Eco Droit Ecricome 2014 – Sujet Eco Droit Ecricome 2014 – Sujet

Cette épreuve d’eco droit a été conçue par ECRICOME et dure 4h. La partie « Economie » (1h30) est composée de deux parties : un questionnement synthétique sous forme de QCM (40% de la note) et une réflexion argumentée (60% de la note). La partie « Droit » (2h30) est composée de trois parties : la résolution d’un cas pratique, l’analyse d’un arrêt ou d’un contrat et une question d’actualité juridique.

Jusqu’en 2016, ICN BS, KEDGE et NEOMA utilisent cette épreuve. Suite à la sortie d’ICN, seules KEDGE et NEOMA utilisent cette épreuve. A partir de 2020, EM Strasbourg et Rennes SB utiliseront également cette épreuve.

 

Economie : QCM et réflexion argumentée

Le sujet d’économie commençait par un QCM de 20 questions portant sur le taux de croissance de la Zone Euro, le chômage involontaire selon Keynes, la théorie du revenu permanent de Milton Friedman, le Crédit d’Impôt Compétitivité Emploi (CICE), la main invisible d’Adam Smith, les solutions afin de lever des fonds, la conséquence d’une réduction des déficits budgétaires, l’inflation dans une perspective libérale, la Courbe de Laffer, le Pacte budgétaire européen, les principes de rivalités et d’exclusion par les prix, la théorie des contrats implicites d’Azariadis et Baily, l’organisme Pôle Emploi, les risques pris en charges par la protection sociale française, les administrations publiques selon l’INSEE, les institutions créées après la Seconde Guerre Mondiale, la connaissance, les effets de la délocalisation des activités productives, la spécialisation internationale de la Russie et les eurobonds ou euro-obligations.

La deuxième partie du sujet d’économie était : « Peut-on lutter efficacement contre le chômage ? ».

 

Droit : cas pratique, analyse de contrat et question d’actualité juridique

En second lieu, le sujet de droit commençait avec la résolution d’un cas pratique. Il s’agissait de résoudre quelques problèmes juridiques pour GBV, scierie familiale. La SNPB, syndicat national du parpaing de bois, décide de limiter les prix de vente et de répartir le territoire national entre les 7 concurrents français. Il fallait déterminer si cela est valide, l’autorité compétente pour juger de cette affaire ainsi que les sanctions encourues. Enfin un client, mal informé par un vendeur, a acheté des parpaings bois pour une utilisation pour laquelle ils ne sont pas conseillés. Il se demande quels arguments lui permettront de ne pas les conserver.

Le candidat devait ensuite analyser un contrat de travail à durée indéterminée. Il faudra qualifier et caractériser juridiquement le contrat, déterminer les parties en présence et leurs obligations respectives. Ensuite, le candidat devra qualifier une clause et juger de sa validité. Enfin, l’employeur ayant décidé de mettre fin à la période d’essai, il faudra analyser les solutions dont dispose l’employée.

Enfin, le sujet de droit se terminait par une question d’actualité juridique reprenant le thème de la veille juridique. Pour rappel, le thème 2014 était « L’entreprise et le risque ». Il s’agissait de montrer comment le droit de l’entreprise appréhende la notion de risque.

Lire le sujet d’eco droit ECRICOME 2014

Accéder aux corrigé et rapport de jury d’eco droit ECRICOME 2014

Retour à la liste des sujets d’eco droit