Que faire une semaine avant de rentrer en prépa ? Que faire une semaine avant de rentrer en prépa ?
  Que faire une semaine avant de rentrer en prépa ? Le bac dans la poche et un peu déconnectés, il ne vous reste... Que faire une semaine avant de rentrer en prépa ?

 

Que faire une semaine avant de rentrer en prépa ?

Le bac dans la poche et un peu déconnectés, il ne vous reste pourtant plus qu’une semaine avant la fameuse (et souvent redoutée) rentrée en prépa, et vous ne savez pas comment aborder cette expérience toute nouvelle ? Comment démêler le vrai du faux dans les témoignages sur la prépa ? Faut-il réviser l’intégralité du programme de terminale à vitesse supersonique ou lézarder au soleil jusqu’à septembre ? Pour éviter cet affolement de dernière minute, cet article peut vous apporter quelques conseils pour mettre à profit cette ultime semaine.

 

Rassurez-vous tout en restant lucide sur ce qui vous attend

Il s’agit pour commencer de se détendre, tout en se préparant psychologiquement à un rythme qui va être effréné, mais pas insoutenable si vous vous y attelez correctement. Pendant cette courte période qui précède la rentrée, l’essentiel est de démystifier la prépa et ce que vous avez entendu à ce sujet : qu’il s’agisse de témoignages terrifiants sur la prépa-bagne, ou au contraire des témoignages un peu trop chill… Inutile de se faire des films, vous aurez largement le temps de vous forger votre propre opinion sur la classe prépa, puisque cette expérience va très probablement vous apprendre des choses sur vous-même, au-delà de l’enseignement académique.

Par conséquent, il faut se rassurer en pensant aux points positifs de la classe prépa : des rencontres et l’entraide dans des promos où l’objectif est de se tirer vers le haut plus que d’entretenir une compétition acharnée, l’acquisition d’une culture, la stimulation intellectuelle… Concevoir cette nouvelle expérience comme un défi personnel peut vous aider à dédramatiser ces deux années dont on entend beaucoup parler.

Enfin, pour ne pas non plus foncer tête baissée, il est important de s’informer. Toujours sans partir avec des idées préconçues, cela peut vous rassurer de parler à des anciens de la prépa que vous allez intégrer ou à des deuxièmes années, et de retenir ce qui ressort le plus de ces témoignages. Cela vous permettra d’utiliser cette semaine pour aborder la rentrée avec sérénité, en ayant pris conscience du travail à fournir et de l’organisation de l’année à venir – même si seule l’expérience vous en fera réellement prendre conscience.

 

Organisez votre environnement de travail en conséquence

La motivation, essentielle en classe prépa, vous poussera sans doute à passer de nombreuses heures vissé à votre chaise de bureau, à plancher sur des exercices de maths tordus au possible ou des traductions d’anglais interminables. Pour cette raison, il peut être intéressant d’utiliser la semaine qui précède la rentrée pour se créer un environnement propice au travail.

La prépa est désormais une page blanche dans votre parcours scolaire : les résultats antérieurs ne comptent plus par rapport à la motivation et l’assiduité dont vous saurez faire preuve. Ainsi, qu’il s’agisse du bureau installé dans votre chambre ou d’une petite table dans une chambre d’internat à la déco douteuse, faites le vide sur votre espace de travail et efforcez-vous de créer un espace qui vous plaît, et vous aidera à être organisé et efficace. Prévoyez des rangements accessibles, des fournitures pratiques, une chaise de bureau confortable… Des petits détails qui semblent futiles mais qui pourront avoir leur importance quand vous n’aurez clairement pas envie d’aller de vous plonger dans des cours de géopolitique un dimanche matin de janvier.

Votre environnement de travail passe également par votre mode de vie. Cette ultime semaine est le moment idéal pour faire le point sur ce qui est nécessaire à votre équilibre personnel : de combien d’heures de sommeil ai-je besoin pour être en forme par exemple ? Si vous pratiquez un sport ou une quelconque activité extra-scolaire, profitez-en également pour déterminer une plage horaire à préférer dans la semaine, à moduler ensuite en fonction de l’emploi du temps de prépa, et toujours en vous informant auprès d’anciens pour fixer un volume horaire raisonnable par semaine.

 

Prépare-toi un minimum au contenu académique et aux méthodes à adopter

Les premières semaines en prépa sont essentielles pour prendre son propre rythme, expérimenter des méthodes de travail plus ou moins efficace et ainsi se faire sa propre idée sur la prépa. Il ne faut toutefois pas oublier que malgré le rythme élevé, la prépa n’est pas une course mais un marathon. Etendue sur deux ans voire trois, elle requiert principalement de la régularité et de l’efficacité. Pour cela, il peut être intéressant de faire le point, juste avant la rentrée, sur quelques réflexes à adopter rapidement en début d’année par matière.

Les articles de Major-Prépa présentant les différentes matières par filière (ECS, ECE…) peuvent vous aider à vous familiariser avec de nouvelles méthodes de travail, spécifiques à la prépa, et à commencer à élaborer des « règles d’or » pour ton travail. L’idée cruciale est de ne pas prendre de retard dès le début, pour ne pas être submergé par la charge de travail ensuite. Il peut s’agir d’éviter du retard dans l’apprentissage des cours de géopolitique par exemple, d’où la nécessité de revoir vos cours très régulièrement pour les assimiler efficacement et ne pas avoir à relire 6 chapitres à toute vitesse la veille d’un concours blanc… Mais aussi éviter un retard qui pourra vous porter préjudice plus tard, en maths par exemple en abandonnant des notions jugées trop compliquées. D’autres astuces peuvent également être mises en place assez vite : des lexiques pour les notions de géopolitique, pour le vocabulaire d’anglais…

La semaine avant la rentrée peut aussi servir à « relancer la machine » avant de commencer les choses sérieuses. S’il n’est pas forcément nécessaire de se surcharger pendant ces vacances post-bac, il est préférable de ne pas arriver encore à moitié endormi par le soleil. Vous pouvez donc profiter de ces derniers jours pour vous mettre dans le bain : lire des journaux (en français mais aussi en langues étrangères) pour s’informer sur l’actualité, les livres conseillés par vos profs de prépa si ce n’est pas déjà fait, revoir les bases de vos cours de maths de lycée… Vous pouvez également vous familiariser avec le contenu académique de votre filière en lisant le programme détaillé de l’année pour les matières principales, qui est souvent envoyé par les profs quelques semaines avant la rentrée. Il est toutefois inutile de partir avec un a priori au niveau des matières, car les méthodes d’enseignement et l’état d’esprit des épreuves sont complètement différents de ce qui était attendu au lycée. Vous détestiez l’histoire au lycée ? Vous allez peut-être vous découvrir en fanatiques de la géopolitique ! L’espagnol vous ennuie à mourir ? Devenez des traducteurs aguerris !

 

Enfin, motivez-vous

La classe prépa est une filière sélective donc si vous avez été accepté, c’est que vous avez les capacités pour assurer ces deux années. Mais tout n’est pas gagné : la suite dépend surtout de l’investissement que vous serez prêts à fournir pour réussir les concours, et cet investissement ne sera pas évalué par des notes – qui risquent de baisser fortement par rapport au lycée – mais par votre progression. A vous de construire une dynamique olympique pour aborder sereinement cette rentrée et ce qui suivra, et assurer ladite progression !

 

 

 

Camille Beguin

18 ans et étudiante en 1ère année à HEC. Je suis là pour vous conseiller en termes de méthodologie, et je rédige aussi des articles de géopo ou autres !

No comments so far.

Be first to leave comment below.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *