Interview d’Audrey et Kévin, étudiants à l’ESC Clermont Interview d’Audrey et Kévin, étudiants à l’ESC Clermont
Aujourd’hui, Major-Prépa donne la parole à deux étudiants de l’ESC Clermont, l’école qui impressionne dans notre classement des meilleurs oraux pour son retour dans... Interview d’Audrey et Kévin, étudiants à l’ESC Clermont

Aujourd’hui, Major-Prépa donne la parole à deux étudiants de l’ESC Clermont, l’école qui impressionne dans notre classement des meilleurs oraux pour son retour dans le concours prépa !

 

Avant l’école

Ton parcours avant ton intégration (lycée et prépa) ?

Audrey : J’ai validé un bac ES spé anglais dans une section européenne anglais, j’ai rejoint l’ESC Clermont en septembre 2014.

Kevin : J’ai fait un baccalauréat Scientifique option mathématiques en Guadeloupe puis j’ai intégré une prépa sur concours à la Chambre de Commerce des Iles et industries de Guadeloupe. Deux années intenses, pendant lesquelles j’ai un peu mis de côtés soirées et amis.

 

Tes notes aux écrits ?

Kevin : Je ne m’en rappelle plus dans le détail, c’était il y a 2 ans ! Je crois que j’avais entre 6 et 8 en fonction des bases de concours.

 

Ton oral d’entrée à l’ESC Clermont ?

Audrey : L’entretien individuel était centré sur ma personnalité et mes motivations à intégrer l’Ecole. Je faisais de la danse, de l’équitation et avais beaucoup voyagé. J’étais quelqu’un de très sociable, avec une vraie capacité d’adaptation, j’étais curieuse du monde, et je sentais que l’ESC Clermont allait m’aider à trouver ma voie et à me réaliser.

Kevin : Un sacré souvenir, l’ESC Clermont était la première étape de mon tour de France, et au final, je ne l’ai jamais quittée ! Venant de la Guadeloupe, et en France pour la première fois, je nageais dans l’inconnu. Dès mon arrivée je me suis sentis chez moi et vous savez ce qu’on dit, il n’y a rien de plus important que la famille.

 

Pourquoi avoir choisi l’ESC Clermont ?

Audrey : Je savais que l’école allait m’offrir de nombreuses opportunités, avec des spécialisations complètes et diverses, au contact de professionnels et d’entreprises. A l’époque j’avais envie de découvrir les différents métiers de l’entreprise pour avoir un maximum de connaissances généralistes et pouvoir par la suite choisir ma voie. L’accueil lors des concours m’a aussi guidé dans mon choix, les étudiants étaient très chaleureux et l’équipe enseignante très accessible.

Kevin : Cette école m’inspire. Je ne voulais pas être dans une usine, je souhaitais vraiment profiter du cadre professoral et tisser une relation privilégiée avec les étudiants des différents programmes.  De plus, fief de l’entreprise Michelin, et terre de Rugby (que je ne pratique pas J) la ville de Clermont avec ses 40 000 étudiants reste très festive et tournée vers le futur. J’ai su qu’à Clermont, je n’allais pas m’ennuyer.

 

La vie à l’ESC Clermont

Tramway Clermont

Tes cours ?

Audrey : Dès les premiers jours, les professeurs et intervenants nous ont demandé de travailler en groupe. Nous devions être créatifs et étions encouragés à prendre la parole et à partager nos opinions. Les cours de finance en 1er année m’ont plu, j’ai alors choisi de me spécialiser en intégrant la filière Audit-Expertise, qui me permet en 2 ans de valider 5 des 7 UE du DSCG au contact d’intervenants professionnels comme des expert-comptables, contrôleurs de gestion…

Kevin : L’ESC Clermont est une école à taille humaine, le contact est plus facile. Nos professeurs ont travaillé dans le monde de l’entreprise et voyagé à travers le monde. Ils ont des origines diverses (Inde, Angleterre, États-Unis, Vietnam, Colombie), ce qui nous offre une ouverture d’esprit sur le monde. Certains ont une expérience concrète de la vie en entreprise, tout comme les professionnels et intervenants externes tout au long de l’année, et témoignent de leur expérience sur des métiers et des secteurs d’activités variés !

 

Les associations ?

Audrey : Les assos sont un bon moyen de rencontrer des étudiants d’autres promotions et de mettre en avant nos talents extra-scolaires. Les associations proposent de nombreuses activités, qui correspondent à divers centres d’intérêts : le sport, la musique, l’humanitaire, l’œnologie…

Kevin : La force première d’une école c’est avant tout ses étudiants et ses associations. Nous sommes gâtés à l’ESC Clermont ! Nous laissons une trace de notre passage à chaque évènement auquel nous participons ! 9 associations rythment la vie de l’Ecole : le BDS, le Pole Culture, le Pôle Créa, le Pôle Humanitaire, la Junior Entreprise Segma, la Job Services Alternatives, l’asso de prévention AddictStop ! ESCC, l’asso promo GO2C, mais aussi l’incontestable et incontesté Bureau Des Etudiants (El BDE)

 

Ton/tes association(s) ?

Audrey : J’ai tout d’abord rejoint le Pôle Création, qui organise de nombreux évènements artistiques, musicaux et festifs tout au long de l’année, comme par exemple le tremplin musical Festiv’ En Zic ou la Glow in the Dark. J’ai ensuite fait partie d’une liste pour les campagnes BDE, Legend’ESC, nous avons été élus par l’ensemble des étudiants de l’Ecole et avons proposé des évènements tels le Week-End d’Intégration, le Gala de Noël et des Diplômés, des afterworks…

Kevin : J’ai rejoint le BDS en première année, en tant que chargé de communication, un tremplin vers le poste que je convoitais : Président du BDE. J’étais chargé d’animer la vie étudiante. Pour ce faire, nous étions une équipe de 20 personnes. Notre projet était de créer une cohésion entre les différentes promotions de l’école, et je pense que nous y avons fortement contribué.

 

Les stages ?

Les étudiants du Programme Master Grande Ecole justifient au minimum de 12 mois de stage sur 3 ans, hors alternance et césure : 3 mois en 1e année, 3 mois en 2e année et 6 mois en 3e année.

Audrey : En 2015, j’ai rejoint pour 6 semaines le staff Admissibles, une aventure humaine dont je garde d’excellents souvenirs, puisque je réitère l’expérience cette année ! Pendant un mois, l’équipe des admisseurs assure l’organisation et les coulisses du concours : animations tout au long de la journée, accueil des candidats, organisation de soirées et afterwork… Une réelle équipe soudée et motivée pour porter haut les couleurs de notre Ecole !

J’ai réalisé la 2e partie de mon stage au sein du Groupe Centre France Publicité en tant que Conseillère Clientèle, j’étais chargée de commercialiser les espaces publicitaires d’une dizaine de titres en France ainsi que de l’animation du site web. J’ai ainsi découvert le fonctionnement du Groupe, très présent dans le monde des médias et de la PQR, sous un aspect plus commercial qui m’a permis de parfaire mon sens de la relation client, une qualité indispensable pour réussir dans le monde de l’Audit.

Kevin : Les stages sont obligatoires . Première année, j’ai fait un stage de 3 mois dans une maison de luxe ; la maison Hermès. En ce moment, je suis en césure et fait mon stage en Trade Marketing au sein de l’entreprise Michelin. Avec toute la théorie que l’Ecole et la pratique développée en asso, je pense être très opérationnel.

 

Le parcours que tu envisages ?

Audrey : Je vais réaliser l’année prochaine une césure en entreprise pour acquérir plus d’expérience en gestion – comptabilité – audit, avant de terminer mon cursus en alternance en 2018 dans un cabinet d’audit, une première étape avant d’évoluer vers des fonctions de Contrôleur Financier en entreprise. Pour cela, je souhaite valider les 2 dernières UE du DCSG : Comptabilité et Audit, et Gestion Juridique Fiscale et Sociale.

Kevin : J’envisage un parcours à l’international. Je suis avide de voyages et de nouvelles cultures venant moi-même d’une culture baignée par les divers horizons que sont la France, les Etats-Unis et les îles espagnoles environnant la Guadeloupe.

Le marketing et la communication sont des matières que j’adore. Rencontrer de nouvelles personnes est mon leitmotiv. Après mon diplôme de master, pourquoi pas faire un master spécialisé ? Qui sait ? J’ai encore le temps de me décider

 

Comment se déroulent les campagnes de renouvellement des assos’ ?

Audrey :  Le BDE (Bureau des Etudiants) est la seule association élue pour une année par les étudiants. Les « campagnes » durent 2 semaines, au cours desquelles les listes s’affrontent. Leur esprit d’équipe, cohésion, créativité et réactivité sont mises à l’épreuve au travers de défis proposés par les autres étudiants, et l’organisation de 3 évènements phares : un petit-déjeuner, un déjeuner et une soirée. A l’issue du vote, la liste ayant remporté le plus de voix est déclarée gagnante, la passation a lieu quelques semaines plus tard.

Pour rejoindre les autres associations, les étudiants postulent et passent une série d’entretiens. Plusieurs postes sont à pourvoir, aussi bien au bureau que sur des missions telles la recherche de sponsors, le community management, la négociation avec les fournisseurs…

Toutes les associations suivent une formation, proposée par l’école et leurs prédécesseurs, un bon moyen pour capitaliser sur leurs expériences !

Kevin : Les assos recrutent sur CV, lettre de motivation et entretien, au format plus ou moins classiques en fonction des assos. Je ne vous en dis pas plus. On vous attend à l’ESC Clermont 😉

Pour le BDE, c’est très différent, il faut lister pour prouver sa motivation ! Deux semaines effrénées, au cours desquelles on se trouve dans des situations toutes plus abracadabrantesque (de très bons souvenirs). Recherche de sponsors, de partenariats en tout genre, gestion d’un budget, d’une équipe, le tout dans le plus grand secret… Comme dirait mon prédécesseur : « Le BDE ça se mérite », j’ai d’ailleurs transmis cet adage à mon successeur, qu’il transmettra à son tour au prochain BDE.

Clermont

Quid de la vie extra-scolaire ?

Audrey :  Clermont-Ferrand est la 1e grande ville étudiante de France, il se passe toujours quelque chose :

  • Des afterworks gratuits à la Coopé tous les 1er jeudis du mois
  • Le Festival Europavox en juin, des concerts toute l’année à la Coopérative de Mai et au Zénith
  • Le Festival International du Court Métrage, le plus important au monde
  • Des matchs de Rugby (ASM, de foot (Clermont Foot), des compétitions d’athlétisme (avec Renaud Lavillenie par exemple), La Clermontoise, Courir à Clermont…
  • Des festivals autour de la musique, des arts, de la culture

Plus de 40 000 étudiants se croisent, la ville organise tous les ans Clermont Fête ses Etudiants, une semaine de fête et d’animation pour découvrir la ville et ses activités. En plus, tous les BDE se connaissent et organisent régulièrement des évènements, ce qui permet de vite rencontrer des jeunes issus d’horizons et formations divers !

Kevin : L’Ecole est en centre ville, ce qui est très pratique une fois les cours finis ! Il y a toujours quelque chose à faire : un festival de musique ou de cinéma, une exposition, une compétition… Clermont est une terre de champion, les réputations de l’ASM et de Renaud Lavillenie ne sont plus à faire ! Les soirées…il faut les vivre. Demandez aux Ecoles participant à la LR Beach Cup qui sont les Clermontois ! Ville paisible, dynamique, d’histoires, il y fait bon vivre. Prix, ambiance, infrastructures, transports… ce n’est pas pour rien que Clermont est classé comme l’une des villes les plus attractives pour les étudiants, au-delà des paysages !

image008

Le prix ?

Audrey : Le Programme Master Grande École est proposé à 8 250 € par année, ce qui en fait l’un des moins onéreux de France. Plusieurs possibilités de financement existent : emprunts bancaires à taux négociés avec les partenaires de l’école, bourses de la Fondation Groupe ESC Clermont, du CROUS, jobs étudiants proposés par l’asso Alternatives, et surtout l’alternance, qui permet de financer jusqu’à 2/3 du cursus (frais de scolarité pris en charge par l’entreprise + rémunération mensuelle).

Kevin : Le prix du Programme Master Grande Ecole est de 8 250€, l’un des moins chers de France. Plusieurs modalités sont possibles : payer les 3 années d’un coup, ou échelonner sur plusieurs années ou trimestres. En ce qui me concerne, j’ai un prêt étudiant, je travaille à Sushi Shop en tant que Manager pour financer mes études en partie.

 

En 5 lignes, pourquoi l’ESC Clermont et pas une autre ?

Audrey : L’ESC Clermont est une Grande Ecole à taille humaine, la proximité avec les professeurs et les intervenants est une vraie plus-value pour une école supérieure de commerce. Clermont est une ville étudiante, dynamique avec une vraie qualité de vie. Enfin, la cohésion et l’ambiance intra et inter-promotion sont vraiment remarquables.

Kevin : Bien souvent on me pose cette question, et avec un sourire charmeur je réponds toujours une de ces deux réponses : « Car on est chez nous, on s’y sent bien » ou «  Clermontoi, Clermontmoi, Clermontnous ». Venant de la Guadeloupe, je vous l’affirme on a tous un peu de clermontois en nous.

Plus sérieusement, l’Ecole, c’est plus de 12 000 diplômés dans le monde, des liens très étroits avec les entreprises, des universités partenaires plus prestigieuses les unes que les autres, la possibilité de faire de l’alternance, et surtout des spécialisations en adéquation avec les attentes des entreprises. C’est pour moi une Valeur sûre (sans jeu de mot) pour mon avenir et ma carrière !

 

Quelle est la fierté de l’école ?

Audrey : L’AACSB, une accréditation américaine dont toute l’école est très fière, d’autant plus que c’est la troisième fois que le board Américain nous accorde sa confiance et garantit ainsi le niveau de qualité de l’école.

Au niveau de la vie étudiante, le titre de l’ambiance est remporté depuis plusieurs années par notre école à la LR BEACH CUP, un tournoi sportif inter-écoles de commerce et d’ingénieur. Un titre dont tous les étudiants sont très fiers !

Kevin : Je parlerais des trois points forts :

  • Des diplômés aux parcours atypiques
  • Une réel esprit de famille, une proximité entre les étudiants mais aussi avec l’administration et les professeurs
  • Des opportunités de parcours personnalisés : international, alternance, doubles-diplômes, césures…

 

13094165_1127505590644343_7232894172537358282_n

Ton plus beau souvenir cette année à l’ESC Clermont ?

Audrey : J’ai déjà plusieurs très bons souvenirs de mes deux années à l’ESC Clermont, comme mon Week-End d’Intégration qui fut fort en émotions et en rencontres. Activités nautiques, soirées et défis étaient au rendez-vous pour un maximum d’ambiance ! Un événement que je n’aurais raté pour rien au monde.

Kevin : Mon plus beau souvenir à l’ESC Clermont (moment de réflexion), reste et restera faire du roller et du vélo sur les pistes de Michelin pendant le raid Supélec, aux côtés de l’équipe Legrand. Plutôt épique, surtout que je ne sais pas faire de roller !!!

 

Puisque rien n’est pas parfait, cite-nous au moins un défaut !

Audrey : Le rugby jouant une place importante dans la culture clermontoise (ASM !), mieux vaut s’exiler les jours de matchs pour les allergiques !!!

Kevin : Les cloches de la cathédrale, tout près de chez moi, qui m’empêchent de dormir le dimanche matin !

 

Mehdi Cornilliet Fondateur

22 ans, étudiant à HEC Paris, ancien étudiant en prépa ECS au Lycée La Bruyère (Versailles) et fondateur de Major-Prépa.