LV1 Allemand Ecricome 2021 – Analyse du sujet LV1 Allemand Ecricome 2021 – Analyse du sujet
Major-Prépa te propose aujourd’hui une analyse du sujet LV1 Allemand Ecricome 2021. Quelles étaient cette année les attentes du jury ? Sur quel(s) point(s)... LV1 Allemand Ecricome 2021 – Analyse du sujet

Major-Prépa te propose aujourd’hui une analyse du sujet LV1 Allemand Ecricome 2021. Quelles étaient cette année les attentes du jury ? Sur quel(s) point(s) fallait-il être particulièrement prudent ? Nous répondons à toutes tes questions dans cet article. Mais tu peux dès lors retrouver le sujet d’allemand LV1 Ecricome 2021 en cliquant sur le lien.

La LV1 est à ne pas négliger car son coefficient atteint six pour certains écoles d’Ecricome. Cette analyse peut aussi t’aider si tu prépares les concours de la BCE ou si tu veux t’entraîner sur des anales.

Retrouve toutes les actualités du concours Ecricome dans notre Inside concours Ecricome 2021.

L’analyse

Un sujet comme chaque année inégal : alors que la version constitue un échauffement peu violent -attention : il est de facto plus difficile de se démarquer- , le thème est plus technique. Les sujets d’essai proposés sont quant à eux légèrement philosophiques et appellent à prendre position et argumenter.

 

La version

Il s’agissait d’une version journalistique tirée d’un article extrait du site www.zdf.de. Le thème est le football féminin en Allemagne et son évolution. Il sert de prétexte pour aborder une problématique contemporaine plus large : l’évolution vers une égalité de traitement entre hommes et femmes.

Pas de difficulté à signaler du côté du vocabulaire, la plupart des expressions sont connues ou transparentes à l’instar de « einen neuen Impuls geben » ou encore « sich keine Illusionen machen ».

Deux mots peut-être : « aufheben » signifie « annuler », et « angedroht » signifie « menacé ».

Pour la grammaire, pas non plus de difficulté particulière, attention cependant à la ponctuation quand des propos sont cités.

 

Le thème

Le thème était plus technique que la version. Plusieurs transpositions étaient à opérer. Notamment pour effectuer une pirouette lorsque le candidat ne connaissait pas certaines expressions comme « faire figure d’exception » = « den Standard setzen » ou encore « aller de pair » = « zusammengehen ».

Attention également à la ponctuation, la place du verbe. Les phrases sont parfois assez longue : c’est ici qu’il fallait tout particulièrement faire preuve de vigilance.

 

Essais

Les sujets proposés pour l’essai invitaient tous deux à la réflexion et au débat. Dans les deux cas, pas de mauvaise réponse, il fallait simplement argumenter sa position et l’illustrer.

Pour le premier sujet, le candidat était invité à identifier si la culture constitue un luxe auquel nous pouvons renoncer dans le contexte de crise sanitaire actuelle. Un sujet qui trouve par ailleurs un vaste écho dans l’actualité française. Il pouvait être apprécié de définir ce luxe qu’est la culture, l’impact exercé par la crise sanitaire actuelle et de défendre son opinion sur la question avec arguments et illustrations.

Le second sujet, également actuel et plutôt classique portait sur le commerce équitable. Illusion ou paradigme économique du futur, chacun était libre d’avoir son opinion mais devait la défendre. Une définition était la bienvenue avant d’entrer dans le vif du débat.

En espérant que tout s’est bien passé pour toi, quoiqu’il arrive ce n’est que le début, rien n’est joué. Force et honneur !!

Retrouve toute l’actualité des concours dans notre rubrique Inside Concours Ecricome 2021

Astrid Plonquet

Après trois années de préparation dans une prépa parisienne, j'ai intégré l'ESSEC où je suis élève en troisième année . Bien qu'ancienne S, mes matières de prédilection sont plutôt littéraires : il s'agit de la géopolitique, de la CG et de l'Allemand !