La prépa, une expérience de vie ? La prépa, une expérience de vie ?
Depuis sept ans, l’EDHEC NewGen Talent Center, organe de recherche de l’EDHEC Business School, s’interroge sur les étudiants en classe préparatoire, leurs parcours et... La prépa, une expérience de vie ?

Depuis sept ans, l’EDHEC NewGen Talent Center, organe de recherche de l’EDHEC Business School, s’interroge sur les étudiants en classe préparatoire, leurs parcours et aspirations professionnelles. Pourquoi faire le choix d’une classe préparatoire ? Quel est le quotidien d’un élève en prépa ? Quelles sont les attentes et perspectives de ce dernier ? Autant de questions auxquelles cet organe tente d’apporter des réponses dans cette enquête.

 

La prépa, une expérience heureuse et collective

Un cadre de travail stimulant et enrichissant

La classe préparatoire est souvent décrite comme étant une période très difficile à traverser, de par les attendus importants et le stress des devoirs et concours. Le cursus est même parfois décrié en raison des dépressions de certains étudiants. Certes, il est vrai qu’on ne peut pas occulter les exigences académiques de cette filière. À titre d’exemple, le niveau de pression est évalué à 6,5/10 pour les garçons et 7,2/10 pour les filles. Néanmoins, 7 jeunes sur 10 estiment que cette pression ressentie durant la prépa est motivante.

De plus, l’expérience de la classe préparatoire n’est pas aussi terrible qu’on pourrait le penser selon les retours des préparationnaires : 79% jugent effectivement que leur expérience a été heureuse et 69% considèrent que le cadre de travail est rassurant. Plus encore, c’est 95% des étudiants qui estiment cette expérience comme enrichissante, et 87% comme challengeante et passionante.

Un esprit de corps et de camaraderie

Autre stéréotype battu en brèche, la classe préparatoire n’est pas un monde du « chacun pour soi », un monde où la compétition et l’individualisme dominent. Avant d’entrer en prépa, beaucoup d’étudiants s’inquiètent de l’ambiance qui peut régner. Pourtant, s’il y a évidemment un certain esprit de compétition, 72% des préparationnaires jugent qu’il s’agit d’une expérience collective. Plus encore, 78% des préparationnaires ont même bénéficié de cet esprit de camaraderie.

La stimulation intellectuelle 95%
L’acquisition de qualités personnelles 92%
L’envie de se dépasser 90%
La qualité de l’enseignement 86%
L’esprit de camaraderie 78%
L’encadrement du corps professoral 75%
Le soutien des proches 74%
Un cadre de travail rassurant 69%

Les sources d’épanouissement en classe préparatoire

 

La prépa, une expérience transformatrice

Le choix de la classe préparatoire

Au-delà des préjugés habituels sur la prépa, celle-ci reste une expérience transformatrice selon les préparationnaires. Cette année, l’enquête met l’accent sur les raisons qui ont poussé les étudiants à faire le choix de la prépa.

Le contenu des enseignements 84%
Le challenge 83%
L’acquisition de méthodes de travail 82%
Le prestige de la filière 77%
La réputation de l’établissement 67%
L’encadrement des professeurs 62%
L’expérience / conseil de proches de votre génération 47%
L’expérience / conseil de vos parents 21%

Les critères de choix de la classe préparatoire

L’enseignement tiré par la classe préparatoire, qu’il soit lié au contenu de celle-ci, aux méthodes de travail ou à l’encadrement des professeurs, joue un rôle très important dans le choix de la filière. Ces critères sont cités respectivement par 84%, 82% et 62% des étudiants. En effet, le niveau de connaissance attendu est très important et nécessite une très bonne gestion de temps, acquise au fur et à mesure des années de préparation.

De plus, le prestige associé à cette formation est également l’un des critères principaux dans le choix de cette formation, en témoigne les pourcentages associés au prestige de la filière et à la réputation de l’établissement.

Enfin, il ne faut pas oublier le facteur important lié aux expériences et conseils des proches de l’étudiant. Leurs interventions pour l’aiguiller dans son orientation après le bac ont un degré d’importance moins fort mais tout de même significatif.

 

Les alternatives à la classe préparatoire

Les alternatives à la classe préparatoire sont dans l’ordre : les voies sélectives ou exclusives de l’université, les autres types de classe prépa, les cursus spécifiques et sélectifs comme les sciences politiques. On constate toujours cette présence du prestige et de la qualité d’enseignement dans l’ordre de choix.

D’autre part, une question très intéressante posée par l’organe de recherche de l’EDHEC Business School est celle de l’impact de la classe préparatoire, a posteriori de sa réalisation : « Et si c’était à refaire ? ». À la veille des concours 2020, après deux années de travail intense,  76% des étudiants étaient prêts à refaire une classe préparatoire contre 8% à choisir un autre système.

Oui 76%
Non 8%
Ne sait pas 16%

Refaire une classe préparatoire ?

 

La prépa et la crise sanitaire

L’impact de la crise sanitaire sur les concours

La crise de la Covid-19 a eu un impact considérable sur l’organisation des concours 2020. D’une part dans les révisions, puisque les étudiants ont dû se confiner chez eux et terminer leurs révisions dans des conditions exceptionnelles. D’autre part, en raison de la réorganisation des concours liés à la crise sanitaire, c’est-à-dire, une prolongation de la période de révision et la suppression des épreuves orales.

Ainsi, d’après l’enquête menée, la moitié des répondants regrettent la suppression des épreuves d’admissibilité. Rappelons en effet le rôle important joué par les oraux dans la sélection des profils et dans la découverte des écoles de commerce. Pourtant, malgré cette crise, beaucoup sont prêts à refaire une classe prépa comme dit ci-dessus.

Un optimisme pour l’avenir

Le dernier axe mis en valeur par l’étude repose sur l’optimisme des étudiants. Il s’incarne dans un premier temps dans la confiance des élèves en leur formation. Ceux-ci ne semblent pas inquiets par leur intégration dans le marché du travail et dans l’entrepreneuriat dans le futur.

Enfin, l’enquête soulève que les entreprises plébiscitées par les élèves sont celles qui placent l’humain au coeur de leur système, qui prônent l’innovation et regroupent des talents diversifiés. L’esprit d’équipe fort, le travail collectif, l’organisation agile des équipes sont des éléments très appréciés et recherchés par ces étudiants qui rejoindront le monde du travail dans quelques années.

Nicolas Doan

.