Type to search

Actualité Espagnol

Au Nicaragua, un mois de janvier entre tensions et colères

Share

Les tensions se sont accumulées au Nicaragua au cours de ce mois de janvier 2019. Petite analyse.

 

Rafael Solis, juge sandiniste proche du couple présidentiel, démissionne

Le 10 janvier 2019, Rafael Solis a révélé vouloir quitter ses fonctions de juge et a exigé par là même le départ de Daniel Ortega, qu’il accuse d’entretenir un climat de terreur au Nicaragua. C’est une première pour le couple présidentiel : aucun fonctionnaire si haut placé n’avait encore osé démissionner depuis le début de la crise politique qui déchire le pays. En effet, Daniel Ortega et son épouse Rosario Murillo ont vu grandir depuis neuf mois de violents mouvements de contestation de leur légitimité à gouverner. L’élément déclencheur fut leur tentative de réforme des retraites en avril 2018. Le couple prévoyait de diminuer de 5 % le montant des retraites afin de réduire le déficit de la sécurité sociale.

 

Le régime d’Ortega s’attaque aux organisations de défense des droits de l’Homme

Le CENIDH, une ONG emblématique du Nicaragua, s’est vu retirer son statut légal par l’Assemblée nationale sous prétexte de n’avoir pas agi conformément à ses objectifs et d’avoir tenté de semer le trouble dans l’ordre public. Cette association créée en 1990 avait pour mission de défendre les victimes de la répression et c’était jusque-là la seule forme d’opposition non réprimée par l’Assemblée. Le même jour, une autre association nommée « Hagamos Democracia » a également perdu son statut juridique. Pour les médias, la fermeture du CENIDH est l’exemple même de la réalité de la répression au Nicaragua et un moyen pour intimider les nicaraguayens.

 

Les flux migratoires s’intensifient avec le Costa Rica

Une telle répression au Nicaragua a alors encouragé le départ de centaines de milliers de nicaraguayens vers le Costa Rica. En 2018, ce ne sont pas moins de 23 000 demandes d’asile qui ont été recensées. Si ce flux reste plutôt maîtrisé par les autorités locales, le pays craint une grave crise humanitaire dans les prochains mois et s’inquiète surtout pour les emplois des costaricains.

 

À retenir : 

Nom du juge ayant démissionné : Rafael Solis

Association s’étant vu retirer son statut légal : le CENIDH, créé en 1990

 

Vocabulaire : 

un juge : un juez

démissionner : dimitir

un proche du couple présidentiel : un amigo intimo de la pareja presidencial

se faire retirer son statut légal d’association : verse retirar el estatuto legal de asociación

une demande d’asile : une solicitud de asilo

 

 

 

Tags: