Maths Ecricome 2017 ECT – Analyse du sujet Maths Ecricome 2017 ECT – Analyse du sujet
Comme le veut la tradition, l’épreuve de mathématiques Ecricome inaugure les concours écrits. Ce matin, ce sont donc près de 8000 candidats qui se... Maths Ecricome 2017 ECT – Analyse du sujet

Comme le veut la tradition, l’épreuve de mathématiques Ecricome inaugure les concours écrits. Ce matin, ce sont donc près de 8000 candidats qui se sont intéressés quatre heures durant à un sujet de maths. On l’avait dit, l’épreuve de maths Ecricome est plus pernicieuse qu’il n’y paraît, ce que confirment de nombreux prépas présents sur Twitter !

Retrouvez le sujet en cliquant ici : Maths Ecricome ECT 2017 – Sujet

Voici donc l’analyse du sujet de maths Ecricome 2017 ECT, une véritable déclaration d’amour des concepteurs pour les probabilités !

[sociallocker id= »12946″]

 

Le premier exercice mélangeait algèbre et probabilités. La première partie, calculatoire, permettait de vérifier les connaissances des candidats sont les notions de base de diagonalisation, autour de deux matrices, P et Q, dont les coefficients sont proportionnels à l’inverse de la première (PQ = 6I3). La deuxième partie, quant à elle, ravissait les fans des frères Brownlee ! Les événements ainsi que les questions posées dans cette partie étaient relativement accessibles. Hormis une utilisation des probabilités totales, le tout restait très calculatoire.

Il fallait donc attendre l’exercice 2 pour entrer dans le vif des probabilités, avec le retour des sacro-saintes urnes, que les prépas adorent détester. Dans la première partie, la loi binomiale (loi de X) et géométriques (loi de Y) étaient à l’honneur. Z, quant à elle, s’intéressait à des événements de probabilités égales. Par la suite, une expérience de pile ou face déterminait le choix d’une urne où procéder à un tirage où l’on obtenait des boules noires ou blanches. Un arbre de probabilités permettait d’y répondre aisément. Les concepteurs ayant décidé de faire aimer cet exercice aux prépas ont même conclu l’exercice avec du SciLab, pour le plus grand plaisir des candidats ! 😀

Le dernier exercice consistait en l’étude assez basique d’une fonction, qui permettait d’obtenir une densité de probabilités. Après un court passage sur SciLab, les concepteurs ont fait travailler les candidats autour des moments d’ordre 1 et 2 ainsi que sur une probabilités conditionnelle et un calcul de limite pour boucler le tout.

 

En résumé, l’épreuve de maths Ecricome était très abordable pour les candidats maîtrisant leur programme de probabilités sur le bout des doigts. Très calculatoire, ceux qui ont travaillé le plus leur rapidité d’exécution s’en sont très bien sortis. En revanche, pour ceux qui n’aiment pas les probabilités, c’était un long chemin de croix…

 

[/sociallocker]

 

Retrouvez toute l’actualité des concours dans notre rubrique Inside Concours :  https://major-prepa.com/inside-concours-ecricome-2017/

Débattez avec notre communauté sur notre forum : http://forum-commerce.com/concours-ecricome-2017

Mehdi Cornilliet Fondateur

Ancien étudiant à HEC Paris après une prépa ECS au Lycée La Bruyère (Versailles) et fondateur de Major-Prépa.