Interview de Marie, étudiante à l’ESC La Rochelle Interview de Marie, étudiante à l’ESC La Rochelle
Direction La Rochelle aujourd’hui, avec l’interview de Marie qui vous permettra d’en savoir un peu plus sur cette belle école !   Avant l’école... Interview de Marie, étudiante à l’ESC La Rochelle

Direction La Rochelle aujourd’hui, avec l’interview de Marie qui vous permettra d’en savoir un peu plus sur cette belle école !

 

Avant l’école

Ton parcours avant ton intégration (lycée et prépa) ?

J’ai fait un Bac ES et ensuite, une classe préparatoire ECE.
Tes notes aux écrits ?

14 en Synthèse, 14 en Culture générale, 3.5 en mathématiques, 10 en économie, 13 en Anglais et 12 en Allemand.

 

Ton oral d’entrée à l’ESC La Rochelle ?

J’ai commencé par l’entretien collectif. Nous étions 6 candidats. Le sujet portait sur les projets associatifs de l’école. Dans l’ensemble, tout le monde a participé sauf un candidat qui est resté un peu en retrait … C’était parfois compliqué de répartir le temps de parole et les missions de chacun. Au final, nous sommes arrivés à présenter le projet et le groupe.

Pour l’entretien individuel, mon jury était composé d’un professeur en Marketing et d’une professionnelle de l’agroalimentaire. Le jury s’est appuyé sur le Futurum vitae pour faire le lien entre mes expériences passées et mes futurs choix…C’est un CV qui reprend ce que pourrait être ton parcours à l’école. En tant qu’étudiante de classe préparatoire, je n’avais pas beaucoup d’expérience mais le Futurum vitae m’a permis de me projeter professionnellement.

Mes projets portaient sur la Culture, les jurys ne connaissant pas trop ce domaine, cela a permis un véritable échange avec eux. Les questions qui m’ont été posées portaient sur mon projet professionnel et mes centres d’intérêt. C’est très rassurant de s’appuyer sur le Futurum vitae

 

Pourquoi as-tu choisi d’intégrer l’ESC La Rochelle ?

Je recherchais une école à taille humaine qui offrait de la proximité avec les professeurs et un accompagnement régulier dans les choix. Ça ressemble beaucoup à l’encadrement présent en classe préparatoire.

Le cadre de vie a aussi eu son influence sur mon choix … La Rochelle est une belle ville, très agréable, où on se sent rapidement bien et en sécurité et le centre-ville est proche de l’école.

J’ai aussi été séduite par le fait d’avoir plusieurs expériences dès la 1ère année, notamment la Mission Humacité ou le Cap Anglophone.

 

La vie à l’ESC La Rochelle

Tes cours ?

J’ai choisi de suivre un parcours anglophone sur les 3 années. Nous étions une trentaine environ sur la majorité des cours et 60 sur les quelques cours qui concernent les 2 classes anglophones.

Nous avions cours uniquement le matin. L’après-midi était dédiée aux travaux de groupe, révisions, job étudiant pour ceux qui le souhaitaient ou vie associative.

La 1ère année offre des cours sur les fondamentaux en management, ce qui nous permet d’avoir une vue d’ensemble des compétences clefs de l’entreprise. Ceci nous prépare aussi à choisir parmi les parcours proposés par l’école.

 

Peux-tu nous en dire plus sur le parcours Humacité ?

Il s’agit de 3 mois d’expérience humanitaire, citoyenne et responsable en tant que bénévole dans une ONG en France ou à l’international. La mission a pour but d’ouvrir l’esprit des étudiants, de vivre une expérience enrichissante humainement et de gagner rapidement en maturité.

La mission peut variée en fonction des choix et des envies de chacun. Le but étant de venir en aide à des personnes en situation difficile.

Pour trouver sa mission, l’école propose une base de données qui regroupe l’ensemble des expériences passées des étudiants. Chacun peut ainsi trouver une expérience qui lui ressemble !

La mission Humacité est une des particularités fortes de l’école.

 

Les campus associés ?

Je n’ai pas fait le choix d’y aller mais j’ai beaucoup d’amis concernés. Ces campus permettent aux étudiants une expérience en expatriation académique forte par petits groupes et en s’appuyant sur les spécificités de chacun des territoires.

 

Les associations ?

En 1ère année, l’investissement dans une association est obligatoire. Chaque jeudi après-midi y est dédié afin de faire vivre le monde associatif et les projets de l’école. La vie associative permet d’avoir une expérience professionnelle concrète dans le sens où chaque association s’organise comme une petite entreprise.

Notre implication dans les associations nous permet de nous sentir investis dans l’école et dans son fonctionnement. Ça rythme aussi beaucoup la vie de l’école.

 

Ton association ?

Je fais partie du BDA (Bureau des Arts) depuis septembre et je viens d’être élue présidente pour l’année à venir. L’année dernière, j’étais responsable Events.

En début d’année scolaire, j’ai passé un entretien pour différentes associations et j’ai choisi le BDA parce-que j’adore la culture et l’Art en général. Lors de mon entretien, j’ai été reçue par les responsables Events et Com.

En tant que présidente, dès la rentrée, je devrais organiser des sessions de recrutement pour constituer l’équipe de l’année à venir. Mes principales missions seront de coordonner l’ensemble des clubs de l’association et je serai l’intermédiaire entre l’équipe étudiante, les prestataires et l’administration de l’école.

LRBDA

Les stages ?

Le Cap Anglophone à effectuer en Janvier : Je suis partie dans le Nord de l’Angleterre pour travailler dans un hôtel sur un poste polyvalent. Pour trouver ce stage, j’ai fait appel au réseau étudiant et celui des professeurs qui animaient les cours de préparation au cap anglo. J’ai vraiment bien progressé en Anglais car je travaillais uniquement avec des internationaux de cultures et d’expériences différentes.

La Mission Humacité à effectuer entre Juin et Août : Je pars au Vietnam dans une association qui donne des cours aux enfants de 3 à 10 ans. Je vais donner des cours d’anglais et animer des activités sportives. J’ai trouvé ma mission sur la base de données de l’école. Cette base de données rassure car elle regroupe des offres d’associations dans lesquelles les étudiants sont déjà partis. Nous pouvons donc les contacter pour avoir leur retour d’expérience en direct.

 

Le parcours que tu envisages ?

L’année prochaine, en tant que présidente d’asso, j’ai choisi le parcours entrepreneuriat. Ce parcours me permettra d’avoir un emploi du temps et des cours adaptés à la gestion d’un asso tout en développant des compétences globales en création et en reprise d’entreprises.

En 3ème année, je pense m’orienter vers le double-diplôme MBA Projets évènementiels et effectuer mon stage cadre dans une agence d’évènements musicaux.

 

Qu’est-ce que le double-diplôme MBA ? Est-ce un double-diplôme interne à l’école ?

Oui, ce double-diplôme est obtenu en suivant des cours avec les étudiants du programme MBA La Rochelle. Ce parcours propose une pédagogie différente où l’enseignant anime les cours comme un coach. La pédagogie est plutôt anglophone, ceci est lié au partenariat fort avec l’Université du Québec à Montréal (UQAM). A la sortie de l’école, nous obtenons donc 2 diplômes : le Programme Grande Ecole et le MBA spécialisé.

 

Comment se déroule les campagnes de renouvellement des assocs’ ?
Cela concerne uniquement le BDE. La campagne dure un mois et demi et est animée autour d’activités, de surprises et de soirées. Le reste des assos et des clubs organisent des oraux de passation fin Avril.

 

Quid de la vie extra-scolaire ?

A 10 minutes à pieds, nous avons une salle de sport universitaire proposant un abonnement annuel d’environ 30€. Nous avons accès à une salle de musculation, des cours collectifs et terrains de sport. L’école est cœur du campus universitaire de La Rochelle … Tout est à proximité !

La Rochelle est une ville animée et très étudiante où de nombreuses soirées à thème sont organisées en partenariat avec les associations, notamment le jeudi. C’est une ville agréable où il fait bon vivre (grandes enseignes prêt à porter etc…).

Elle est à proximité de grandes villes telles que Bordeaux et Nantes et à 3h de Paris. L’île de Ré et d’Oléron font parties des destinations faciles d’accès pour passer du bon temps.

 

Le prix ?

La 1ère année est à 9450€. Nous pouvons régler nos frais de scolarité en 5 fois. L’école a des partenariats avec des banques qui offrent des taux préférentiels. Les après-midis étant libres, ils permettent d’avoir un job étudiant pour contribuer au financement des études. Le parcours en alternance en 12 ou 18 mois permet aussi de réduire les frais car ils sont pris en charge par l’entreprise.

 

En 5 lignes, pourquoi l’ESC La Rochelle et pas une autre ? (opportunités, spécificités, réseaux)

L’ESC La Rochelle propose des expériences différentes notamment Humacité. Elle présente une large palette de spécialisations. De plus, nous sommes suivis individuellement par un tuteur tout le long de notre scolarité ce qui nous permet d’avoir des conseils avisés sur nos choix et du soutien durant les périodes de stage.

 

Quelle est la fierté de l’école ?

Sans aucun doute : humacité !

 

LRBeachCup

Ton plus beau souvenir cette année à l’ESC La Rochelle ?

La LR Beach Cup, organisée par le BDS du Groupe Sup de Co La Rochelle. Nous étions à l’ile de Ré durant tout un week-end. Elle a regroupé 650 étudiants issus d’écoles de commerce et d’ingénieurs venant de toute la France.

 

Puisque rien n’est pas parfait, cite-nous au moins un défaut !

C’est dommage, c’est payant !

Mehdi Cornilliet Fondateur

Ancien étudiant à HEC Paris après une prépa ECS au Lycée La Bruyère (Versailles) et fondateur de Major-Prépa.