Le marché de l’art, ou quand l’art devient business et politique
« Pop Art : Populaire, provisoire, jetable, bon marché, produit en série, jeune, drôle, sexy, astucieux, spectaculaire et très rentable », telle est la définition de Richard Hamilton (lui-même représentant du mouvement pop-art).  A présent l’art doit être « rentable » et fait l’objet d’un véritable marché moderne ! Comment est né ce... Read more