Que faire après Ecricome ? Que faire après Ecricome ?
Tu viens de vivre une expérience inédite : ton premier concours écrit. Pour la première fois depuis le début de ta prépa, tu as... Que faire après Ecricome ?

Tu viens de vivre une expérience inédite : ton premier concours écrit. Pour la première fois depuis le début de ta prépa, tu as composé au milieu d’étudiants de tous niveaux, dans un centre d’examen qui ne t’es pas forcément familier. Cette année, les sujets Ecricome ont tenu toutes leurs promesses : brasser l’ensemble du programme, dans sa diversité et dans sa complexité. On ne peut que difficilement faire mieux que ces six épreuves pour se mettre en jambes dans ce marathon d’une vingtaine d’épreuves que tu affrontes.

Les voiles sont tombés : tu sais désormais si tu fais partie de ces candidats qui se subliment le jour J et qui sont encore meilleurs que sur l’année ou si, à l’inverse, la pression des concours te paralyse et te rend moins performant. C’est notamment sur ce facteur de stress, inhibant ou désinhibant, que certains parleront de bonnes ou de mauvaises surprises lors des admissibilités…

Désormais, tu disposes d’environ 10 jours de pause. De pause…ou plutôt de révisions ! Voici donc notre plan d’attaque pour cartonne lors de cette grosse semaine à venir.

 

Étape 1 : les lacunes constatées à Ecricome tu combleras

A moins que ta préparation soit parfaite et que tu penses avoir 20 à toutes les épreuves, tu as forcément constaté quelques manquements lors de tes épreuves Ecricome. Qu’il s’agisse de chapitres de mathématiques sur lesquels tu as séché mercredi dernier, d’un sujet de géopo ou d’ESH que tu as éliminé d’office par manque de connaissances, des questions d’éco-droit ou de gestion-mana sur lesquelles tu as perdu trop de temps, du premier sujet de CG que tu as fuis pour te réfugier dans les bras de l’espérance, des essais de langues où tes structures sont encore lacunaires ou encore de ton résumé de textes où tu as eu du mal à synthétiser les principaux concepts…tu as encore du pain sur la planche !

 

Ce week-end, tu te contenteras donc d’identifier ces lacunes constatées. Tu peux reprendre tous les sujets en cliquant ici. Pas de place pour les bons sentiments du type « J’ai raté l’épreuve de maths, bouh bouh j’ai pas envie de revoir ce sujet qui m’a traumatisé. » C’est un argument de fragile qui ne peut qu’augmenter la probabilité de se planter lors de la BCE. Ceci devrait te prendre au plus quelques heures, de quoi te laisser le temps de souffler légèrement après trois journées intenses. Enfin, tu concevras un planning en suivant les consignes suivantes :

 

Étape 2 : les ultimes révisions

Après avoir noté tes lacunes à cibler prioritairement et deux jours au rythme de travail plus léger, on attaque le plus dur : les ultimes révisions ! Ce sont les révisions les plus importantes dans la mesure où tu relis certains chapitres pour la toute dernière fois avant d’éventuellement les réutiliser.

Concernant les mathématiques, on commencera par refaire les questions accessibles sur lesquelles tu as échoué lors des concours. Une relecture du cours est également grandement conseillée afin de ne pas oublier de grands classiques. On insistera particulièrement sur les derniers chapitres du programme, qui font bien souvent la différence entre les candidats.

Pour les matières comme la culture générale, l’ESH, la géopolitique, l’éco-droit ou encore la gestion-mana, on s’attellera à relire l’ensemble de son cours, qu’il s’agisse de vos notes complètes ou des fiches que vous auriez pu faire. La relecture de ses copies est également recommandée, afin de corriger certaines imprécisions stylistiques. Pour vous inspirer, la grange à copies, contenant une dizaine de copies d’excellence sera des plus utiles.

Concernant les langues, on relira avec attention de nombreux articles de presse afin de compléter ses connaissances en civilisation par des faits de l’actualité récente. Attention néanmoins à ne pas négliger le travail effectué tout au long de l’année : les concepteurs fabriquent les sujets entre novembre et janvier…ce qui a fortement inspiré les concepteurs de sujets Ecricome et qui inspirera à coup sûr ceux des banques CCIR et IENA.

Pour les épreuves de contraction et de synthèse, vous pouvez attendre le week-end du 29 avril au 1er mai pour lire les rapports de jury.

 

Étape 3 : chill & sport

C’est le plus important : rien ne sert de faire des journées à 15 heures de travail : c’est le meilleur moyen de s’épuiser avant les concours ! L’objectif est simple : arriver dans le meilleur état de forme possible le jour J. Pour ce faire, sur cette semaine, faîtes du sport (sans prendre de risque) pour que votre état de forme soit maximal !

 

Donnez tout ! Sachez qu’il s’agit de la dernière période de révisions intenses d’écrits de votre vie ! (A moins de cuber…) Dans tous les cas, la prépa c’est presque fini, alors bon courage ! 😀

Mehdi Cornilliet

Mehdi Cornilliet Fondateur

20 ans, étudiant à HEC, ancien étudiant au Lycée La Bruyère (Versailles) et fondateur de Major-Prépa.

No comments so far.

Be first to leave comment below.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *