L’importance de la vie associative à Toulouse Business School L’importance de la vie associative à Toulouse Business School
Toi qui t’apprêtes à intégrer l’une des 26 écoles post-prépa, tu as peut-être désormais d’autres aspirations que de passer tes journées à jongler entre... L’importance de la vie associative à Toulouse Business School

Toi qui t’apprêtes à intégrer l’une des 26 écoles post-prépa, tu as peut-être désormais d’autres aspirations que de passer tes journées à jongler entre une annale de maths, tes références de philo et tes fiches de vocabulaire d’espagnol.

S’il va quand même falloir poursuivre tes efforts pendant ton année de pré-master, tu devrais pouvoir te dégager davantage de temps libre que pendant la prépa. Une des activités les plus plébiscitées par les étudiants est bien sûr l’engagement associatif au sein de l’école.

Réputée pour le dynamisme de ses assos, Toulouse Business School met un point d’honneur à entretenir cette émulation positive, comme nous le confie Florence Lacoste, directrice adjointe du Programme Grande Ecole et responsable des associations à TBS.

 

Quelle importance l’école accorde-t-elle à la vie associative ?

En tant que directrice adjointe du Programme Grande École de TBS, l’une de mes principales fonctions est la gestion de la vie associative : c’est à mon sens révélateur du caractère fondamental que revêt l’engagement associatif des étudiants aux yeux de la direction de l’école.

A TBS, nous mettons les moyens pour que cette vie associative se concrétise dans les meilleures conditions possibles, car nous croyons fermement que c’est un complément indispensable à la formation académique des étudiants. C’est l’occasion pour ces derniers de faire par eux-mêmes, de mettre en pratique ce qui leur est enseigné en cours. Beaucoup nous disent avoir énormément appris, notamment en termes d’autonomie. Et puis, ce type d’expérience se valorise très bien en entretien d’embauche.

 

Comment se caractérise ce soutien de l’école que vous évoquez ?

D’abord, nous mettons à disposition des étudiants un « couloir des assos » au sein duquel chacune d’entre elles possède un espace qui lui est dédié. La J.E. est installée dans un autre bâtiment du campus en raison de son statut un peu particulier – c’est préférable pour recevoir des collaborateurs dans le calme -. Sans oublier le bar étudiant de l’école qui se situe à quelques mètres du campus.

ESCadrille, la Junior Entreprise de TBS

Les différentes assos sont également épaulées sur certaines questions techniques (comptables, juridiques…) par des interlocuteurs privilégiés. En résumé, nous accompagnons chacune des 29 associations de l’école selon leurs besoins spécifiques, tout en leur laissant une grande part d’autonomie.

 

29 associations, n’est-ce pas un nombre relativement faible ?

Nous avons une politique très claire à TBS : 29 associations certes, mais 29 associations vraiment actives qui vont toutes porter des projets d’envergure tout au long de l’année. Nous ne voulons pas d’assos « coquilles vides ». A ce sujet, nous déconseillons généralement aux étudiants de cumuler les postes à responsabilité au sein des assos afin qu’ils s’impliquent pleinement dans le mandat qui leur a été confié et que chaque étudiant désireux de s’engager puisse mener à bien une véritable mission dans l’asso qui l’intéresse.

Le Trophée des Arts à Barcelone

Comment se passe l’intégration des nouveaux membres et la passation entre les promos ?

Sur ce sujet, nous laissons les assos décider seules de l’aspect « RH ». Dans les faits, les assos recrutent dès le début de l’année scolaire leurs nouveaux membres et les intègrent progressivement, avant que les deuxièmes années ne leur passent définitivement le flambeau en décembre. Ces derniers sont toujours très soucieux de la pérennité de l’asso qu’ils ont portée pendant un an ! A chaque fin de mandat, je tiens d’ailleurs à recevoir les nouveaux et les anciens responsables de chaque association afin de faire un bilan sur les initiatives qui ont été menées et échanger sur les perspectives de développement de l’asso.

 

Nouveauté, l’école permettra aux étudiants les plus impliqués de s’investir à fond pour leur association à partir de la rentrée 2018. Pouvez-vous nous présenter ce dispositif ?

Les M1 pourront en effet suivre un « parcours associatif » pendant leur mandat. Leurs horaires seront aménagés afin qu’ils puissent consacrer au moins la moitié de leur journée à la préparation des événements de leur association. Nous réfléchissons également à la mise en œuvre d’un dispositif de valorisation de cet engagement associatif conformément au décret paru récemment à ce sujet.

 

Pour finir, quels sont les événements majeurs qui jalonnent la vie associative de TBS ?

Difficile de n’en présenter que quelques-uns tant la vie associative de l’école est riche et éclectique. Il y a bien sûr les campagnes qui rythment la vie du campus pendant deux semaines en début d’année (l’emploi du temps des premières années est d’ailleurs aménagé à cette occasion). Il y aussi le « Sémineige », organisé par le Bureau des Sports Extrêmes (BDEX), le Petit Tou, notre guide de la ville distribué à 130 000 exemplaires, les Assises Nationales Etudiantes du Développement Durable, les « ANEDD », un événement sur les enjeux du développement durable, dont l’invité d’honneur était Nicolas Hulot en 2017, le Trophée des Arts qui réunit une dizaine d’écoles de commerce à Barcelone et est organisé tous les ans par l’asso TBS du même nom… Sans oublier les associations qui travaillent au quotidien sur des projets de longue haleine, comme notamment ESCadrille, notre J.E. qui est, à ce jour, la plus titrée d’Europe.

Le Sémineige, organisé par le BDEX

 

 

Mehdi Cornilliet Fondateur

22 ans, étudiant à HEC Paris, ancien étudiant en prépa ECS au Lycée La Bruyère (Versailles) et fondateur de Major-Prépa.

No comments so far.

Be first to leave comment below.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *