Géopolitique Ecricome 2020 – Analyse du sujet 1 Géopolitique Ecricome 2020 – Analyse du sujet 1
Avant toute chose, tu peux retrouver ici le sujet de géopolitique Ecricome 2020. Cette année, les concours sont inédits : trois mois de révisions,... Géopolitique Ecricome 2020 – Analyse du sujet 1

Avant toute chose, tu peux retrouver ici le sujet de géopolitique Ecricome 2020.

Cette année, les concours sont inédits : trois mois de révisions, l’annulation des oraux… Mais cela n’influe en rien sur les épreuves du concours Ecricome, puisque les sujets ont été conçus bien avant la crise du coronavirus.

Le premier sujet, sans carte, portait sur la France et son influence en Europe. Un sujet très attendu, car la France n’est pas tombée aux concours depuis plus de 10 ans… Mais la France est LE sujet redouté par tous les ECS !

Ici, le sujet demandait d’analyser non seulement la France, mais sa place en Europe. Le terme d’influence est clairement explicite. La mention des « héritages et mutations contemporaines » demandait bien sûr une grande profondeur historique. Il est important de remarquer que le sujet questionne l’influence de la France en Europe, et non dans l’UE… Si aujourd’hui, l’Union Européenne se confond plus ou moins avec l’Europe, cela n’a pas toujours été le cas. Attention donc à ne pas assimiler les deux termes !

Concrètement, le sujet est assez précis, mais nous amène tout de même à analyser plusieurs aspects. L’enjeu historique est ainsi donné avec la chronologie fournie dans l’énoncé, mais les enjeux politiques, géopolitiques, économiques, voire sociaux et environnementaux devaient aussi être évoqués.

On te propose dans cet article une analyse détaillée de l’épreuve de géopolitique Ecricome 2020, et une présentation des principaux arguments de la dissertation.

 

Ecricome 2020 : définitions des termes du sujet 1 de géopolitique

La France : Cela paraît évident, mais il faut bien sûr définir rapidement la France en introduction. On pouvait écrire une phrase comme « La France, pays d’environ 600 000 km² située en Europe de l’ouest, au croisement de l’Europe du Sud et de l’Europe du nord, a un régime démocratique et compte 67 millions d’habitants en 2020 ». Le sujet mentionne la France en tant que pays, il est donc nécessaire de préciser les caractéristiques géographiques et démographiques française, et pas uniquement l’aspect politique.

L’Europe : La difficulté ici était de choisir une définition de l’Europe qui convient. Les frontières du continent sont très conventionnelles, et il existe plusieurs conventions à ce sujet. On pouvait ici décider d’utiliser la définition de De Gaulle de l’Europe « de l’Atlantique à l’Oural », ou une définition purement géographique, avec les délimitations évidentes à l’ouest, mais pas à l’est. Le choix était laissé au candidat, du moment que la définition est logique et complète. Si inclure la Turquie peut être accepté, il ne fallait surtout pas oublier la Russie, acteur majeur de la géopolitique européenne. Enfin, on l’a déjà dit, attention à ne pas confondre Europe et Union Européenne. Il était nécessaire de mentionner l’organisation en introduction, pour expliquer l’influence de la France dans la construction européenne, mais il fallait vraiment différencier l’UE et l’Europe.

La France en Europe : Ici, certains candidats ont pu remarquer l’utilisation de la préposition. L’influence de la France est en Europe, et non sur l’Europe. Cela peut amener à différencier les différents pays sur lesquels la France a plus ou moins d’influence.

L’influence :  Selon le dictionnaire Larousse, c’est une « action, généralement continue, de quelque chose sur quelque chose ou quelqu’un ». L’influence de la France en Europe est donc l’action qu’exerce la France dans le continent européen. On pouvait ici décrire les différents domaines d’influence de la France : politique, militaire, géopolitique, économique, social… Autant de domaines qui feront autant d’arguments dans le corps de la dissertation ! Le candidat pouvait aussi débattre sur les différentes formes d’influence, par exemples les décisions politiques explicites, ou l’influence involontaire de la société française sur d’autres populations européennes.

héritages : le dictionnaire Larousse précise que l’héritage est « ce que l’on tire de prédécesseurs, de générations antérieures, sur le plan du caractère, de l’idéologie, etc ». En termes géopolitiques, le mot fait explicitement allusion aux décisions passées de la France concernant l’Europe. Ici, la difficulté était de définir les bornes chronologiques du sujet. Inclure le début de la construction européenne, depuis 45 ou 49, était obligatoire. Mais on aurait aussi pu englober tout le programme de prépa et fixer les bornes chronologiques au début du XXe siècle. Le candidat avait ici le choix, mais attention à ne pas faire une dissertation uniquement historique ! Le rôle de la France sur l’Europe lors des deux guerres mondiales n’est pas assez pertinent pour y consacrer un argument entier. (uniquement pour l’épreuve de géopolitique du concours bien sûr, et dans un aspect purement académique, loin de moi l’idée de dénigrer la mémoire du pays).

mutations contemporaines : L’aspect contemporain soulignait l’importance à accorder à l’actualité. les mutations peuvent se définir comme « un changement radical, une évolution profonde », toujours d’après le dictionnaire Larousse. La mention des mutations contemporaines amenait donc le candidat à se poser la questions des changements profonds de l’Europe en termes politiques, économiques, sociaux voire environnementaux. Mais on pouvait ici aussi mentionner les mutations de la France et leurs influence sur l’Europe. Les mutations technologiques pouvaient être citées, mais aussi les mutations récentes voire futures dans d’autres domaines. La place de la France dans l’Europe de la défense, qui va se redéfinir d’autant plus depuis que le président Trump a décidé d’arrêter de financer l’OTAN en 2019, est aussi une mutation importante.

 

Les acteurs 

Les acteurs principaux sont pour ce sujet les acteurs politiques. Les différentes figures politiques françaises et leur décisions concernant l’Europe ou l’union européenne devaient être évoquées. On pourra sûrement voir les noms de Schuman, De Gaulle, Jacques Delors, ou encore Emmanuel Macron dans les copies. Les acteurs politiques européens sont également au premier plan, notamment les différentes structures qui forment aujourd’hui l’UE. La commission européenne de Jean Claude Juncker jusqu’en 2019, ou la CEE de 1957 figureront parmi les institutions mentionnées par les candidats.

L’influence de la France en Europe est aussi économique, et les différents acteurs économiques sont importants pour le sujet. S’il faut mentionner les différentes politiques économiques, il y a aussi l’influence des grandes entreprises françaises. L’exemple de Airbus, même s’il est peu original, permet de souligner l’influence des grandes firmes françaises.

On peut aussi dans une moindre mesure évoquer la population française et son influence sur l’Europe dans différents domaines. Par exemple, le refus de la constitution européenne par référendum en 2005.

 

Différents arguments possibles 

Les arguments proposés ici ne sont bien sûr pas exhaustifs et ne sauraient tenir pour une correction arrêtée de la dissertation. L’idée est de te donner des pistes d’argumentation, mais chaque dissertation est unique, et de nombreux plans sont possibles !

 

L’influence de la France sur la construction européenne 

Pour ce sujet de géopolitique Ecricome 2020, il était évidemment nécessaire de consacrer une partie importante du développement sur l’influence de la France dans la construction européenne. C’est là que l’on perçoit la profondeur historique et les « héritages » de la France sur l’Europe.

La France peut être présentée d’abord comme un moteur de la construction européenne. L’impact des hommes politiques français sur ce qu’est devenue l’UE aujourd’hui est évident. Les exemples ne manquaient pas, entre la CECA, la CEE ou la PAC…

On pouvait, dans une moindre mesure, évoquer l’influence négative de la France dans la construction européenne, avec le rejet de la constitution européenne par référendum ou l’important euroscepticisme en France.

 

L’influence économique de la France en Europe 

L’aspect économique est également important pour ce sujet. On peut ici parler de la part de la France dans le PIB européen, ou de certaines villes particulièrement dynamiques. Une partie du pays se situe dans la dorsale européenne, et cela participe clairement au poids économique de l’Europe dans le monde.

On peut également mentionner certaines décisions politiques de la France qui ont clairement été influencées par l’aspect économique. La création de la PAC en 1962 est emblématique de la volonté française de développer certains secteurs économiques grâce à l’Europe.

 

L’influence de la France sur l’Europe de la défense 

Dans un sujet sur la France et l’Europe, mentionner l’aspect militaire est requis. L’Europe de la défense est un concept mieux maîtrisé par les ECS que le domaine économique, et pourtant il est souvent peu utilisé. On pouvait ici mentionner l’échec de la CED en 1954, mais aussi le fait que la France soit membre de l’OTAN, ou encore la volonté du président Macron de réaliser une armée européenne.

 

Les limites de l’influence de la France en Europe 

Dans toutes les épreuves de géopolitique des concours, il est nécessaire de questionner le sujet. Ici, on pouvait critiquer l’influence de la France en Europe de plusieurs façons.

Premièrement, on pouvait nuancer l’importance de l’influence française en Europe aujourd’hui, en questionnant la place du pays dans une Europe qui se délite. D’autres pays ont ainsi gagné en influence en Europe, notamment l’Allemagne. Ce changement peut constituer une des « mutations contemporaines » présentées dans le sujet.

On peut aussi souligner que l’influence de la France en Europe n’est pas forcément l’influence de la France sur l’Europe. Il était possible de faire une courte typologie des pays où la France a une influence directe forte, et ceux où son influence est moindre, voire nulle.

Enfin, l’idée que la France est influencée par l’Europe et a besoin d’elle pour s’affirmer en tant que puissance peut aussi être évoquée. En effet, la France était une « grande puissance moyenne » d’après Giscard d’Estaing au XXe siècle, mais aujourd’hui elle a ne peut pas garder la même influence dans le monde sans l’Europe.

 

Si tu n’as pas évoqué tous ces points lors de l’épreuve de géopolitique Ecricome 2020, surtout ne t’inquiète pas ! Cette analyse n’est pas exhaustive !

Retrouve notre rubrique Inside Concours Ecricome 2020 pour ne rien rater de l’actu des concours !

 

Mehdi Cornilliet Fondateur

Ancien étudiant à HEC Paris après une prépa ECS au Lycée La Bruyère (Versailles) et fondateur de Major-Prépa.