Interview de Marie-Anne, étudiante à Rennes School of Business Interview de Marie-Anne, étudiante à Rennes School of Business
Do you speak English ? No ? What a pity ! Avec une stratégie éminemment portée sur l’ouverture à l’international, Rennes School of Business... Interview de Marie-Anne, étudiante à Rennes School of Business

Do you speak English ? No ? What a pity ! Avec une stratégie éminemment portée sur l’ouverture à l’international, Rennes School of Business a creusé son trou dans le paysage des écoles de management françaises… Au point de tutoyer le top 10 à moyen terme ?

Laissons les rêves de grandeur un instant, et faisons plus ample connaissance avec Marie-Anne et sa Bretonne d’école de commerce !

 

 

Avant l’école

Tes notes à l’écrit ?

A l’époque l’ESC Rennes (ancien nom de l’école) faisait encore partie de la banque IENA (cf article l’ESC Rennes quitte la banque IENA), de plus j’étais en filière littéraire :

Contraction de texte : 15

LV1 IENA (Allemand) : 17,5

LV2 IENA (Anglais) : 16,7

Philosophie : 8

Géographie Lyon (La planète financière) : 14

 

Parle-nous de tes oraux d’entrée à Rennes School of Business?

Je garde un très bon souvenir de mon oral de Rennes, il nous était demandé de parler anglais et français face à un jury bienveillant. Cela me convenait parfaitement puisque j’avais passé trois ans dans un lycée franco-allemand auparavant et que les conversations bilingues étaient une chose tout à fait naturelle pour moi.

 

La vie à Rennes School of Business

Décris  ta vie quotidienne à l’école  (cours, association, stages, parcours envisagé)

La vie à Rennes School of Business est très rythmée, on y passe beaucoup de temps, même en dehors des cours. Les cafétérias, le foyer, des locaux d’associations très confortables, des infrastructures idéales pour travailler et réviser, la salle de sport, sont tout autant d’arguments pour nous donner envie de rester à l’école !

De plus, nos emplois du temps sont aménagés pour que deux après-midis par semaine soient banalisés au profit de la vie associative, ce qui permet de créer une vraie cohésion au sein des associations et de se tenir facilement informé des avancements de chacun. Cela nous permet de rester motivés !

Pour ce qui est des stages, ils sont une expérience primordiale pour établir un projet professionnel solide et appliquer ce que l’on apprend en cours et au sein de nos associations. Cette année j’effectue mon stage au sein de l’équipe des admisseurs de Rennes School of Business, cela représente pour moi une très belle opportunité de promouvoir mon école, d’échanger mais aussi de travailler en autonomie.

En revanche, je n’envisage pas encore un parcours plutôt qu’un autre parce que l’école nous propose de nombreux masters intéressants à mes yeux, notamment les double masters à l’international. J’attends d’apprendre un peu plus en stage et en cours afin de faire mon choix.

 

Comment se déroulent les campagnes de renouvellement des assocs’ ?

En ce qui concerne le renouvellement du BDE et du BDS, les candidats s’organisent en listes qui s’affrontent pendant plusieurs mois. Ils doivent faire preuve d’inventivité, de dynamisme et de courage pour remporter les voix des autres élèves et des anciens BDE et BDS. Ces campagnes rythment la vie de Rennes School of Business dès le week-end d’intégration et font vibrer l’école jusqu’à la fameuse soirée des résultats.

En ce qui concerne les autres associations chacun doit aussi faire preuve d’inventivité et d’originalité au cours des entretiens de recrutement organisés par chaque association. Il s’agit de montrer ses motivations pour intégrer une association, parfois à travers des défis (cuisiner, chanter, danser, etc).

 

Quid de la vie extra-scolaire ? (sports, soirées, ville)

Même si notre vie à l’école est déjà bien remplie, nous sommes beaucoup à avoir des activités en dehors de Rennes School of Business. Pour ma part, j’assiste à des cours de danse assez régulièrement et je donne des cours de soutien auprès de lycéens pour financer mes sorties.

 

Rennes School of Business communique beaucoup sur son ADN résolument international, est-ce une réalité concrète selon toi ? Comment cela se manifeste-t-il ?

L’aspect international est omniprésent, dès que l’on passe les portes du campus 1. Ici, 83% de nos professeurs et 50% des élèves sont internationaux, plus de 80% de nos cours sont en anglais et chaque élève s’apprête à effectuer au moins un semestre à l’étranger.

Au-delà des chiffres, nous côtoyons des personnes de 70 nationalités différentes au quotidien que ce soit en cours ou en dehors des cours. Par exemple, certains élèves étrangers ont choisi d’intégrer notre équipe d’admisseurs et accueillent les élèves admissibles. Au cours de l’année, l’association Wellcome organise l’International Day afin de promouvoir les différentes nationalités présentes sur le campus.

L’international est en quelques sortes inscrit dans nos gènes. Nous avons tous eu des expériences à l’étranger qui nous ont poussés à choisir Rennes School of Business. Je me considère comme internationale parce que j’ai vécu en Amérique du Sud, en Espagne, en Allemagne. A l’âge de 14 ans j’ai même choisi de partir pendant un an dans un lycée allemand pour y apprendre la langue, j’ai fini par passer mon baccalauréat en Allemagne.

 

 Combien coûte l’école ?

Mes frais de scolarité s’élèvent à 9800€ par an mais comme 50 élèves de ma promotion j’ai bénéficié d’une bourse d’excellence pouvant aller jusqu’à 15 000€ sur trois ans.

 

En 5 lignes, pourquoi Rennes School of Business et pas une autre ? (opportunités, spécificités, réseaux)

Un retour aux sources peut-être ? Mon père est breton et j’ai beaucoup de souvenirs d’enfance en Bretagne. Mais je pense qu’avant tout je peux parler d’un véritable coup de cœur ! Un coup de cœur pour l’ambiance, l’accueil chaleureux, le soleil breton, les palmiers du campus 1. Je me suis sentie bien ici, les valeurs de l’école me correspondent et je ne me voyais pas poser mes valises ailleurs qu’à Rennes.

 

Parle-nous d’une asso qui te tient particulièrement à cœur. Etait-ce difficile d’y entrer ?

Si je le pouvais je parlerais de toutes les associations parce que toutes se sont fixé de très beaux objectifs. Il est néanmoins naturel pour moi de parler de mon asso en priorité. Je fais partie du Flâneur, c’est l’association qui crée le guide de la ville de Rennes. Bonnes adresses, restaurants, cafés, cinémas, c’est nous ! C’est un travail fastidieux de rédaction, de développement commercial mais aussi de communication puisque notre guide s’adresse à tous les Rennais. C’est aussi un très beau challenge puisque notre travail permet de donner naissance à un guide papier, c’est une réalisation concrète. Cette année j’ai fait partie du pôle communication, en duo avec mon responsable de pôle nous avons négocié la parution d’un site internet du Flâneur qui sera le pendant du guide papier avec de nombreuses actualités, des événements mais aussi de nombreux articles pratiques pour les Rennais et ceux qui découvrent Rennes.

Pour faire partie de l’équipe du Flâneur j’ai passé un entretien au cours duquel on m’a demandé de lire un article que j’avais rédigé, j’ai aussi dû vendre un objet insolite, rien de bien méchant.

 

illu esc rennes

 

Quel parcours envisages-tu pour l’année prochaine ? Est-ce que tu effectues un stage en fin  de 1A ?

Je n’ai pas encore choisi de mineure pour l’année prochaine. Pour le moment j’attends mes résultats de partiels qui seront déterminants dans le choix de mes destinations à l’étranger mais aussi dans le choix de mon master puisque j’aimerais faire un double master à l’étranger.

En attendant je rêve de partir en Italie ou en Suède.

(Stages cf question 3)

 

Quelle est la fierté de l’école ?

Plusieurs choses me viennent à l’esprit, tout d’abord l’aspect international de notre école, ce qui fait son ADN. Mais aussi la triple accréditation Equis, AACSB, AMBA, un véritable gage d’excellence !

 

 Ton plus beau souvenir cette année à Rennes School of Business?

Il y beaucoup de beaux souvenirs ! Si je ne devais en citer qu’un ce serait la réalisation d’un teaser pour le lancement du Flâneur 2015-2016 en octobre dernier. On venait d’intégrer l’association, personne ne se connaissait et nous étions 8 volontaires pour s’improviser metteurs en scène le temps d’un week-end. On a laissé place à notre imagination parfois débordante, à l’improvisation aussi et nous avons été assez fiers du résultat. C’était une belle façon de promouvoir notre association, de créer une cohésion de groupe et de se découvrir une nouvelle casquette.

 

 Puisque rien n’est pas parfait, des défauts ?

La seule chose qui me vient à l’esprit c’est le manque de contact concret avec les autres écoles rennaises, mais je sais que notre BDE envisage d’organiser des soirées intercorpo avec d’autres campus.

Dimitri Des Cognets

Rédacteur en chef de Major-Prépa