Les réponses à toutes tes questions – BCE & ECRICOME Les réponses à toutes tes questions – BCE & ECRICOME
Le grand jour approche ! Que tu passes les deux banques d’épreuves, seulement Ecricome ou uniquement la BCE, tu es à deux doigts de... Les réponses à toutes tes questions – BCE & ECRICOME

Le grand jour approche ! Que tu passes les deux banques d’épreuves, seulement Ecricome ou uniquement la BCE, tu es à deux doigts de traverser un moment très important de tes études. Le concours est un moment stressant pour tous les candidats, et c’est tout à fait normal.

Souvent toutes sortes de questions viennent t’embêter jusqu’à la veille du début des épreuves : quel stylo utiliser, quel taille pour ma copie de dissertation, est-ce normal d’avoir l’impression de ne rien connaître, etc. Cet article essaie de répondre à toutes ces questions qui peuvent te prendre la tête !

Courage, souffle un bon coup et tout ira bien !! 🙂

Voici quelques derniers conseils pour le concours 2021 !

 

Dans la peau du candidat à la veille des concours

A l’approche du lancement des épreuves, tu arrives mal à dormir ? Tu as l’impression de ne rien savoir ? Tu stresses pour tout et rien ? C’est tout à fait normal. Lis ce qui suit pour décompresser !

 

La sensation « de ne rien connaître »

Il s’agit là peut être d’une des pires sensations qui précèdent le début du concours. Te voilà à quelques jours, voire quelques heures du début des épreuves, et tu en es persuadé : tu ne sais rien. Si si, tu as beau retourner le problème dans tous les sens, impossible de te remémorer tout ton cours de tête.

Attend une minute : c’est tout à fait normal ! Qui pourrait se remémorer deux ou trois ans de classe prépa, soit 40 000 pages de polycopiés, un millier de théorèmes de maths, une centaine de références de philo en cinq minutes ?

Ne t’inquiète surtout pas, ce ressenti est très classique. Mais que tu en sois conscient ou non, tu as acquis durant ces années une quantité incroyable de connaissances. Une fois devant ta copie, cette impression disparaîtra soudainement. Encore plus quand tu auras commencé ton brouillon.

Alors pas de panique, fais toi confiance : tu sais plein de choses !

 

Ne pas arriver à dormir la veille de l’épreuve

Encore une fois c’est une situation très classique. Cela m’est arrivé, et est arrivé à plusieurs amis. D’autant plus que c’est un cercle vicieux : ne pas dormir te stresse, tu te dis que les autres doivent y arriver mais pas toi. Résultat : tu arrives encore moins à dormir…

Je te rassure, c’est le cas pour un grand nombre de candidats. Ne prend surtout pas de somnifères la veille du concours ! Tu pourrais être dans les choux pour ta première épreuve ! Essaie de te coucher tôt (mais pas trop non plus !), de te détendre avec de la musique ou une série…

 

La fatigue et le repos

Les semaines d’épreuves sont un véritable marathon : il faut tenir sur la durée. Hors de question alors d’arriver fatigué dès le matin à 8h ! Je te conseille de ralentir le rythme des révisions un peu en amont des épreuves, il est important de les débuter en étant bien frais. Quel coureur olympique arriverait sur la piste de départ juste après avoir couru deux marathons ??

Repose toi bien entre les épreuves. je te conseille de ne pas réviser entre deux épreuves, mais c’est personnel. Tu peux éventuellement relire quelques fiches très générales.

Mange convenablement : assez mais pas trop. Si tu n’as pas du tout faim, force toi un peu à avaler un sandwich. C’est une mauvaise idée de commencer une épreuve le ventre vide : ton cerveau a besoin de force !!

 

Le manque de confiance en soi

Le mental joue un rôle crucial pour les concours. On peut très difficilement réussir son concours sans un bon mental. Finalement les épreuves s’apparentent à une compétition sportive ! On imagine mal un sportif qui commencerait son match en ruminant « de toutes façons je suis trop nul je n’y arriverai pas » réaliser des exploits.

Au contraire, le sportif qui se motive et se répète avant l’épreuve : « OK, je vais tout défoncer. Le match je vais le dominer, je vais faire un hold-up », part avec l’ascendant mental.

Alors fais toi confiance ! La veille du concours, ce n’est plus le moment de te poser des questions existentielles. En revanche tu te dois te mettre dans les conditions pour tirer le meilleur de toi même.

 

Dans la peau du candidat pendant le concours

Durant le concours également de nombreux facteurs peuvent être sources de stress. J’espère que tu trouveras les réponses à tes questions ci-dessous !

 

Quel stylo utiliser ?

Stylo plume ? Ou pas stylo plume ? Stylo bille ? Ou pas stylo bille ? Est-ce que j’ai le droit au stylo friction ? Un ami de l’ami d’un pote de ma cousine dans une prépa m’a dit que j’avais 0/20 si j’écrivais au bille !

Bref, cette question de stylo peut vite être une prise de tête. Globalement quoi retenir ? Les copies de la BCE sont numérisées, et subissent des contraintes de chaleur. Les stylos frictions sont peu recommandés. Quant aux stylos plumes, il existe des encres très pales, ou encore des encres dont la lisibilité peut être altérée par la chaleur. Alors que faire ?

Je te conseille de ne prendre aucun risque. Utilise par exemple un stylo à encre de type V-Ball de la marque Pilot (non ce n’est pas un placement de produit), de pointe 0.7 et de couleur noire ou bleu foncé. Pourquoi pas éventuellement un stylo bille, mais on est souvent peu habitué à ce type de stylos lorsqu’on écrit au plume.

Dans le doute, évite les stylos friction. Si tu as un doute sur ton encre de plume, évite également. Pour la question du blanc, utilise une « souris » ou trace un trait propre sur ton erreur. Sait-on jamais, évite de réécrire par dessus du blanc, continue plus loin ou à la ligne.

 

Quelle longueur pour ma copie de dissertation ?

Cette question est aussi valable pour la taille de l’introduction, de la conclusion, etc. A cela, une réponse : NE TE PREND PAS LA TÊTE ! Une seule règle d’or : peu importe la quantité, du moment que ce que tu écris est pertinent et de qualité. Une introduction de 2 pages, c’est possible si c’est cohérent et de qualité. Une même introduction d’une demi page également.

Cela doit bien sûr rester dans la limite du raisonnable : évite de faire une copie de 30 pages en dissertation, une introduction de trois lignes, ou une conclusion d’une copie double. Mais globalement, même s’il « est expressément recommandé de ne pas dépasser huit pages » (mention en bas des copies BCE), priorise la qualité et la pertinence.

Sur un groupe d’amis qui ont tous eu entre 18 et 20 en géopo à la BCE, aucun n’a fait de copie de moins de 10 pages. Mais encore une fois c’est à titre indicatif, on peut très bien avoir 20 avec 6 ou 7 pages ! Bref tu as compris : qualité, pas quantité.

 

Aller aux toilettes avant l’épreuve, pendant l’épreuve ?

Cela peut paraître idiot, mais avoir envie d’aller aux toilettes en plein milieu (voire au tout début) de l’épreuve, peut te gâcher une épreuve ! Expérience vécue…

Alors va vider ta vessie 5 minutes avant le coup d’envoi. De même si l’envie te prend en plein milieu des 4h d’épreuve, ne te pose pas de questions : vas-y ! Le surveillant marquera juste ton heure de retour sur ta copie, mais ne t’en fais pas cela n’a aucune incidence sur ta note ou la correction.

Si tu n’y vas pas, tu seras perturbé durant tout le reste de l’épreuve ! Mieux vaut perdre 3 minutes qu’être perturbé et mal concentré pendant 2 heures !

 

 

Mettre des étoiles entre les parties, annoncer son plan, etc…

Plusieurs questions qui titillent souvent les candidats. Voici une liste de réponse que j’espère la plus complète possible, et de conseils pour le concours 2021 :

  • Met des étoiles entre les parties de dissertation si tu as envie. Sinon saute simplement plusieurs lignes (5 ou 6 pour séparer introduction et conclusion, 2 ou 3 pour séparer les grandes parties).
  • Indiquer les « I », « II », « III » dans l’annonce du plan ? Personnellement je ne le faisais pas en philosophie. En revanche, en géopolitique dans l’annonce du plan j’indiquais explicitement « I », « II » et « III », ainsi que « A », « B », et « C » dans les annonces de sous-parties des chapeaux de grandes parties. Cela dépend des correcteurs ! Mais ne te prend pas trop la tête avec cela.
  • Encadrer ses résultats en maths : tu peux encadrer tes résultats pour davantage de lisibilité de ta copie ! Cela ne peut pas t’être reproché (au contraire !)
  • L’ouverture en conclusion de philosophie, géopolitique ou économie. Fais une ouverture si tu en as une pertinente. Si tu n’as vraiment aucune idée, mieux vaut ne rien mettre que quelque chose hors-sujet !
  • Traiter les exercices de maths dans l’ordre ? Absolument pas ! Tu peux traiter les questions dans l’ordre que tu veux, du moment que les numéros de question sont clairement indiqués sur ta copie pour ne pas perdre le correcteur ! Parfois des questions très simples se trouvent en dernière page du sujet…
  • Indiquer mon nombre de mots en langue et en contraction /synthèse/résumé ? Oui, n’oublie pas d’indiquer le nombre de mots dans ces épreuves (et à ne pas dépasser les limites imposées !)
  • Faut-il un titre dans les épreuves de contraction/synthèse/résumé ? Pour la contraction HEC, pas de titre. Toutefois pour le résumé Ecricome, il FAUT un titre ! Pour la synthèse ESCP, pas de titre mais problématique sous la forme d’une question.
  • Suis-je obligé d’arriver 30 minutes aux épreuves ? Cela dépend des centres d’examen, mais globalement prend assez d’avance les premiers jours. Si ton trajet est sûr (pas de risques de retards), tu pourras éventuellement arriver plus tard pour la suite des épreuves.
  • Puis-je emmener de quoi manger à ma place ? Oui, tu peux (et je te conseille de) grignoter durant les épreuves (particulièrement les épreuves de 4h !)
  • Puis-je mettre des bouchons d’oreille ou un casque ? Tu as le droit d’avoir des boules quies pour ne pas être perturbé par le bruit ambiant. Attention, une salle d’examen est très bruyante !
  • Les deux minutes entre 7h58 et 8h00 sont parfois très éprouvantes. Je te conseille de fermer les yeux, de mettre la tête dans les bras, et de te répéter en boucle : « je vais tout déchirer, je vais tout déchirer, je vais tout déchirer ».
  • Remplis les entêtes de copies au début de l’épreuve : sinon tu risques d’oublier, et les surveillants sont très strictes sur l’heure de fin d’épreuve. A 12h00 et 0 secondes, tout le monde pose les stylos !
  • Puis-je écrire dans une couleur autre que du bleu ? Ne t’aventure pas sur des couleurs étranges (turquoise, mauve etc.), reste dans un classique bleu foncé ou noir. Tu peux très bien utiliser du rouge ou du vert pour souligner, mettre en valeur etc.
  • Ai-je un nombre limité de copies ou de brouillon ? Non, absolument pas !

 

Et si tu penses avoir raté une épreuve ?

Et bien n’y pense pas. Pourquoi ? Pour rappel, la notation est relative. Tu peux très bien avoir l’impression d’avoir raté (oui oui, vraiment raté) et te retrouver avec 12 ou 15. Cela dépendra du paquet dans lequel se retrouvera ta copie !

Par ailleurs, ruminer sur une épreuve que tu penses avoir ratée te perturbera pour toute la suite. Tu auras alors plus de chance de rater les autres épreuves… alors que tu avais peut être pas si mal réussi celle que tu croyais avoir loupé !!

Bref, prend les épreuves une par une. Celles qui sont passées sont passées, tu ne peux plus agir dessus dans tous les cas… Alors reste focus et donne toi à fond !!

 

 

J’espère vraiment que cet article de derniers conseils pour le concours 2021 pourra répondre à certaines de tes interrogations, et démystifier un peu le concours. Ne t’inquiète pas, reste bien focus et tout ira bien ! 🙂

Toute la team Major Prépa t’accompagne tout au long des concours. Retrouve dès lundi l’actualité du concours Ecricome sur notre rubrique Inside Concours Ecricome 2021 ! Rejoins nous en live tous les jours à 12h, puis à 17h30 pour décompresser après les épreuves !

Pour le concours BCE, reste informé en suivant notre rubrique Inside Concours BCE 2021. Rejoins nous en live tous les jours à 12h, puis à 18h30 pour un moment de détente après les épreuves !

Hugo Foyer

Etudiant à l'ESCP après deux années de CPGE ECS à Saint Jean de Douai