BCE : évolution des épreuves dès le concours 2020 pour les littéraires BCE : évolution des épreuves dès le concours 2020 pour les littéraires
La BCE (Banque Commune d’Epreuves) avait annoncé en septembre dernier son projet de reforme des épreuves du concours permettant d’accéder aux vingt-quatre écoles de... BCE : évolution des épreuves dès le concours 2020 pour les littéraires

La BCE (Banque Commune d’Epreuves) avait annoncé en septembre dernier son projet de reforme des épreuves du concours permettant d’accéder aux vingt-quatre écoles de management qui la composent. Après les voies ECE et ECS, qui ont connu les modifications effectives aux derniers concours, c’est au tour des candidats littéraires (voie B/L) de connaître des changements pour les épreuves du concours 2020.

 

Les évolutions des épreuves pour les candidats littéraires dès les concours 2020

Les candidats B/L aux grandes écoles de commerce doivent se préparer à trois changements majeurs dès l’édition 2020 des concours.

 

1. Deux épreuves optionnelles qui deviennent obligatoires

L’épreuve de mathématiques B/L sera désormais imposée aux candidats. Elle aura une durée de quatre heures. L’ESSEC BS et HEC Paris sont les co-concepteurs de l’épreuve.

L’épreuve de sciences sociales B/L sera elle aussi obligatoire. Les candidats composeront pendant quatre heures sur une épreuve conçue par trois écoles (l’ESSEC BS, Audencia et HEC Paris).

 

2. Suppression de la contraction de texte HEC pour les B/L

Pour compenser ces deux changements majeurs, la BCE a décidé de supprimer l’épreuve de contraction de texte conçue par HEC Paris pour les candidats B/L. Il s’agit en effet de ne pas alourdir outre mesure le calendrier des concours pour les candidats littéraires.

 

3. Une épreuve en moins pour les candidats BEL ENS

Les candidats de la voie BEL ENS Ulm A/L – ENS de Lyon n’auront plus à composer l’épreuve d’Etude et de Synthèse de Textes conçue par l’ESCP. Cette dernière est supprimée dès l’édition 2020 des concours.

 

Les candidats littéraires, un public croissant en école de commerce

Les concours post-prépa permettent à de plus en plus d’étudiants au profil littéraire de rejoindre les écoles de la BCE. Chaque année, les khâgneux bénéficient de plus de places ouvertes dans les écoles de la BCE que de places disponibles en ENS !

 

Des étudiants précieux pour les écoles

Les étudiants littéraires constituent un vivier riche et intéressant pour les écoles de management. En effet, à l’instar des étudiants issus de la voie technologique, ils permettent de diversifier les profils recrutés et constituent un angle d’approche intéressant pour déployer les politiques pédagogiques. Plus encore, ce sont des étudiants qui élargissent l’éventail des débouchés, en particulier par leur attrait vers des secteurs aux dimensions sociales, culturelles et humanitaires.

 

Un rendez-vous à ne pas manquer pour les concours 2020 : la journée BCE des CPGE littéraires

Pour sa deuxième édition, elle aura lieu vendredi le 15 novembre prochain au Lycée Henri IV à Paris. Elle s’adresse aux enseignants des sections littéraires. La journée sera rythmée par des échanges entre les écoles, les professeurs et les concepteurs des épreuves. Des témoignages d’étudiants sont également prévus. Ils serviront à illustrer des trajectoires d’étudiants en école de commerce et issus de la filière littéraires.

Cette journée vise à clarifier les éventuels doutes ou incompréhensions autour des concours et des formations en écoles de management. L’objectif est que les professeurs en prépas littéraires encouragent in fine leurs étudiants à s’intéresser également aux opportunités offertes dans un cursus d’école de commerce.

 

 

 

Florine Brière