LV1 espagnol IENA 2020 – Analyse du sujet LV1 espagnol IENA 2020 – Analyse du sujet
Retrouve dans cet article l’analyse du sujet de LV1 espagnol IENA 2020 ! C’est la dernière épreuve de la BCE pour beaucoup. L’épreuve de... LV1 espagnol IENA 2020 – Analyse du sujet

Retrouve dans cet article l’analyse du sujet de LV1 espagnol IENA 2020 ! C’est la dernière épreuve de la BCE pour beaucoup. L’épreuve de LV1 IENA ressemble beaucoup à l’épreuve de LV1 ELVi : quatre exercices, deux de traduction et deux d’expression écrite. Mais la traduction est différentes : la version est une version journalistique et le thème est un thème grammatical.

Tu peux consulter le sujet de LV1 espagnol IENA 2020 ici !

L’épreuve de LV1 IENA signait la fin des concours 2020, des concours très particuliers cette année marqués par l’épidémie de coronavirus. Voici une analyse de la dernière épreuve : l’espagnol LV1 IENA 2020 !

 

Version

La traduction était globalement abordable pour des étudiants en LV1 espagnol. La difficulté majeure résidait dans une phrase qui était particulièrement longue et un peu moins évidente à comprendre et donc à traduire. Nous y reviendrons dans la suite de l’article ! Voici, en effet, les difficultés linguistiques que tu as pu rencontrer :

Al calor de pouvait se traduire par « grâce à ».

Concernant Errónea o interesadamente, il fallait bien repérer qu’il s’agissait de deux adverbes de manière qui se suivent, et non pas d’un adjectif et d’un adverbe. On pouvait traduire par « de façon erronée ou intéressée ».

Al margen de signifie « en dehors de », « excepté » …

Da lo mismo pouvait se traduire par « il revient au même » ou « il importe peu ».

Lo que importa pouvait se traduire par « ce qui compte ».

Il y avait une phrase un peu plus difficile par la suite : Lo que se debate por eso en la cuestión catalana es su hecho diferencial, como históricamente se le ha venido llamando, algo que inevitablemente encuentra limites en el ejercicio del poder político por parte de quien legítimamente lo ostenta: El Estado. Voici une traduction possible :

« C’est pour cela / c’est la raison pour laquelle ce qui est en jeu / ce qui est examiné / ce qui est en débat dans la question catalane est l’élément différenciant, comme on l’appelle historiquement, quelque chose qui est inévitablement confronté à des limites dans l’exercice du pouvoir politique venant de celui qui le possède légitimement : l’Etat. »

 

Thème

Il s’agissait de la traduction d’un article de Thomas Piketty pour Le Monde. Le vocabulaire de l’écologie n’était pas toujours évident mais il s’agissait souvent de mots transparents.

La traduction du « on » en début de texte pouvait poser problème. On pouvait utiliser la traduction par uno. Une traduction par la forme se devrait également être acceptée. En revanche, le passage à la première personne du pluriel quitte le registre journalistique.

« Le recyclage » est transparent et se traduit par el reciclaje.

« Durable et équitable » se traduit par sostenible y equitativo.

« C’est l’ensemble du modèle économique qu’il faut repenser » pouvait être un peu piégeux. Il ne fallait pas essayer de traduire mot à mot. Dès lors, tu connaissais plein de mots qui pouvaient t’aider. On pouvait par exemple penser à : es el modelo económico en su globalidad el que hay que reconsiderar. Ou encore : es el modelo económico el que hay que reconsiderar completamente.

« Aucune ambition écologique n’est possible » pouvait se traduire par no hay ambición ecológica (que sea) posible.

« La démesure » se traduit par la desmesura.

« Le train de vie » est une expression qui existe également en espagnol : el tren de vida. En cas de doute, on pouvait songer à ritmo de vida.

« Elles devront tourner le dos à l’hyperconcentration actuelle du pouvoir » pouvait se traduire par tendrán que darle la espalda a la concentración excesiva actual del poder.

« S’appuyer sur » se traduit par apoyarse en.

La dernière phrase permettait de savoir les candidats maîtrisent la tournure emphatique. Ta phrase devait ressembler à cela : Fue gracias a la difusión de la propiedad y de la educación que el progreso social y humano se convirtió en una realidad a lo largo del / durante el siglo veinte.

 

Questions

La première question portait sur le texte et invitait les candidats à s’interroger sur le fait que certaines personnes interprètent de façon erronée ou intéressée l’idée qu’à chaque nation il doit correspondre un Etat. Dans la suite de l’article, l’auteur évoquer la Catalogne. La question sous-jacente était celle de la pluralité des identités en Espagne.

La seconde question portait sur l’Espagne et sur la crise politique et institutionnelle qui s’y joue. Il ne s’agissait pas d’un sujet évident car il fallait voir la question au-delà de la crise des identités. Cette question nécessitait des connaissances précises sur la situation actuelle en Espagne.

 

Retrouve toute l’actualité des concours dans la rubrique Inside Concours ! 

Laurène Gaudin

Etudiante à Audencia Business School après 3 années au Lycée la Bruyère (Versailles).