Préparer l’épreuve de résumé Ecricome 2021 Préparer l’épreuve de résumé Ecricome 2021
L’épreuve de résumé du concours Ecricome 2021 vient terminer le concours de cette banque d’épreuve mercredi prochain ! Comment cartonner à cette épreuve ?... Préparer l’épreuve de résumé Ecricome 2021

L’épreuve de résumé du concours Ecricome 2021 vient terminer le concours de cette banque d’épreuve mercredi prochain ! Comment cartonner à cette épreuve ? Quels sont les attendus du jury ? Tu trouveras sur cette page une fiche contenant les derniers textes tombés, une reprise synthétique des recommandations d’Ecricome, et quelques conseils !

Toute l’équipe de Major Prépa te souhaite bon courage pour cette dernière épreuve du concours de la banque Ecricome 2021, tu y es presque !! 🙂

Pour plus d’informations sur le concours Ecricome, cela se passe sur notre rubrique Inside Concours Ecricome 2021.

Cette année, Major-Prépa t’accompagne tous les jours pendant les concours ! Retrouve le Live Inside Concours à midi et à 17h30 tout au long des concours Ecricome. Le lien de l’Inside Concours de ce jour :

Sujets de résumé Ecricome des dernières années 

2020 : Frédéric Gros, Désobéir

2019 : François Noudelmann, Le Génie du mensonge

2018 : Michael Foessel, La Nuit, vivre sans témoin

2017 : Philippe Brenot, Le génie et la folie

2016 : Gérard Noiriel, Qu’est-ce qu’une Nation ?

2015 : Pierre Zaoui, La discrétion

2014 : George Steiner, Le rire ou le sourire

2013 : François Reynaert, Nos ancêtres les Gaulois et autres fadaises

2012 : Yves Michaud, L’Art à l’état gazeux, Essai sur le triomphe de l’esthétique

2011 : Edgar Morin, Le cinéma

 

Ce que dit le site d’Ecricome :

Voici un extrait de ce que tu peux trouver sur le site d’Ecricome concernant l’épreuve du résumé de texte :

« Pour réussir avec brio cette épreuve, répétons qu’il est indispensable de bien lire le texte et d’analyser sa construction pour pouvoir le restituer fidèlement et logiquement.

Cette approche signifie qu’il est nécessaire de prendre le texte dans sa globalité et non de mettre de côté tel ou tel paragraphe supposé inutile. Rappelons qu’un texte forme un tout indissociable et qu’il possède un circuit argumentatif précis que le bon candidat doit justement déceler et reformuler.

Nous attirons cette année votre attention sur le fait que le choix du titre doit être judicieux ; dès le début de la copie, le candidat doit montrer qu’il a compris les enjeux du texte.
Il faut savoir qu’un mauvais titre laisse augurer une copie médiocre, même si des exceptions font mentir cette règle terrible. Nous vous rappelons qu’un bon titre est bref et prend en considération la thèse soutenue par l’auteur. S’il est toujours possible de faire un trait d’esprit ou un pastiche de titres ou d’expressions connus, il vaut mieux modérer ses ardeurs humoristiques pour éviter tout faux pas.

Enfin pour ne pas succomber à la tentation de la reprise de mots du texte, il est nécessaire d’acquérir un lexique varié et riche emprunté à divers domaines de connaissances. Cela suppose une ouverture d’esprit et une grande curiosité que seule la lecture assidue de textes multiples peut nourrir et alimenter ».

 

Conseils pour cartonner le jour J :

  • Il existe plusieurs méthodes qui varient du tout au tout pour réaliser un résumé ou une contraction. Pour certains, il vaut mieux lire en entier plusieurs fois le texte de manière très attentive avant de le contracter. Personnellement j’ai toujours préféré résumer au fil de la lecture pour conserver la logique progressive du texte. Mais dans tous les cas, il faut globalement avoir saisi l’esprit et le message du texte avant de pouvoir prétendre le résumer !
  • Adopter une approche globale du texte pour déterminer la structure du résumé. Il faut réussir à juger ce qui relève de l’essentiel de ce qui relève du détail !
  • Relire plusieurs fois son résumé pour éviter les fautes d’orthographe et les barbarismes. Les copies dépassant 5 fautes et plus sont fortement sanctionnées.
  • Faire des phrases courtes et simples, pour ne pas risquer de s’embrouiller
  • Rapidité, efficacité et concentration sont les facteurs clés de la réussite à cette épreuve : ne vous laissez pas déconcentrer et gardez quelques minutes pour la relecture avant de rendre votre copie.
  • Veillez à bien écrire entre 225 et 275 mots ! Si vous négligez cette fourchette, votre correcteur se montrera impitoyable : c’est encore plus vrai qu’à la BCE (et précisé sur le site !)
  • NE PAS OUBLIER LE TITRE (qui doit être clair et concis) !!

 

Courage et force à toi !! La Team Major Prépa est avec toi !! 🙂

Retrouve le sujet dès sa sortie en cliquant ici !

Retrouve l’analyse du sujet peu après sa sortie en cliquant ici !

Hugo Foyer

Etudiant à l'ESCP après deux années de CPGE ECS à Saint Jean de Douai