Eco Droit Ecricome 2012 – Sujet Eco Droit Ecricome 2012 – Sujet

Cette épreuve d’eco droit a été conçue par ECRICOME et dure 4h. La partie « Economie » (1h30) est composée de deux parties : un questionnement synthétique sous forme de QCM (40% de la note) et une réflexion argumentée (60% de la note). La partie « Droit » (2h30) est composée de trois parties : la résolution d’un cas pratique, l’analyse d’un arrêt ou d’un contrat et une question d’actualité juridique.

Jusqu’en 2016, ICN BS, KEDGE et NEOMA utilisent cette épreuve. Suite à la sortie d’ICN, seules KEDGE et NEOMA utilisent cette épreuve. A partir de 2020, EM Strasbourg et Rennes SB utiliseront également cette épreuve.

 

Economie : QCM et réflexion argumentée

Le sujet d’économie commençait par un QCM de 20 questions. Les sujets abordés étaient le traité de Lisbonne, le commerce intra-régional et interrégional, les effets de la mondialisation, le taux d’intérêt réel, la politique monétaire et l’inflation, les risques sociaux pris en charge par la protection sociale, le régime des retraites, les effets d’un prix plancher ou d’un prix plafond, la courbe de Phillips, la politique de l’emploi chez Keynes, le déficit de la sécurité sociale, les contrats à durée déterminée, le déficit commercial de la France, les stratégies des firmes afin de s’internationaliser, les effets de la redistribution, les investissements directs à l’étranger, le taux de chômage des jeunes en France, les effets en Chine et en Inde avec la crise de 2007, le PIB de la France et la convergence entre les pays de l’Union Européenne.

La deuxième partie du sujet d’économie était : « L’Union Européenne face à l’enjeu de la croissance économique ».

 

Droit : cas pratique, analyse de contrat et question d’actualité juridique

En second lieu, le sujet de droit commençait avec la résolution d’un cas pratique. Il s’agissait alors de résoudre quelques problèmes juridiques pour la société « Peau d’Anne ». C’est une entreprise spécialisée dans la conception et la fabrication de produits de beauté naturels. Un salon de beauté, qui est client de cette société, a revendu la crème à une cliente, Mme Durand. Celle-ci a connu des désagréments suite à l’utilisation de la crème et souhaite intenter une action en justice. Le candidat devait étudier les fondements juridiques qui permettront d’intenter une action en justice. On apprend ensuite que la crème utilisée n’était qu’un échantillon et n’était pas destinée à la vente. L’échantillon a été donné par une employée de « Peau d’Anne » à Mme Durand. Il fallait se poser la question de savoir si le licenciement de cette employée serait justifié.

Le candidat devait ensuite analyser un contrat de location de matériel. Il fallait qualifier juridiquement le contrat et expliquer les conséquences de l’inexécution par l’une des parties de ses obligations. Le candidat devait ensuite analyser une clause du contrat et déterminer si elle était valide.

Enfin, le sujet de droit se terminait par une question d’actualité juridique reprenant le thème de la veille juridique. Pour rappel, le thème 2012 était « Le contrat et l’entreprise ». Il s’agissait de montrer les enjeux et la mise en œuvre de l’ordre public de protection dans les contrats conclus par les entreprises.

Lire le sujet d’eco droit ECRICOME 2012

Accéder aux corrigé et rapport de jury d’eco droit ECRICOME 2012

Retour à la liste des sujets d’eco droit