Géopo ESCP 2017 – Analyse du sujet Géopo ESCP 2017 – Analyse du sujet
Voici le sujet de géopo ESCP 2017 : http://major-prepa.com/concours/inside-concours/geopo-escp-2017-sujet/     Analyse du sujet Si ce sujet faisait appel à des chapitres bien connus pour les... Géopo ESCP 2017 – Analyse du sujet

Voici le sujet de géopo ESCP 2017 : http://major-prepa.com/concours/inside-concours/geopo-escp-2017-sujet/

 

 

Analyse du sujet

Si ce sujet faisait appel à des chapitres bien connus pour les candidats, il comportait toutefois plusieurs difficultés. D’abord, il n’est pas toujours aisé de se repérer entre le programme de première année (la mondialisation) et celui de la deuxième année (l’Union Européenne). Ensuite, ce sujet demande des connaissances fines des événements récents tant il exige une réflexion sur des thèmes variés correspondant à une crise aussi multiforme. Enfin, ce sujet fait référence à une notion vague en géopolitique qui est celle des « effets déstabilisateurs ». Nul ne doute que le classement des candidats se fera sur l’aptitude à en restituer toute la richesse. En effet, les effets déstabilisateurs connaissent plusieurs formes qui peuvent être :

  • économique (récession économique et destruction du tissu industriel);
  • sociale (travailleurs peu qualifiés et peu mobiles contre travailleurs qualifiés et mobiles);
  • politique (défiance envers les politiques et critique des institutions);
  • idéologiques (débat sur le protectionnisme et sur le libéralisme).

[sociallocker id=13617]

Par ailleurs, les bornes du sujet, historique ou géographique, sont comprises dans les termes mêmes de l’intitulé. Autrement dit, il s’agit de se focaliser sur la période postérieure aux années 1980 et de centrer son analyse sur les institutions et pays de l’Europe. Bien entendu, il sera exigé de bien traiter les rôles des zones concurrentes ou partenaires (Etats-Unis d’Amérique, pays émergents) pour comprendre l’impact de la mondialisation sur l’Union Européenne.

 

Problématisation 

L’Union Européenne constitue une zone pionnière dans la mondialisation des échanges. Quoiqu’elle n’en définisse guère les contours initiaux, à l’inverse des Etats-Unis d’Amérique, elle participe à son déploiement dans une perspective libérale. Par l’accroissement des échanges qui s’opère dans le déploiement du capitalisme, la mondialisation contemporaine apparaît ainsi bénéficier à l’Union Européenne, disposant d’atouts majeurs en son sein (infrastructures publiques, éducation des ressources, système socio-économique). Toutefois, les crises de la mondialisation ont un impact déstabilisateur considérable sur l’Union Européenne (récession, migrations, populismes). Loin d’être un facteur protecteur pour les populations et stabilisateur pour les économies, l’Union Européenne amplifie la déstabilisation du fait de sa désunion ou de son impuissance. Ainsi, l’Union Européenne finit par subir une mondialisation qu’elle avait pourtant contribuer à propager. Dans ces circonstances, dans quelle mesure l’Union Européenne peut-elle faire preuve de résilience dans la mondialisation contemporaine ?

 

Eléments structurés pour le 1/

Positionnée comme acteur fondamental de la mondialisation, l’Union Européenne y apparaît renforcée grâce à ses atouts. Construite sur un modèle libéral, l’Union Européenne se positionne comme acteur dans la mondialisation (construction historique, rôle de donneur d’ordre par ses FMN, volonté d’intégration de pays à potentiel). Ainsi, elle semble bénéficier des flux croissants dans les échanges mondiaux (attractivité humaine par les migrations FR ou RU, compétitivité économique à l’export pour Allemagne). Ceci lui permet d’améliorer sa croissance potentielle et d’approfondir ses institutions (chiffres de croissance, mise en place d’une politique commerciale/étrangère/défense, rôle de la Commission présidée par Jean-Claude Juncker).

 

Eléments structurés pour le 2/

 Toutefois, faute d’assurer la maîtrise d’un phénomène qui lui échappe, elle en subit de plein fouet les effets déstabilisateurs. Cela étant, l’Union Européenne voit ses atouts s’éroder dans compétition globale qu’encourage le néolibéralisme (Daniel Cohen, les EUA restent leader pour le modèle culturel et les normes économiques, les émergents comme la Chine ou l’Inde optent pour des stratégies agressives). La mondialisation des échanges provoque ainsi des crises généralisées qui s’imposent à l’Union Européenne (Patrick Artus et Marie-Paule Virard, étude de cas des bulles financières : 1997, 2001, 2008). Leurs conséquences contribuent à une déstabilisation toujours plus importante des populations et des territoires (Laurent Carroué, taux de chômage et marginalisation d’espaces).

 

Eléments structurés pour le 3/

Ainsi, affaiblie par les crises et divisée par les replis, l’Union Européenne se recompose afin de peser encore sur la mondialisation. L’Union Européenne subit donc des crises internes (cas de la crise grecque pour J.K. Galbraith et de la crise migratoire de 2015) et des replis (cas du Brexit et de la politique migratoire pour Thomas Lacroix). C’est ainsi qu’elle entre dans une phase de recomposition qui se présente aujourd’hui sans conviction (proposition de mise en place d’un ministre des finances de la zone euro pour la stabiliser, enjeu de recentrage de l’Union Européenne sur un cercle de pays prêts à l’approfondir). Pour autant, les fortes incertitudes quant aux échéances politiques de 2017 pourraient remettre en question ces premières orientations jusqu’à l’effondrement (élection présidentielle française et allemande de 2017, effets possibles sur la construction européenne).

[/sociallocker]

 

Retrouvez toute l’actualité des concours dans notre rubrique Inside Concours :  http://major-prepa.com/concours/inside-concours-bce-2017/

Débattez du sujet avec les autres candidats sur prepa-hec.org : http://www.prepa-hec.org/forum/concours-bce-2017

 

Matthieu ALFRE

Ancien élève du Lycée Kléber de Strasbourg, Matthieu Alfré est aussi titulaire de trois diplômes de master : HEC Paris, Sciences Po Paris et la Sorbonne. Au terme de ses études, il part autour du monde en solitaire pendant deux ans dans le cadre du projet « Faire de sa vie une aventure ». Aujourd’hui, il a fait le choix de se consacrer à ses passions qui sont l’éducation et l’aventure.

Matthieu Alfré Aventurier

Je m'appelle Matthieu Alfré. Je suis passionné de voyages d'aventures, de créations culturelles et de sports intensifs. Jeune diplômé de HEC, de Sciences Po et de la Sorbonne, je suis parti seul autour du monde pendant deux ans. Par ce long voyage, je voulais donner sens à ce credo : il faut faire de sa vie une aventure. Retrouvez dans mes textes une source d'inspiration pour votre nouvelle vie...

No comments so far.

Be first to leave comment below.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *