Doper sa concentration et lutter contre la fatigue nerveuse Doper sa concentration et lutter contre la fatigue nerveuse
Nous avons tous déjà souffert d’un manque de concentration, que ce soit en cours, en plein examen ou même chez soi en révisant. La... Doper sa concentration et lutter contre la fatigue nerveuse

Nous avons tous déjà souffert d’un manque de concentration, que ce soit en cours, en plein examen ou même chez soi en révisant. La difficulté est courante mais on ne se soucie pas de la combattre. Pourtant, la déconcentration est le premier frein à la productivité au travail. Elle peut provenir de différents facteurs : soucis familiaux, manque d’intérêt pour une matière ou encore peur insurmontable de l’échec (ce qui est  légitime vu l’importance que représente le concours à nos yeux).

Cet article a pour objectif de vous éviter de perdre constamment votre précieux temps et de vous aider à muscler votre attention et votre concentration. Nous passerons en revue ensemble les points suivants :

  • Définition de la concentration et rappel de son importance ;
  • Attitudes clés à adopter pour doper votre concentration, et les résultat à attendre.

 

Lire aussi : 6 principes d’hygiène de vie pour exceller en prépa

Définition de la concentration

La concentration est la faculté à mobiliser toutes ses capacités mentales et physiques sur un sujet ou sur une action. Comme notre cerveau, sujet de sollicitations permanentes, ne peut en traiter qu’un nombre limité de manière optimale, il est primordial de faire abstraction de ses pensées parasites afin d’atteindre un haut degré de concentration.

Cette faculté joue un rôle extrêmement important dans notre vie quotidienne et nous aide à affronter efficacement les grandes circonstances de la vie. Par exemple un soldat, même blessé sur le champ de bataille, peut ne pas se rendre compte de ses blessures et ne cessera pas de se battre grâce au renforcement mental. De la même façon, les athlètes de haut niveau prennent toujours quelques minutes de concentration mentale avant leurs compétitions.

Ces exemples prouvent qu’en développant votre concentration et en jouant simplement sur votre mental, vous serez en mesure de dépasser certaines de vos limites.

Au niveau du travail, elle vous aidera non seulement à exécuter les tâches plus rapidement, mais stimulera également votre mémoire, et vous apportera facilité et rapidité d’analyse (ingrédients utiles pour réussir vos concours).

 

Attitudes à adopter

Se fixer des objectifs concrets et faire en sorte de les accomplir

Si notre cerveau est facilement distrait, c’est qu’on ne lui donne pas forcément une direction claire à suivre. Il a en effet besoin de représentations imagées pour chasser les distractions. Ainsi, avant chaque séance de préparation, fixez-vous des objectifs concrets dans telle ou telle matière et le temps à y consacrer. L’image que vous transmettez à votre cerveau (rappelez-vous les athlètes) agit comme un aimant, et vous aide à voir l’objectif comme étant plus réalisable. À condition, bien sûr, que l’objectif soit réaliste, sinon vous risquez de perdre vos moyens en cours de route (ce qui n’est pas le but des révisions).

Si vous êtes face à une grosse tâche (comme par exemple finir une leçon que vous ne maîtrisez pas en mathématiques), le mieux est de la découper en plusieurs sous-objectifs plus abordables. Au fur et à mesure que vous réalisez ces objectifs intermédiaires, votre motivation se décuple et l’envie de continuer s’intensifie. Vous entrez alors dans un cercle vertueux qui favorise votre concentration et votre envie de vous donner à fond.

 

Bien dormir

C’est le genre de conseil qu’on entend très souvent, et qu’on ne prend pas forcément au sérieux : « Pour être attentif en classe, il faut avoir bien dormi ».

Le sommeil est indispensable au bon fonctionnement physique et mental. Une nuit sans sommeil affecte clairement notre humeur et notre capacité de raisonnement. N’importe quelle personne ayant travaillé après une nuit blanche peut en témoigner. Des études ont même prouvé que le sommeil est réparateur, il régénère notre corps et permet de nous adapter à notre environnement.

Dormir est donc loin d’être une perte de temps. Il s’agit au contraire d’une habitude à ne pas négliger à l’approche des concours (phase où le stress prend le dessus sur nos bonnes habitudes). La nuit est en effet le moment où notre cerveau intègre, trie et stocke les données enregistrées pendant la journée dans la mémoire à long terme. Donc si vous vous demandez pourquoi vous oubliez constamment vos articles de droit, commencez par vous poser les bonnes questions. L’apprentissage exige beaucoup de concentration et de mémoire. Avoir travaillé plusieurs annales, lu une multitude d’articles sur Major-Prépa, révisé une montagne de fiches ne donnera pas les résultats escomptés si vous ne dormez pas un nombre d’heures suffisant.

 

S’isoler des sollicitations extérieures

Ce n’est pas un secret, les principales sources de distraction sont les téléphones, tablettes, ordinateurs, etc. Le mieux serait donc de s’en débarrasser afin de vous focaliser pleinement sur votre travail.

Vous ne vous en rendez sûrement pas compte, mais le temps de l’interruption coûte bien plus cher que l’interruption en elle-même. Imaginons que vous receviez un message de votre meilleur(e) ami(e) sur les réseaux sociaux. Vous vous permettez cinq minutes de pause pour répondre, ensuite vous faites un petit tour sur Facebook, tant que vous y êtes un rapide saut sur Instagram ne fait jamais de mal, et là vous plongez dans un cercle vicieux.

Vous ne vous en rendez même pas compte sur le moment, mais vous avez laissé le champ libre aux pensées parasites pour s’infiltrer dans votre concentration. Cela sans compter bien sûr les minutes qui se transforment en heures. Conséquence de tout cela, il vous sera compliqué de reprendre votre concentration à son niveau initial.

L’isolation passe également par un lieu de travail calme et propice à la concentration. Il n’y a aucun mal à bosser avec vos camarades de classe, à condition qu’ils soient aussi motivés que vous à avancer dans votre travail.

 

Se libérer l’esprit 

Pour préserver votre concentration, il est essentiel de vous débarrasser des pensées parasites (qui surviennent comme par hasard au mauvais moment). Il faut tout de même l’avouer, il nous arrive à tous en pleines révisions de plonger dans une réflexion profonde sur des soucis quotidiens ou sur des sujets complètement anodins uniquement pour fuir le travail (cela arrive plus fréquemment lorsqu’il s’agit d’une matière qu’on n’apprécie pas forcément).

La solution dans ce cas-là est la « technique du bloc-notes » : toujours être muni d’un bout de papier pour extérioriser vos pensées et vous en libérer. Après avoir couché ces informations par écrit, déchirez la feuille. Cela vous aidera à vous débarrasser de vos préoccupations quotidiennes et vous fera avancer dans ce qui compte le plus pour vous en cette période : les concours.

 

 

 

Fatimazohra Hadouni

Après avoir fait une prepa ECT au lycée Omar Al Khayam à Rabat, j'ai intégré GEM où je suis étudiante en première année. Ma matière de prédilection est le droit.