Après l’empire – Emmanuel Todd (2002) Après l’empire – Emmanuel Todd (2002)
L’auteur : Emmanuel Todd, né le 16 mai 1951 à Saint-Germain-en-Laye, est un historien français, anthropologue, démographe, sociologue et essayiste. Il est également ingénieur de recherche à l’Institut national d’études démographiques (INED). ... Après l’empire – Emmanuel Todd (2002)

L’auteur :

Emmanuel toddTodd, né le 16 mai 1951 à Saint-Germain-en-Laye, est un historien français, anthropologue, démographe, sociologue et essayiste. Il est également ingénieur de recherche à l’Institut national d’études démographiques (INED). 

Résumé éditeur :

Il n’y aura pas d’empire américain. Le monde est trop vaste, trop divers, trop dynamique pour accepter la prédominance d’une seule puissance. L’examen des forces démographiques et culturelles, industrielles et monétaires, idéologiques et militaires qui transforment la planète, ne confirme pas la vision aujourd’hui banale d’une Amérique invulnérable. Emmanuel Todd trace ici le tableau plus réaliste d’une très grande nation dont la puissance a été incontestable, mais dont le déclin relatif paraît irréversible. Les États-Unis étaient indispensables à l’équilibre du monde ; ils ne peuvent aujourd’hui maintenir leur niveau de vie sans les subsides du monde.L’Amérique, par son activisme militaire de théâtre dirigé contre des États insignifiants, tente de masquer son reflux. La lutte contre le terrorisme, l’Irak et «l’axe du mal» ne sont plus que des prétextes.Parce qu’elle n’a plus la force de contrôler les acteurs économiques et stratégiques majeurs que sont l’Europe et la Russie, le Japon et la Chine, l’Amérique perdra cette dernière partie pour la maîtrise du monde. Elle redeviendra une grande puissance parmi d’autres.

Résumé Major-Prépa :

Les USA deviennent un problème pour le monde, ils découvrent qu’ils ne peuvent se passer économiquement du monde alors qu’ils pensaient que le monde était dépendant d’eux.

Les élites américaines sont conscientes de leur inutilité mais veulent rester symboliquement au centre du monde. Ils maintiennent des foyers de tension latents (notamment au MO) pour maintenir leur « militarisme théâtral » et éviter de perdre contre des acteurs mineurs (Cuba, Corée du Nord).

Leur déclassement est inévitable car la démocratie triomphe partout poussée par l’effort de scolarisation (des filles notamment) et l’achèvement de la transition démographique. D’ici 2030, l’alphabétisation sera généralisée. Pour lui, les courants intégristes forment une « crise de transition ».

Leur dépendance au monde attestée par leur déficit commercial. La balance commerciale pour les biens technologiques avancés s’est fortement contractée. Ce déclin touche aussi la démocratie  qui se développe partout sauf aux USA où elle se rétracte.  Par ailleurs, l’opération Tempête du Désert démontre la faiblesse de l’armée américaine, capable d’affronter qu’un pays sous-développé.

Points positifs :

  • Un essai à l’argumentation très solide
  • Style clair
  • Est visionnaire à propos du retour de la puissance russe

Points négatifs :

  • Son âge : le livre est paru en 2002.

Pour commander Après l’empire sur Amazon :

Mehdi CORNILLIET
Major-Prépa

Mehdi Cornilliet Fondateur

22 ans, étudiant à HEC Paris, ancien étudiant en prépa ECS au Lycée La Bruyère (Versailles) et fondateur de Major-Prépa.

No comments so far.

Be first to leave comment below.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *