Synthèse d’actualité estivale d’économie – Édition 2020 Synthèse d’actualité estivale d’économie – Édition 2020
3) Les plans de relance en Europe Le plan de relance Le Maire  La semaine dernière, Bruno Le Maire a présenté un plan de... Synthèse d’actualité estivale d’économie – Édition 2020
Utilise les flèches ← → pour naviguer entre les éléments !

3) Les plans de relance en Europe

Le plan de relance Le Maire 

La semaine dernière, Bruno Le Maire a présenté un plan de relance de 100 milliards d’euros qui s’inscrit dans la logique macronienne du « en même temps » dans la mesure où il agit simultanément sur l’offre (beaucoup) et la demande (un peu). Parmi ces mesures, on trouve la négociation avec les banques de taux bas pour les TPE/PME qui souhaiteraient prolonger leur prêt garanti par l’Etat ou encore une baisse phare de l’impôt sur la production d’un montant de 10 milliards d’euros.

Ce plan a été validé par de nombreux économistes consultés en amont par Bercy, estimant que le soutien aux entreprises saines mais durement affectées par la crise sanitaire est indispensable, tout comme le soutien au pouvoir d’achat des ménages pour relancer leur consommation. Grâce à ce plan de relance, Bruno Le Maire espère retrouver dès 2022 son niveau de production d’avant-crise.

Toutefois, plusieurs critiques sont adressées à ce plan :

  1. Le montant initial de 100 milliards d’euros pourrait s’avérer insuffisant si la crise sanitaire s’aggrave.
  2. Le plan ne prévoit pas de baisses d’impôt suffisantes et exigent peu de contreparties des entreprises en termes de localisation des activités : beaucoup d’économistes craignent que les vagues de délocalisations ne s’accentuent dans ce contexte économique difficile qui encourage les entreprises à localiser leurs activités dans des régions où la main d’oeuvre est peu chère et les impôts faibles. La baisse de l’impôt sur la production (10 milliards d’euros) prévue par Bercy risquerait de ne pas être suffisante pour endiguer un tel phénomène.

Les Français demeurent sceptiques quant à l’efficacité du plan de relance : 58 % des Français estiment qu’il ne permettra pas de rétablir la croissance économique française d’ici à 2022 », 66 % considèrent qu’il ne permettra pas de lutter efficacement contre le chômage et les deux tiers des Français pensent qu’il ne réussira pas à accélérer la transition écologique. Par conséquent, 4 Français sur 10 ont annoncé qu’ils diminueraient leur consommation dans les mois à venir, ce qui risque de porter préjudice à la reprise de l’activité économique. L’enjeu principal pour le gouvernement semble donc bien de restaurer la confiance des Français dans les politiques économiques menées pour encourager les anticipations positives bénéfiques à la consommation.

Le plan de relance Merkel : le retour du keynésianisme en Allemagne 

Alors que la politique économique allemande, empreinte de l’ordolibéralisme (un courant de pensée libéral développé par l’école de Freiburg en Allemagne dès les années 1930 et selon lequel la mission économique de l’État est de créer et maintenir un cadre normatif permettant la concurrence libre et non faussée entre les entreprises), semblait vouée à assurer l’équilibre des finances publiques, la crise du coronavirus a conduit l’Allemagne a se libérer de son obligation constitutionnelle de « frein à la dette » (le fameux « schwarze Null”), qui restreint depuis 2009 les déficits publics à 0,35 % du produit intérieur brut (PIB) nominal.

Le gouvernement a ainsi pu contracter un emprunt de 156 milliards d’euros destiné à financer un plan de relance de 130 milliards d’euros, ce qui fait de ce plan un plan de soutien à l’économie parmi les plus généreux du monde. Ce plan contient des mesures classiques de soutien à la demande mais également un large programme d’investissements publics financés par l’emprunt qui s’inscrit dans une perspective keynésienne.

 

Ces deux exemples de plans de relance que l’on peut comparer peuvent constituer une très bonne accroche pour les sujets portant sur les politiques économiques (ex : ECM 2020 : Les politiques économiques peuvent-elles éviter les crises économiques ?)

Utilise les flèches ← → pour naviguer entre les éléments !

Baptiste Japiot