10 conseils pour préparer la rentrée au soleil ! 10 conseils pour préparer la rentrée au soleil !
Le mois d’août arrive et le soleil continue de briller (plus ou moins). Malheureusement, la rentrée elle aussi ne cesse de se rapprocher !... 10 conseils pour préparer la rentrée au soleil !

Le mois d’août arrive et le soleil continue de briller (plus ou moins). Malheureusement, la rentrée elle aussi ne cesse de se rapprocher ! Alors voilà 10 petits conseils pour concilier un bronzage soigné et quelques révisions pour bien débuter l’année.

 

Conseil n°1 :  Organisez vos journées !

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, cela ne sert à rien de bosser comme un acharné avant même de débuter. Comme pour les sportifs, il suffit de s’échauffer mais sans pour autant se fatiguer : l’année va être longue !

L’année dernière, je passais justement le dernier mois d’été à Fréjus : plages magnifiques, transat toute la journée quand on ne bosse pas… Pas l’endroit parfait pour travailler. Je m’aménageais donc quelques plages horaires pour préparer la rentrée : deux heures le matin entre 10h et 12h (il fait encore frais, c’est agréable de travailler puis on a quand même pu profiter de sa grasse matinée), et deux heures le soir, entre 18h et 20h (on n’est pas encore trop fatigué à cette heure là, et vu le soleil, l’apéro peut attendre 20h).

 

Conseil n°2 :  Associez le travail à l’agréable

Profitez d’être installé sur le transat pour lire le journal (Courrier International, Les Echos…).

Vous allez faire un footing ? Écoutez de la musique en anglais ou BBC et concentrez-vous sur les paroles. Double avantage : l’effort vous semblera moins intense et vous vous améliorerez en anglais !

Vous voulez regarder un film le soir ? Favorisez ceux qui vous apporteront quelque chose. Je me rappelle avoir regardé un documentaire particulièrement prenant sur les Maras : parfait pour la civilisation sur l’Amérique latine !  Pour ceux qui s’intéressent à l’économie, n’hésitez pas à regarder « Money ». C’est un film documentaire qui traite des origines de la crise du système bancaire, monétaire et financier. A la fois intelligible et percutant !

 

Conseil n°3 :  Enrichissez votre culture générale !

Profitez des vacances pour sortir un peu, rencontrer des étrangers et parler un peu anglais, espagnol, allemand… Pratiquer une langue étrangère est très important avant d’entamer une année de classe préparatoire. Faites vous des amis étrangers avec qui vous pourrez garder contact toute l’année. Vous découvrirez une autre culture tout en discutant avec des gens souvent très intéressants.

Vous pouvez aussi profiter de votre temps libre pour parcourir des musées ou pour assister à des conférences. Tout ce que vous apprendrez est un plus, quelque soit le musée ou la conférence. Vous pourrez rencontrer de nouveaux points de vue et vous ouvrir. L’ouverture est une qualité essentielle pour un préparationnaire qui sera amené plus tard à étudier dans un environnement très axé à l’international.

Vous pouvez de même continuer d’aller au théâtre. Il est souvent plus ludique de voir une pièce de Molière que de la lire. Je suis par exemple allé voir cette année une pièce de Primo Levi « Si c’est un homme » dans laquelle les acteurs s’interrogeaient sur la nature humaine. J’ai beaucoup réutilisé cette référence dans mes copies de philosophie quand le sujet s’y prêtait.

Les émissions telles que Le Dessous des cartes sont aussi très intéressantes pour aborder les problématiques contemporaines sans pour autant se plonger pendant des heures dans un livre. Diversifiez au maximum vos connaissances sans pour autant vous éparpiller.

 

Conseil n°4 :  Le petit carnet

Normalement, si vous avez suivi les conseils précédents, vous avez commencé à amasser pas mal de connaissances. Nouvel objectif : ne pas  les oublier. Prenez l’habitude de noter tout ce que vous apprenez dans un petit carnet. Vous pouvez coller dedans des articles de journaux qui vous ont marqués, des notes sur un musée que vous avez visité, les références des pièces de théâtre vues précédemment…

Séparez le carnet en plusieurs parties : d’un côté, mettez ce qui sera réutilisable en philosophie (un article d’un magazine sur la parole par exemple), d’un autre, ce qui vous servira en géopolitique (des faits économiques marquants), puis finalement, les livres qui vous ont marqués dont vous pourrez parler en entretien.

 

Conseil n°5 :  Ne pas abandonner la géopolitique et l’ESH !

Le monde est en perpétuel mouvement, même l’été, la géopolitique évolue, se transforme. Alors profitez d’une pause au bord de la piscine pour lire un petit article sur Major Prépa (les articles de géopolitique tel que l’article récent sur la Turquie de Dimitri Des Cognets (http://major-prepa.com/geopolitique/turquie-etat-coeur-enjeux-geopolitiques-actuels) sont complets et rapides à lire) ou sur Diploweb. Gardez un œil sur le blog de géopolitique de M. Fiorina. Je me rappelle avoir lu en 2015 un article très intéressant sur le sujet de la faim dans le monde. Sujet du concours ESSEC cette année là ?  Nourrir la planète. Même s’il s’agissait sûrement d’une coïncidence, ses articles sont très bien renseignés et les thèmes sont toujours d’actualité. Vous pouvez de même regarder la podcast de France Culture : « Les enjeux internationaux » afin de vous (re)mettre dans le bain avant la rentrée. Les Yeux du monde et Diplo’Mates (une association tenue par des étudiants d’emlyon) peuvent aussi vous accompagner dans vos révisions !

L’économie elle-aussi n’attend pas ! Pour l’ESH, il peut être très intéressant de regarder les podcasts de France culture sur l’économie : « L’économie en question » de Dominique Rousset.

Diversifiez vos sources, piochez un peu partout et lisez surtout ce qui vous fait plaisir. Ces petites lectures sont un plus pour vos copies : même en les lisant rapidement, vous retiendrez des exemples pertinents qui enrichiront votre copie. N’oubliez pas de noter les informations intéressantes dans votre petit carnet !

 

Conseil n°6 :  Les mathématiques, un essentiel !

Les mathématiques…une longue histoire. Si ça ne fait pas tout le jour du concours, ça peut contribuer beaucoup à votre réussite. Et tout le monde peut en témoigner, c’est la matière qui vous apportera le moins de surprise : soit on sait, soit… c’est la cata.

Mais il y a moyen de l’éviter facilement ! Tout d’abord, commencez à répartir le programme en deux grandes parties : la première année et la deuxième. Puis faites des groupes par chapitre : l’algèbre linéaire, l’arithmétique, les probabilités… Une fois segmenté, le programme vous paraitra beaucoup moins effrayant et plus abordable. Finalement, il n’est pas très long. Répartissez-vous le programme sur quelques semaines et faites quelques exercices chaque soir. Pour cela, rien de mieux que refaire les exercices donnés par vos professeurs durant l’année. N’y passez pas trop de temps, il s’agit simplement de garder sa forme et d’acquérir des automatismes. Qui ne se souvient pas des intégrales de Wallis après deux ans de prépa ?!

 

Conseil n°7 :  Les petites lectures du soir

Gardez vous un peu de temps avant d’aller dormir et détendez vous en lisant un livre qui vous plait. Laissez de côté un moment les livres de philosophie qui vous endorment ou les énormes bouquins de cours de géopolitique ou d’économie. Non, prenez un livre biographique d’un homme (ou d’une femme) qui vous intéresse et plongez vous dans sa vie.    En effet, vous n’aurez pas forcément le temps de lire beaucoup en classe préparatoire, et souvent, nos lectures restent assez scolaires. Or  « parlez nous du dernier livre que vous avez lu » est une question classique des entretiens. Commencez déjà à la préparer tout en prenant du bon temps. Il est plus facile de parler pendant quelques minutes d’un livre qui nous a plu que de « La République » de Platon. Je me rappelle avoir parlé avec un membre du jury pendant plusieurs minutes du livre de Jacques Chirac, « Mémoires », livre qui m’avait particulièrement marqué. L’idée est de montrer que vous avez des lectures intéressantes et que vous connaissez bien votre sujet. Il faut montrer votre curiosité au jury. Et l’été vous offre le temps libre pour préparer à fond ces questions ! N’oubliez pas de prendre quelques notes dans votre carnet.

 

Conseil n°8 :  Préparez votre chez vous

Je me rappellerai toujours de mon aménagement à Poitiers. Ma sœur, ancienne préparationnaire, m’avait confié que l’organisation était 50% de la réussite en prépa. Perdre du temps à chercher ses feuilles, ses livres ou égarer ses fiches est tellement dommage ! Optimisez votre temps.

J’avais acheté 6 petits classeurs pour les fiches : une couleur par matière. Pareil pour les chemises ! Toutes les maths étaient en rouge, ma couleur préférée. Une chemise pour le transport lycée-maison et pour le cours de la semaine, un classeur pour ranger les TDs et leur correction, un autre pour les cours et pour Scilab avec des intercalaires pour les séparer… Pour la géopolitique en deuxième année, le rangement s’imposait de lui-même : un petit classeur par continent.

 

Conseil n°9 :  Profitez à fond de vos amis, préparationnaires ou pas

Vos amis sont très importants pour l’équilibre en classe préparatoire. Vous n’aurez pas beaucoup d’occasion de les voir cette année. Mettez vous d’accord pour vous voir à des rythmes réguliers. Avec mes amis, nous avions décidé de nous faire un dîner le dimanche soir une à deux fois par mois. On évacuait comme ça le stress de la semaine et ça nous permettait de repartir de bonne humeur pour le reste de la semaine.

C’est aussi parce que ce sont souvent des amis pour la vie : vous grandissez, vous commencez à vous stabiliser et les liens que vous créez sont en général plus forts. De plus, ils seront vos alliés pendant l’année ! Je ne compte même plus toutes les fois où j’ai appelé mon amie la veille du DS pour qu’elle m’explique un dernier truc en maths ou pour se faire réciter des formules !

Le travail en groupe est primordial. Répartissez-vous le travail. Nous avions décidé avec une amie de faire chacune de notre côté un thème en géopolitique. Par exemple, elle préparait un plan de dissertation détaillé avec de nombreuses références sur l’eau douce et de mon côté, je faisais la même chose sur le thème des conflits puis on mettait tout en commun. Gain de temps assuré !

 

Conseil n°10 :  Éclatez-vous !

Comme je l’ai souligné au début, l’année risque d’être longue, même si vous aimez bien la prépa. Gardez vous des jours de pause, un dimanche par ci, par là, des journées où vous ne faites rien (à part votre job d’été si vous en avez un bien sûr). Ressourcez vous. Un petit barbecue au soleil est l’idéal pour se détendre en été. Ce n’est pas du temps perdu, ca vous permettra d’aborder la rentrée de façon plus sereine. Chacun a ses petites astuces pour se détendre. J’ai passé quelques après midi à faire du shopping cet été, ça me détendait et je me préparais une petite garde robe pour toute l’année.

 

En résumé

Organisez vous, préparez votre année au delà des cours ! Tout ce que vous mettez en place pendant l’été vous aidera à mieux vivre votre première ou deuxième année de prépa. Cela compte autant que les révisions, c’est souvent plus agréable à faire et peu de monde y pense.

Léa Bouchu

Ex-classe préparatoire Camille Guérin. Intègre GEM à la rentrée 2016.

No comments so far.

Be first to leave comment below.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *