Résumé de texte Ecricome 2020 – Analyse du sujet Résumé de texte Ecricome 2020 – Analyse du sujet
Le concours Ecricome 2020 se termine comme toujours par le résumé de texte. Tu peux trouver dans cet article une analyse du sujet de... Résumé de texte Ecricome 2020 – Analyse du sujet

Le concours Ecricome 2020 se termine comme toujours par le résumé de texte. Tu peux trouver dans cet article une analyse du sujet de l’épreuve de résumé de texte 2020.

Cette année, les concours sont très particuliers, car les préparationnaires ne passent que les écrits et car les révisions ont duré trois mois. Mais les épreuves des concours restent les mêmes que les années précédentes !

Pour voir le sujet, c’est par ici !

 

L’auteur et le texte

Frédéric Gros est un philosophe français de renom. Spécialiste de Foucault (Michel, pas Jean-Pierre), il signe en 2017 aux éditions Albin Michel Désobéir, un ouvrage qui interroge les racines de l’obéissance politique.

Le sujet proposé en est extrait. Composé de 13 paragraphes, il pose quelques difficultés. Mêlant en effet l’anecdotique à la réflexion politique poussée, il pouvait être compliqué de respecter l’équilibre du sujet tout en se concentrant sur les aspects essentiels de celui-ci. Le vocabulaire employé et le fond du propos ne présentent en revanche pas de difficultés majeures. S’il n’était pas essentiel, un bagage culturel et philosophique conséquent était un véritable atout pour comprendre les enjeux du sujet, et relever l’essentiel.

 

La vie de Thoreau

Le texte évoque tout d’abord, des paragraphes 1 à 6, des éléments biographiques de la vie d’Henry Thoreau, penseur et philosophe américain. Cette partie pouvait être difficile à retranscrire : elle occupe un peu moins de la moitié du sujet, mais relève essentiellement de l’anecdote. Le paragraphe 3 ne devait par exemple prendre une trop grande partie du résumé. On pouvait se contenter d’évoquer la reprise des idéaux de Thoreau dans la littérature, sans citer de noms en particulier.

Il ne fallait cependant pas passer trop vite sur cette partie, qui est nécessaire pour comprendre l’idée développée par Gros aux paragraphes 7, 8 et 9. Ce-dernier met en effet en valeur l’écart entre la mémoire du texte de Thoreau (renommé « La désobéissance civile ») et la réalité de son geste, qualifié de simple objection de conscience.

Désobéissance civile vs objection de conscience

C’est justement le sujet des paragraphes 8 et 9, seconde partie de ce texte. On pouvait y consacrer un peu plus de place dans le résumé que ce qu’il ne représente dans le texte, tant la pensée de Gros est dense dans ces paragraphes. Il était important de ne pas se perdre dans les effets stylistiques utilisés par l’auteur, qui n’apportaient pas forcément grand-chose au propos. Il fallait mettre en exergue la différence entre la désobéissance civile, mouvement organisé et collectif, et l’objection de conscience, acte personnel.

 

La démarche de Thoreau

Les paragraphes 10 à 13 permettent d’expliquer la position si particulière de Thoreau au sein de la communauté des « philosophes ». Frédéric Gros explique tout d’abord pourquoi Thoreau considérait que la philosophie devait être une attitude avant d’être une matière. Il définit ensuite la pensée politique de Thoreau, son rapport aux lois et à l’Etat.

 

La question du titre

Particularité du résumé Ecricome, le titre est obligatoire. La difficulté pour nommer ce texte résidait dans l’hétérogénéité des deux thèmes principaux. On aurait pu ainsi intituler le résumer « Thoreau, penseur du désobéir plus que de la désobéissance civile ».

Nous espérons que tu as bien pensé à compter tes mots !

Tu peux également retrouver les informations sur le concours Ecricome dans la rubrique concours Inside. 

Ysaline Bortone-Bouvet

Etudiante à HEC Paris