Quelques références artistiques sur le désir Quelques références artistiques sur le désir
Pour bien commencer cette nouvelle année, nous te proposons un article qui regroupe plusieurs œuvres d’art sur le thème de l’amour et du désir... Quelques références artistiques sur le désir

Pour bien commencer cette nouvelle année, nous te proposons un article qui regroupe plusieurs œuvres d’art sur le thème de l’amour et du désir afin d’élargir ta culture artistique et d’avoir des références originales pour ta dissertation de philosophie !

 

Le banquet de Platon de Anselm Feuerbach

« Ce qu’on n’a pas, ce qu’on n’est pas, ce dont on manque, voilà les objets du désir et de l’amour », Platon.


Le thème proposé de la discussion est l’amour (Eros). Plus précisément, il s’agit de « prononcer un éloge de l’amour, en allant de gauche à droite, le plus bel éloge possible. »

 

Roméo et Juliette de Sir Frank Bernard Dicksee

Roméo et Juliette met en scène un drame amoureux qui fait irruption au sein de deux familles rivales : les Montaigu et les Capulet. Dans la scène dite du balcon, Roméo entre secrètement dans le jardin des Capulet afin de voir Juliette. Cette dernière lui déclare son amour sans savoir qu’il se trouve à quelques mètres en dessous d’elle. Témoin caché, Roméo lutte contre son désir de manifester à son tour sa flamme avant de céder et de lui faire part de ses sentiments. L’amour peut effectivement se contrôler étant donné qu’il se base sur la raison, mais le désir, lui, est incontrôlable et irrationnel telle une pulsion sexuelle.

 

Judith I de Klimt

Klimt incarne le désir et le sexe au travers d’une place centrale accordée aux femmes, plus particulièrement aux femmes fatales. La femme de la toile, Judith I, apparaît comme une femme désirable et désirante qui prend le risque de le revendiquer. Ainsi, son corps incarne complètement le désir : « Par la séduction, je vise à me constituer comme un plein d’être et à me faire reconnaître comme tel. Pour cela, je me constitue en objet signifiant. »

 

Amour et désir, une exposition de Pablo Picasso

Les femmes ont toujours eu une place importante dans la vie et dans les œuvres de Pablo Picasso, ou « l’homme qui croquait les femmes ». Ainsi, Olga Khokhlova, Marie-Thérèse Walter, Dora Maar, Françoise Gilot y Jacqueline Roque furent ses maîtresses, mais encore des muses, c’est-à-dire des inspirations pour l’artiste. L’exposition réunit 52 de ses gravures. Il s’agit de portraits de femmes aimées par Picasso de ses 40 à ses 92 ans.

Alba Raad Sinfreu

Etudiante en deuxième année à Rennes School of Business et ancienne préparationnaire au Lycée Bellevue à Albi.