Concours BCE J-7 : le compte à rebours est lancé Concours BCE J-7 : le compte à rebours est lancé
Le décompte est lancé. Dans une petite semaine, vous entamerez la dernière ligne droite de vos années prépa avec le concours BCE – après... Concours BCE J-7 : le compte à rebours est lancé

Le décompte est lancé. Dans une petite semaine, vous entamerez la dernière ligne droite de vos années prépa avec le concours BCE – après pour bon nombre d’entre vous une première expérience des concours grâce à Ecricome -. Le temps est venu de mettre en pratique les connaissances acquises au cours de cette formation intensive qu’est la classe préparatoire. Les mots d’ordre ? Concentration et efficacité.

 

Elaborez un ultime plan d’attaque…

L’efficacité va être essentielle pour tirer profit de cette ultime semaine sans se perdre dans un programme très dense. Pour cela, n’hésitez pas à faire un dernier point sur chaque matière et votre avancée dans les révisions : avez-vous encore des manques trop importants sur certains points du programme et que vous pouvez combler en une semaine ? Un point de leçon majeur en maths qui n’est pas totalement maîtrisé ? Un thème assez large de géopolitique sur lequel vous n’êtes pas du tout à l’aise ? Il ne s’agit pas de maîtriser les moindres recoins du programme mais de vous attaquer aux lacunes inexcusables qui pourraient vous coûter des points précieux. Pour cela, n’hésitez pas à contacter vos professeurs pour une mise au point ou à refaire par exemple les exercices les plus classiques liés à la notion en maths.

Si vous avez passé le concours Ecricome et que vous êtes certain que revenir sur les épreuves passées ne va pas vous déstabiliser mais vous aider à identifier des points faibles que vous aviez sous-estimé, vous pouvez essayer d’analyser ce qui a marché ou non pendant les épreuves en question : avez-vous su gérer correctement votre temps, par exemple lors des épreuves de langues vivantes dont la durée est assez similaire entre Ecricome et BCE (bien que l’épreuve LV1 ne dure que 3h à Ecricome) ? Avez-vous eu un blocage sur un point clé du programme ? Faites un petit récapitulatif et cherchez à remédier rapidement aux problèmes que vous avez rencontré.

L’erreur à ne surtout pas commettre lors de cette dernière semaine est de viser l’exhaustivité dans ses révisions et se perdre. Le programme est très dense, et si vous n’avez pas le sentiment de le maîtriser intégralement – rares sont les étudiants qui sont dans ce cas, rassurez-vous – il n’est pas question de tout rattraper en une semaine mais de cibler les incontournables. Inutile de lire des milliers d’articles de philosophie ou de géopolitique sans en retenir un seul mot, ou de se lancer dans des exercices de maths dont la complexité va vous déprimer plus qu’autre chose. Vous risquez de commencer beaucoup de tâches sans rien finir, ce qui sera contre-productif. Révisez intelligemment et efficacement, pas comme un forcené.

 

… sans toutefois vous épuiser

Même si le stress vous accable et que vous pensez être tout à fait capable de tenir un rythme de révisions inhumain, il est inutile de rester plongés dans vos cahiers de 6h à minuit toute la semaine. Adoptez un rythme intense – il s’agit tout de même d’un concours – mais connaissez vos limites et votre capacité de concentration. Profitez-en également pour calquer votre rythme de sommeil si ce n’est pas déjà le cas : le réveil aux aurores pour se rendre au centre d’examen ne sera alors qu’une formalité. Le but n’est pas d’arriver à la première épreuve de la BCE en pouvant à peine garder les yeux ouverts et en n’étant pas concentré : votre performance sera sans aucun doute affectée par cette stratégie !

Pour conclure, profitez de cette dernière semaine pour améliorer ce qui peut l’être, sans vouloir à tout prix rattraper toutes vos impasses, et pour faire le plein d’énergie en prenant des pauses réfléchies et revigorantes. Revoyez les bases trop fragiles, creuser votre cours si vous le maîtrisez déjà parfaitement… Servez-vous de votre expérience de préparationnaire pour juger de ce qui sera le plus bénéfique pour vous en un laps de temps aussi court avant la première épreuve BCE.

 

 

Camille Beguin

18 ans et étudiante en 1ère année à HEC. Je suis là pour vous conseiller en termes de méthodologie, et je rédige aussi des articles de géopo ou autres !