Comment arriver en seconde année frais et dispo (ECS) Comment arriver en seconde année frais et dispo (ECS)
Vous êtes dans le déni et vous remettez à plus tard les innombrables lectures d’été données par vos professeurs ? Au contraire, vous êtes rongé... Comment arriver en seconde année frais et dispo (ECS)

Vous êtes dans le déni et vous remettez à plus tard les innombrables lectures d’été données par vos professeurs ? Au contraire, vous êtes rongé par une culpabilité qui vous pousse à travailler, quitte à oublier vos vacances d’été ? Vous appréhendez la rentrée et vous voudriez tout simplement savoir comment l’aborder sereinement ? Que vous soyez sur votre transat ou assis à votre bureau, Major Prépa vous explique comment gérer vos vacances et votre rentrée de deuxième année en ECS.

 

S’assurer que la première année a bien été assimilée

Les professeurs ne cessent de rabâcher cette triste vérité : la deuxième année passe très vite. Il faut donc avoir de solides bases pour l’affronter sereinement.

Ceci est particulièrement vrai en mathématiques où il n’y a pas de place pour les lacunes. Evitez de prendre du retard et réservez vous par exemple deux petites heures pour finir de ficher le dernier cours de l’année sur la convergence et les approximations que vous n’avez, avouons le, que vaguement écouté. Ce travail qui demande peu d’efforts vous permettra de ne pas être totalement perdu quand le chapitre sera abordé en deuxième année.

De même, si vous sentez que vous prenez la tangente dès qu’il s’agit de trigonométrie ou que vous êtes dans une autre dimension quand on vous parle d’espace vectoriel (oui oui, on aime bien les jeux de mots..), alors n’hésitez pas à reprendre les exercices de vos profs pour bien les assimiler. ATTENTION : il s’agit de revoir les bases et certaines parties du programme sur lesquelles vous ne vous sentez pas à l’aise et non de faire de nouveaux exercices voire pire, de s’avancer sur le programme de deuxième année ! Durant la dernière quinzaine d’août, essayez de revoir l’ensemble du programme en mettant l’accent sur le cours et les exercices de base pour récupérer vos automatismes.

En ce qui concerne les langues et la géopolitique, ménagez-vous du temps pour finir de ficher quelques cours ou thèmes que vous auriez laissés en suspens au cours de la première année.

 

Être curieux !  

Vacances ou non, le monde ne s’arrête pas de tourner. Continuez de lire l’actualité et soyez à l’affût. Pour cela, privilégiez les articles de fond et les éditoriaux comme ceux du Courrier International, un hebdomadaire très complet qui présente différents points de vue sur des questions clés du programme de géopolitique (la situation du Qatar au Moyen Orient ou l’avancée du processus de sortie de l’UE de la Grande Bretagne par exemple). Faites de même en langue en lisant la presse et/ou en écoutant la radio.

 

Après l’actualité vient alors la question des lectures d’été…

Les professeurs donnent souvent une longue liste de livres qui portent sur le thème de l’année. Privilégiez ceux qui vous intéressent, vous prendrez du plaisir à les lire et vous pourrez les utiliser de manière bien plus pertinente dans vos futures copies. Pour les plus téméraires, lire les 20 premières pages du Corps, Leçon Philosophique écrit par Frédéric Laupies et Christophe Cervellon vous offrira une première approche conceptuelle et synthétique du thème de cette année.

Les vacances vous donnent également l’occasion de ne pas vous borner à des lectures purement académiques. Lisez des livres qui vous passionnent et vous inspirent en privilégiant des biographies d’hommes ou de femmes que vous admirez. Vous rêvez de faire de l’entreprenariat social ? Plongez vous dans Un monde sans pauvreté qui relate la formidable expérience de Mohammad Yunus, prix Nobel d’économie qui a développé le micro-crédit au Bangladesh. Vous avez une âme de start-upper ? Renseignez vous sur le parcours hors-norme d’Elon Musk ! Ces lectures ont deux avantages : d’une part, elles vous fourniront des exemples personnels qui vous pourrez réutiliser aussi bien en langue qu’en entretien de personnalité, et d’autre part, elles vous motiveront, vous stimuleront, et vous rappelleront qu’au bout de ce long tunnel qu’est la prépa, il y a des projets personnels et professionnels palpitants qui vous attendent !

 

Arrivez confiant, motivé et surtout reposé à la rentrée

Ne vous surmenez pas intellectuellement ! Les vacances sont faites pour s’aérer la tête et recharger les batteries. La deuxième année va être éprouvante moralement et il vous faudra un mental d’acier pour ne pas vous laisser abattre par les mauvaises notes et la pression. Il est donc nécessaire de faire le vide : prenez vous au moins 10 jours à 15 jours durant lesquels vous ne ferez rien si ce n’est lire l’actualité et des livres qui vous plaisent. À partir de la mi-août, commencez réellement à vous replonger dans vos cours. Revoyez vos fiches importantes de civilisation et de géopolitique et mettez les bouchées doubles en maths (voir ci-dessus). Il est évident que ces révisions de prérentrée ne seront pas déterminantes sur le plan académique. On ne rattrape par une année en dix jours. Toutefois, elles sont utiles pour deux raisons : premièrement, vous serez opérationnel dès la rentrée, et deuxièmement, elles vont mettront en confiance, vous évitant de succomber au stress de la rentrée.

La confiance en soi est une des clés pour réussir votre deuxième année, au même titre que vos capacités intellectuelles. Or en prépa, l’ascenseur émotionnel est fréquent et il vous faudra toujours aller de l’avant. Croyez en vous !

Profitez de vos vacances, passez du temps avec vos proches, faites ce que vous aimez et revenez motivé comme jamais à la rentrée  parce qu’à la rentrée prochaine, vous intégrez !

 

Lola Charbit

20 ans, étudiante à HEC et ancienne élève en classe préparatoire ECS à Stanislas.

No comments so far.

Be first to leave comment below.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *