LV2 Anglais Ecricome 2018 – Analyse du sujet LV2 Anglais Ecricome 2018 – Analyse du sujet
Le sujet de LV2 Anglais Ecricome 2018 est disponible ici ! Voici l’analyse du sujet.   Version La version de cette année, tirée du... LV2 Anglais Ecricome 2018 – Analyse du sujet

Le sujet de LV2 Anglais Ecricome 2018 est disponible ici ! Voici l’analyse du sujet.

 

Version

La version de cette année, tirée du Times, n’était pas particulièrement difficile mais comportait quelques difficultés lexicales qui pouvaient être embêtantes lors de la traduction. Quelques expressions étaient en effet plus originales que d’autres comme « slacking off » ou « shunning » mais c’est surtout la parole « remote » qui pouvait poser problème dans la mesure où elle était le mot clé du texte et apparaissait à plusieurs reprises. 

Toutefois,  il ne faut pas perdre espoir à cause d’une traduction approximative de certains termes, la grande majorité des points perdus sont liés à des fautes de français, donc pas de panique !

D’autre part, il était possible de se différencier positivement sur la traduction des titres de journaux en trouvant des formulations percutantes, plus élaborées qu’un simple mot à mot.

 

Thème

Fidèle à la tradition, le thème de cette année reprenait l’essentiel des points de grammaire de base permettant de mesurer de manière simple et efficace la maîtrise de la langue anglaise. Parmi les règles à maîtriser pour réussir on retrouvait :  le problème de l’évocation du temps (utilisation du prétérit ou du présent perfect ?), l’utilisation du présent après « When », la connaissance de certaines tournures idiomatiques (« not only … but also », « all the more … as »), etc.

 

Essais

Suivant le schéma habituel, deux sujets d’essai étaient proposés. Globalement, il n’y avait pas de difficultés particulières à relever.

Le premier sujet mettait à l’honneur l’actualité américaine et interrogeait sans grande originalité les conséquences de la présidence Trump sur l’attractivité du pays. Attractivité qui pouvait être analysée à plusieurs échelles (tourisme, immigration, universités par exemple) même si on s’attendait très certainement à un focus autour des questions économiques et commerciales en lien avec la politique protectionniste menée par le président américain dont il convenait de questionner l’impact réel. Pour faire la différence sur un sujet tel que celui-ci il fallait faire attention à donner des exemples concrets et précis de phénomènes d’actualité et ne pas s’égarer dans des considérations générales.

Pistes d’analyse / Faits d’actualités: Baisse d’attractivité des universités américaines parmi les étudiants étrangers originaires du Moyen-Orient, d’Asie …, polémique autour des DACA, risque de guerre commerciale avec l’Europe (décision récente de taxer les importations d’acier), impact des réformes fiscales sur l’attractivité vis-à-vis des multinationales étrangères etc …

Concernant le second sujet il s’agissait d’analyser un phénomène de société, le véganisme, et les raisons sous jacentes de son développement. Phénomène de mode ou expression d’un réel changement des mentalités ? aurait pu être un point de départ. Là encore pour se distinguer il était important d’apporter des exemples concrets que ce soit par l’évocation d’auteurs connus pour leur engagement (végan, spéciste …) ou encore de faits d’actualité.

 

Retrouvez toute l’actualité des concours dans notre rubrique Inside Concours : https://major-prepa.com/concours/inside-concours-ecricome-2018/

 

 

Rifka Abihssira

Après deux années de prépa ECS au lycée du parc, je rentre en première année à l'EM Lyon.