald Trump from having in his cabinet change-deniers, though. If those in charge do not believe in ecological solutions, the situation becomes critical.

At the end of the day, the current political situation only allows pessimism regarding climate change. Global policy-makers, lured by short-term profit, do not dare to bet that sustainable energy could represent a lucrative return on investment.”

 

Quelques enseignements supplémentaires que vous pouvez tirer à la suite de la lecture de cet essay : les connaissances utilisées pour rédiger ce devoir sont vraiment communes voire banales. Il est donc inutile de suivre l’actualité comme un forcené pour écrire un très bon essay. Ce qui est frappant est la précision du vocabulaire et l’utilisation de mots « rares ». D’où l’intérêt de se faire un petit répertoire personnel.

En espérant que cela va vous être utile pour orienter votre travail dans les langues vivantes et la rédaction de votre essay.

Titouan Chopin

Etudiant en première année à TBS et ancien préparationnaire au lycée Chateaubriand de Rennes. Spécialisé dans les matières littéraires et les conseils méthodologiques.

No comments so far.

Be first to leave comment below.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *