Les élections présidentielles autrichiennes Les élections présidentielles autrichiennes
Dimanche 4 décembre, l’écologiste Alexander Van der Bellen a été élu Président de la République d’Autriche. Un soulagement pour les pro-Européens, et pour la majeure... Les élections présidentielles autrichiennes
Utilise les flèches ← → pour naviguer entre les éléments !

Dimanche 4 décembre, l’écologiste Alexander Van der Bellen a été élu Président de la République d’Autriche. Un soulagement pour les pro-Européens, et pour la majeure partie de la classe politique, qui voyaient en l’avènement possible de l’extrême-droite un danger pour la démocratie en Europe.

Dimanche 4 décembre, les Autrichiens étaient appelés à voter pour un troisième tour inédit en ce qui concerne une élection présidentielle. Après trois cents jours de campagne, et un second tour entaché par des vices de forme, c’est donc ce dimanche que le peuple autrichien ont du choisir entre l’écologiste Alexander Van der Bellen et le candidat de l’extrême droite Norbert Hofer.

Le 22 mai dernier, le résultat en faveur de A. Van der Bellen avait été annulé à la demande du FPÖ -parti d’extrême droite. En Autriche le rôle du président est différent de celui de la majorité des autres pays. Ce dernier, élu pour un mandat de six ans, n’a qu’une fonction honorifique et symbolique. De plus, il n’intervient pas dans la gestion du pays, mais, il peut néanmoins révoquer le gouvernement.

Cette élection présidentielle autrichienne n’a pas fini de surprendre : les grands partis ont été mis hors jeu dès le premier tour. Six candidats se sont présentés pour obtenir le titre de neuvième président de l’Autriche, car l’actuel président social-démorcrate, Heinz Fischer, a déjà à son actif deux mandats et ne peut pas, selon les règles du pays, être candidat à sa propre succession. A la fin du premier tour, les partis qui se partageaient le pouvoir depuis la seconde Guerre Mondiale, à savoir le SPÖ et le ÖVP et leur candidat respectif, Rudolf Hundstorfer et Andreas Khol, ont été évincés.

C’est finalement le candidat écologiste qui remporte cette élection avec un score sans appel (53,6%).

Avant d’aborder les résultats en eux-mêmes, une explication des différents partis est primordiale pour comprendre le paysage politique autrichien.

Utilise les flèches ← → pour naviguer entre les éléments !

Noémie Moreau

Ancienne élève au lycée Dupuy de Lôme (Lorient) voie S. Actuellement étudiante en deuxième année à SKEMA et à l'université Jean Moulin (Lyon) en relations internationales et diplomatie.