L’accueil admissibles, moment décisif L’accueil admissibles, moment décisif
Article publié dans le magazine Le Major spécial oraux 2019 !   Le Major N°6 – Spécial Oraux 2019 publié par Major-Prepa   L’accueil... L’accueil admissibles, moment décisif

Article publié dans le magazine Le Major spécial oraux 2019 !

 

 

L’accueil admissibles, moment décisif

Ça y est, après des mois d’un intense labeur, te voici aux portes des écoles de commerce. Au sens figuré, bien sûr, mais aussi au sens propre : tu t’apprêtes en effet à entamer ce fameux « Tour de France » des écoles, au cours duquel tu vas achever de convaincre (si tout se passe bien) les écoles auxquelles tu es admissible que tu mérites effectivement de les rejoindre.

Il faut bien garder à l’esprit que ce moment si particulier est avant tout un jeu de séduction réciproque : alors que tu tentes d’entériner définitivement ton admission, tout le personnel de l’école ainsi que les « admisseurs » s’emploient à te convaincre que leur école est bien celle que tu devras intégrer parmi toutes celles auxquelles tu seras déclaré(e) admis(e).

Alors forcément, cela amène des situations un peu cocasses : pendant que tu transpires dans ta chemise un peu trop près du corps sous la fournaise estivale à quelques minutes de ton entretien de personnalité, des admisseurs en tongs/short improvisent une choré au milieu du hall. Tandis que tu repasses une ultime fois dans ta tête ton « intro type » pour l’oral d’espagnol, voilà que l’on t’embarque pour un blind test/un FIFA/une partie de ping-pong. Aux écrits, les surveillants ne t’auraient jamais chauffé pour faire du limbo entre deux tables au milieu de ton annonce de plan ! Mais c’est aussi ça le charme des oraux.

 

Savoir apprécier ce moment particulier

Alors certes, on ne le répétera jamais assez : les épreuves orales ne sont pas à prendre à la légère, requièrent une réelle préparation (a fortiori pour les Parisiennes qui imposent davantage d’épreuves académiques à leurs admissibles), et une sévère contre-performance, notamment à l’entretien, se traduit presque toujours par une non-admissibilité. Néanmoins, il est primordial de ne pas s’enfermer hermétiquement pendant la journée de tes oraux. L’accueil admissibles doit véritablement être l’occasion d’une découverte de l’école, au-delà des plaquettes. Tu n’as finalement que quelques heures pour t’imprégner véritablement de chaque business school, de ses locaux, de son ambiance… que tu pourrais ensuite côtoyer durant trois ans ! Cela vaut donc le coup de réaliser une véritable introspection, en clair de te demander sérieusement si oui ou non tu te projettes au quotidien dans cette école : c’est une question absolument fondamentale. Et si tu penses que l’enjeu des épreuves orales risque de te tétaniser et que tu auras du mal à apprécier le moment présent, n’hésite pas à rester un jour de plus, surtout pour une école qui se trouve dans ton giron d’intégrations potentielles.

 

Un rendez-vous pris très au sérieux par les responsables des écoles…

Depuis maintenant trois ans, Major-Prépa réalise chaque année un classement des meilleurs accueils admissibles, qui se base sur les notes que les prépas donnent sur notre site à chaque école après leur passage (d’ailleurs, pense à voter pour cette année !!). Accompagnement, logistique, bienveillance du jury et ambiance : tels sont les quatre critères évalués chaque année par notre enquête. Du propre aveu de certains DG, ce palmarès est un outil précieux pour les écoles, car il permet de mesurer le niveau de satisfaction des admissibles et d’identifier les points forts et les lacunes de l’accueil de l’an passé. L’accueil admissibles est en effet un des facteurs clés, au-delà des classements et en particulier du rang SIGEM, qui modifient – en bien ou en mal – la perception d’un candidat à l’égard d’une école. Si la corrélation entre accueil admissibles de qualité et attractivité ne se vérifie pas toujours, on observe tout de même que la majorité des écoles qui performent dans cet exercice se trouvent dans une dynamique favorable. Burgundy School of Business, qui oscille entre la première et la deuxième place de notre classement des meilleurs oraux depuis sa création, a ainsi gagné deux places au SIGEM entre 2016 et 2018. « L’accueil des admissibles est le seul moment où les candidats peuvent essayer les écoles avant d’en choisir une. C’est donc un moment incontournable en termes d’expérience de vie et de culture d’une école. À niveau d’école équivalent, je suis convaincu que l’expérience d’accueil des admissibles est fondamentale dans le choix des candidats » remarque Stéphan Bourcieu, directeur général de l’école dijonnaise.

 

… Et par les étudiants !

Avec toutes les exigences en termes de travail de la classe prépa, tu as finalement eu peu de temps et d’occasions pour affiner l’idée que tu te fais de telle ou telle école. Les admisseurs, qui sont eux-mêmes passés par-là, mesurent donc tout à fait la prédominance de leur rôle dans la décision finale des admissibles. « C’est un enjeu de taille car nous devons montrer aux candidats, en très peu de temps, tout ce pour quoi nous avons fait le choix d’intégrer notre école l’année dernière et pourquoi aujourd’hui nous sommes fiers et heureux d’avoir fait ce choix ! » résume Erwann, étudiant en première année sur le campus lillois de SKEMA Business School.

La période des oraux représente ainsi un moment très particulier, pendant lequel étudiants et personnel de l’école travaillent main dans la main pour faire de leur accueil admissibles un moment inoubliable pour les candidats. Les élèves les plus dévoués à leur école y voient un moyen de valoriser leur choix d’intégration auprès de leurs cadets, mais également une expérience très professionnalisante : « Les étudiants s’impliquent d’abord en amont, des mois à l’avance, pour aider à élaborer un bilan de l’année précédente et définir la stratégie de la prochaine édition. Tout au long de l’année, ils avancent ensuite des propositions et les mettent en œuvre, en améliorant l’existant ou en concevant des nouveautés pour dépasser les attentes des étudiants. Ils sont mobilisés pendant toute la période des oraux pour optimiser le séjour des candidats. Ayant eux-mêmes vécu cette période, ils savent se mettre à leur place et répondre à leurs problèmes avec professionnalisme et bonne humeur ! Pour ces étudiants, c’est une expérience à la fois formatrice et enrichissante ; elle leur demande en fait de mobiliser et de fortifier les compétences qui seront valorisées lors de leur recherche d’emploi » précise Olivier, jeune diplômé de l’EDHEC Business School qui a participé à l’organisation de cinq accueils admissibles.

 

L’accueil admissibles de rêve

Alors, y a-t-il une recette gagnante pour réussir ce périlleux exercice ? Bien sûr, la formule magique n’existe pas, car trop de facteurs sont à prendre en compte et chaque étudiant possède ses propres sensibilités.

Forts des milliers de commentaires que nous avons récoltés au fil des années de la part des candidats, on peut tout de même dégager empiriquement certains critères récurrents : une équipe d’admisseurs disponible, qui ne laisse personne dans son coin, qui donne l’impression collectivement de transpirer la bonne humeur et l’énergie, mais où chacun va parler individuellement aux candidats selon leurs affinités (même projet pro, même sport, intérêt pour une asso particulière, etc.).

Une dévotion sans faille et une organisation quasi militaire pour le transport, la restauration ou encore le logement des admissible sont également très appréciées. Enfin, d’autres aspects plus mineurs comme la qualité de l’amphi admissibles, les petites spécificités en termes d’activités proposées aux candidats ou encore la qualité des infrastructures peuvent également peser dans la balance. Un savant cocktail, donc… Les admisseurs 2019 sont prévenus !

 

Dimitri Des Cognets

Rédacteur en chef de Major-Prépa