Synthèse d’actualité du 9 au 15 janvier Synthèse d’actualité du 9 au 15 janvier
Un jour à marquer d’une pierre blanche Mercredi 11 janvier 2017 était un jour important pour la petite nation du Salvador : c’est la... Synthèse d’actualité du 9 au 15 janvier
Utilise les flèches ← → pour naviguer entre les éléments !

Un jour à marquer d’une pierre blanche

Mercredi 11 janvier 2017 était un jour important pour la petite nation du Salvador : c’est la première fois qu’aucun meurtre n’a été commis depuis le 22 janvier 2015. Les autorités locales tenaient à mettre en avant cette nouvelle très importante pour le pays dont la population vit dans une violence quotidienne et tristement banale. Les données de 2016 attestent que 5 000 homicides ont été commis dans ce pays de six millions d’habitants. soit 20% de moins qu’en 2015. Ce chiffres demeure néanmoins extrêmement élevé : proportionnellement à sa population, il y a 60 fois plus d’homicides au Salvador qu’en France métropolitaine.

Depuis le début de la nouvelle année, ce sont près de 115 personnes qui ont déjà été tuées, un chiffre conséquent mais bien en deçà des 250 personnes en 2015 durant ce même laps de temps. Il faut dire que les trois principaux gangs armés du pays –maras–  (la Mara Salvatrucha-13, les 18 Sureños et les 18 Revolucionarios) trouvent leurs origines dans un contexte post-guerre civile qui a ravagé le pays de 1979 à 1992 et comptent, aujourd’hui, environ 100 000 membres aussi bien en liberté que derrière les barreaux. Depuis une dizaine d’années, les gouvernements successifs tentent, en vain, de mettre un terme à la violence causée par les maras. Une trêve a même été négociée entre 2012 et 2013, ce qui a entraîné une chute significative du nombre de meurtres. Ce n’est qu’à la fin de la trêve que le dirigeant de l’époque, Salvador Sanchez Céren, a décidé d’opter pour l’affrontement militaire direct plutôt que de poursuivre les négociations.

Il demeure néanmoins quelques motifs d’espoir : une des mars, le MS-13, envisagerait une solution inédite pour résorber le problème de la criminalité et du fort taux de meurtres dans ce pays, à savoir la participation à un dialogue public. En attendant, l’objectif du gouvernement concernant la baisse du nombre de meurtres reste encore à l’ordre du jour, à la suite de la journée sans une éclaboussure de sang du 11 janvier.

Mise en perspective avec le programme : la criminalité dans le monde -sujet qui tombe assez régulièrement dans les colles de langue.

Cette synthèse a été réalisée avec le soutien de SKEMA BS 🙂

Utilise les flèches ← → pour naviguer entre les éléments !

Noémie Moreau

Ancienne élève au lycée Dupuy de Lôme (Lorient) voie S. Actuellement étudiante en deuxième année à SKEMA et à l'université Jean Moulin (Lyon) en relations internationales et diplomatie.