Géopo ESCP 2021 – Analyse du sujet Géopo ESCP 2021 – Analyse du sujet
Dans cet article, Major Prépa te propose une analyse du sujet de géopo ESCP 2021. Cette épreuve est cruciale pour tous les étudiants de... Géopo ESCP 2021 – Analyse du sujet

Dans cet article, Major Prépa te propose une analyse du sujet de géopo ESCP 2021. Cette épreuve est cruciale pour tous les étudiants de la filière ECS. Elle est aussi  redoutée concernant la gestion du temps, puisque le candidat dispose de 4h pour produire une dissertation et une carte (sur laquelle il ne faut pas faire l’impasse, car celle-ci compte en théorie pour 25% de la note finale !).

Retrouve ici le sujet de géopo ESCP 2021.

Rejoins nous en live vendredi midi et vendredi soir pour un débrief des épreuves du jour :

 

 

Mondialisation et mise en concurrence des pays et des territoires pour attirer les activités économiques

Cette année, l’ESCP propose un sujet assez classique et transversal, sur des thématiques abordées dès la première année d’ECS. Néanmoins, si le sujet pouvait à première vue donner l’impression de se rapporter largement au cours, il ne fallait pas s’y limiter. Voici une brève analyse du sujet…

 

Les mots du sujet

Mondialisation : concept central de ce sujet, la mondialisation est un phénomène qu’il convenait de décrire avec précision. Plusieurs définitions sont possibles: 

  • selon le dictionnaire Larousse: la mondialisation est un phénomène économique “d’élargissement du champ d’activité des agents économiques (entreprises, banques, Bourses) du cadre national à la dimension mondiale et interaction généralisée entre les différentes parties de l’humanité.”
  • Laurent Carroué décrit la mondialisation comme “le processus historique d’extension progressive du système capitaliste dans l’espace géographique mondial”
  • Le géographe Christian Grataloup définit enfin la mondialisation comme “un processus de généralisation des échanges entre les différentes parties de l’humanité, entre les différents lieux de la planète, produisant un niveau de société pertinent à l’échelle de l’ensemble des hommes, le monde”. 

Mise en concurrence : ce terme implique une idée de compétition entre les territoires, dont la mondialisation serait à la fois la cause et le but: mise en concurrence du fait de la mondialisation, et pour y occuper la meilleure place possible. 

Pays : selon le dictionnaire Larousse, un pays est “le territoire d’une nation délimité par des frontières et constituant une entité géographique”. Cette première définition permet de mieux cerner un type d’acteurs mentionnés explicitement dans le sujet, les acteurs étatiques. 

Territoires : selon le dictionnaire Larousse, un territoire est “une portion de l’espace terrestre dépendant d’un État, d’une ville, d’une juridiction ; espace considéré comme un ensemble formant une unité cohérente, physique, administrative et humaine”. Après la référence aux acteurs nationaux, le sujet invitait donc à s’intéresser de manière plus précise à l’effet de la mondialisation sur les territoires et à leur mise en concurrence pour des visées économiques. 

Attirer : attirer quelque chose ou quelqu’un, c’est à la fois exercer une action consistant à l’amener à nous, et susciter l’intérêt de cette personne ou de cette chose. Ainsi, il était nécessaire d’adopter une perspective dans laquelle une activité économique ne se rapportait pas de facto à un lieu, mais pouvait être localisée à divers endroits. Dès lors, il était bon de s’interroger: 

  • sur ce qui pouvait amener à localiser une activité dans un territoire ou un autre 
  • sur les avantages dont les territoires et les pays pouvaient disposer, et sur les stratégies que ces derniers pouvaient mettre en place afin de mieux attirer des activités économiques mondialisées. Par exemple, les paradis fiscaux sont pour un pays une façon d’attirer des entreprises et de les pousser à se domicilier sur le territoire national afin de profiter de politiques fiscales avantageuses. 

Activités économiques : expression souvent employée afin de décrire le tissu économique d’un pays ou d’une région, le terme “activité économique” désigne l’ensemble des activités de production, de distribution et de services impliquant des échanges marchands et parfois non marchands. Les activités économiques se subdivisent en trois secteurs (primaire, secondaire et tertiaire) auxquels on peut ajouter le secteur high-tech

 

Réflexions sur l’intitulé du sujet 

Le mot “et” invite à analyser le caractère réciproque de la relation entre la mondialisation et la mise en concurrence des pays et des territoires: cette compétition est à la fois causée par la mondialisation et permet d’y occuper une place de choix. 

Le choix du verbe “attirer” n’est pas anodin. Tout État dispose évidemment d’une économie nationale, qui bénéficie de la mondialisation à l’import comme à l’export. Ici, il fallait voir les activités économiques comme faisant partie d’une économie mondialisée et pas comme étant attachées à un pays. À cette condition, les territoires sont effectivement mis en compétition afin d’attirer les activités économiques. 

En pratique, quelle est la manifestation d’une activité économique sur un territoire? Cela peut être un siège, une usine, un pôle de recherche, un laboratoire, …

L’emploi conjoint des termes “pays” et “territoires” n’est pas fortuit ! Il vous invitait dans un premier temps à adopter différentes échelles d’analyse et à travailler en multiscalaire. Ensuite, il pouvait vous donner des indices sur des exemples pertinents à utiliser. Par exemple, l’ouverture des ZES par Deng Xiaoping en 1978 permettait de faire la distinction entre un pays (la Chine) et des territoires (les 4 ZES créées en 1979 afin d’attirer les investisseurs étrangers). 

Ce sujet est majoritairement économique. Néanmoins, il ne faut pas ignorer les débats politiques suscités par la mondialisation et ses effets sur les territoires. En France notamment, de nombreux partis politiques dont certains aux extrêmes du spectre font de la lutte contre les délocalisations un argument clé de leur programme. Ces partis revendiquent la protection de l’économie nationale parfois au détriment de l’intégration à la mondialisation. 

L’immigration peut également être intégrée au sujet ! Après tout, les flux migratoires sont des flux humains à l’échelle mondiale. Des phénomènes comme le brain drain (exode des cerveaux) illustrent les stratégies de certains pays consistant à attirer des talents étrangers pour augmenter l’attractivité nationale dans la mondialisation. 

La Division Internationale du Travail, pensée à partir des théories de l’économiste David Ricardo et en particulier de la théorie des avantages comparatifs, est un concept qui met les pays en relation au sein du processus productif. Ceci en partant du principe que chaque entité nationale fabrique le produit pour lequel elle est la plus performante. Dans cette perspective, les pays pauvres et en développement fournissent des matières premières et de la main-d’œuvre peu qualifiée. Les pays riches et industrialisés, quant à eux, fabriquent des biens ou services à haute valeur ajoutée. 

 

Les acteurs du sujet 

Ce sujet extrêmement vaste englobait beaucoup d’acteurs:  

  • Les pays: explicitements mentionnés dans l’intitulé du sujet, ils demeurent l’unité fondamentale pour raisonner à l’échelle mondiale 
  • Les organisations régionales : elles représentent l’échelle géographique plus large que les États. Elles permettent d’appréhender la mondialisation à l’échelle d’un continent ou d’un sous-ensemble
  • Les villes, les régions, les collectivités territoriales: toute subdivision territoriale au sein d’un pays
  • Les pôles de compétitivité, clusters, façades maritimes, ZES, zones franches, … ce sont des territoires intégrés à la mondialisation
  • Les entreprises et en particulier les FTN : attirer les activités économiques, c’est attirer des entreprises

 

Point carto 

La difficulté dans la cartographie de ce sujet résidait dans son caractère dynamique: il s’agissait surtout de tracer des flux…

Toutefois, voici quelques exemples de figurés utiles: 

  • façades maritimes 
  • paradis fiscaux, zones franches, anciennes ZES
  • échelle de couleur proportionnelle au PIB des pays

Retrouvez toute l’actualité des concours dans notre rubrique Inside Concours BCE 2021 !

 

 

 

Adèle Girodolle

Étudiante à HEC Paris après une classe prépa ECS à Louis le Grand.