Interview de Guillaume, étudiant à l’ESCP Europe Interview de Guillaume, étudiant à l’ESCP Europe
Major-Prépa poursuit sa grande vague d’interview d’étudiants en école. L’objectif est simple : vous offrir un premier aperçu de ce que sera votre vie l’an... Interview de Guillaume, étudiant à l’ESCP Europe

Major-Prépa poursuit sa grande vague d’interview d’étudiants en école. L’objectif est simple : vous offrir un premier aperçu de ce que sera votre vie l’an prochain et vous donner des éléments qui vous feront personnellement apprécier…ou pas certaines écoles. Après avoir pu découvrir le parcours d’Aurélien, étudiant à NEOMA, celui d’Hugues, étudiant à l’EDHEC, ou encore de Margaux, étudiante à Audencia, voici celui de Guillaume, étudiant à l’ESCP Europe.

Avant l’école

Ton parcours avant ton intégration (lycée et prépa) ?

J’ai fait un bac S au lycée Notre-Dame à Chartres dans ma ville d’origine. Puis j’ai fait 3 ans de prépa ECS au lycée La Bruyère à Versailles.

 

Tes notes aux écrits ?

Après avoir eu Kedge et Skema en Carré, j’ai été admissible partout en khube sauf à l’ESSEC (avec cependant une moyenne à peine au-dessus de la barre d’admissibilité à HEC). A l’ESCP j’avais pas mal d’avance à l’écrit avec une moyenne qui tournait autour de 14,5.

J’avais un profil plutôt littéraire, avec des notes en maths assez moyennes :

BCE : Maths HEC : 12,5     Maths II : 11     Maths ESSEC : 11,1     Maths EM Lyon : 15     Maths EDHEC : 12,5     Géopolitique ESCP : 18     Géopolitique ESSEC : 14     Culture G HEC : 17     Culture G EM Lyon : 14     Culture G EDHEC/ESSEC : 12     Anglais : 14     Espagnol : 17     Synthèse : 14     Contraction : 10

Ecricome : Maths : 13,9     Culture Générale : 11,8     Géopolitique : 16     Anglais : 17,15     Espagnol : 13,5     Résumé : 10,5

 

Ton oral d’entrée à l’ESCP ?

L’ESCP était le premier oral de mon tour de France. Je me rappelle avoir tout de suite apprécié l’ambiance, dans un campus plus petit que celui des autres écoles (situation en plein Paris oblige), mais hyper convivial, avec sa cour centrale, et une taille qui permettait à tout le monde de se croiser.

Alors que l’oral est d’habitude mon point fort, j’ai perdu pas mal de places, notamment à cause d’un 9 en maths et d’un 10 en entretien. C’était de loin ma pire note dans cette épreuve, alors que je n’avais pas eu la sensation d’avoir raté… comme quoi le concours est toujours plein de surprises, bonnes comme mauvaises. Sinon j’ai eu 15 en espagnol et 13 en anglais.

 

La vie à l’ESCP

Tes cours ?

On a entre 20 et 25h de cours par semaine, ce qui laisse largement le temps aux activités associatives, sports ou autres doubles diplômes.

Les cours à l’ESCP sont loin d’être aussi nuls que ce qu’on peut souvent entendre au sujet des cours en écoles de commerce. Clairement, il y en a 2 ou 3 vraiment trop « bullshit » pour être intéressants, mais c’est surtout la qualité du prof qui fait l’intérêt du cours, et l’ESCP a la chance d’avoir beaucoup de professeurs très bon dans leur domaine (Emmanuel Combe, Jean-Marc Daniel, Vanessa Strauss-Kahn… pour en citer quelques-uns).

 

Les associations ? (en général)

Il y en a énormément, de tailles et d’importances différentes, pour à peu près tout. Pour en citer quelques unes, le BDE, la JE, le Skloub (ski club), Startrekk (qui organise un trek en montagne en fin d’année), le Yachting ou encore Telescoop (qui film les faits et gestes des étudiants en soirée). Et même si tu ne trouves pas l’asso de tes rêves, tu as toujours la possibilité de la créer. Particularité, l’école dédie un couloir entier qui fait tout le tour du bâtiment principal aux locaux des associations, ce qui permet d’avoir un espace convivial entièrement consacré à la vie étudiante.

 

Ton/tes association(s) ? 

Je suis président de l’association SHUFFLE, bureau des internationaux de l’ESCP. Son objectif est double : accueillir les étudiants internationaux sur le campus et leur faire découvrir Paris et la culture française, et mélanger français et internationaux pour que chacun profite de la richesse culturelle du campus. A cet égard l’ESCP a un potentiel extraordinaire. Nous avons la chance d’avoir plus de la moitié d’étudiants internationaux parmi les 2000 élèves du campus. Concrètement, nous organisons des soirées dans et hors de l’école, des apéros hebdomadaires, des visites de Paris, l’accueil des internationaux, des voyages en France, et plus encore…

Shuffle est une asso encore jeune en plein développement, et nous sommes actuellement sur une dynamique de croissance qui rend la gestion de l’asso encore plus intéressante.

Shuffle

Je suis également membre du club aviron. Plus qu’un simple sport, le club aviron de l’ESCP est une véritable institution. Il faut savoir que les 3 Parisiennes sont quasiment les seules à offrir cette activité aux étudiants, et que l’ESCP se distingue particulièrement puisque elle a été championne de France des grandes écoles ces 5 dernières années. Il est ouvert à tous, aussi bien à ceux qui veulent ramer en dilettante qu’à ceux qui décident de s’investir à fond pour participer aux championnats de France et aux compétitions en s’entrainant de manière intense pour acquérir un très bon niveau (stage de préparation d’une semaine à Pâques, possibilité d’aller ramer tous les jours pendant la saison…).

 

Les stages ? 

Il y a un nombre minimum de semaines stage à valider durant le cycle master pour obtenir son diplôme.

En année de pré-master il faut effectuer un minimum de 10 semaines de stage, ou alors partir en mission humanitaire avec l’une des associations de l’école (Rue des enfants ou Solidarité France-Népal).

Pour ma part je vais effectuer mon stage chez LCL dans la banque d’investissement.

 

Le parcours que tu envisages ?

Pour l’instant je n’ai pas vraiment d’idée précise de ce que je veux faire. C’est l’avantage d’une école comme l’ESCP qui offre des formations d’excellences quel que soit le domaine. En tout cas j’aimerai découvrir le milieu du conseil en stratégie, qui me semble être un métier extrêmement intéressant et complet.

A partir de la deuxième année les élèves choisissent les campus de l’ESCP sur lesquels ils veulent aller. Pour ma part j’ai choisi Paris au S1 avec l’English Track (100% des cours en anglais), et Londres au S2.

 

Comment se déroulent les campagnes de renouvellement des assocs’ ?

Il n’y a que 2 associations qui recrutent par campagne : la JE et le BDE. La campagne JE a lieu au premier semestre et la campagne BDE au second. Dans les deux cas 2 listes s’affrontent sur une période d’environ un mois en animant la vie du campus et sont ensuite élues par les élèves de l’école.

Les autres associations recrutent individuellement, pour la plus part en début d’année, en organisant des apéros en septembre/octobre pour rencontrer les nouveaux première année, et parfois en ajoutant des entretiens.

 

Quid de la vie extra-scolaire ? (sports, soirées, ville)

Malgré sa localisation en plein Paris l’ESCP propose énormément de sports, avec des infrastructures pas si éloignées que ça, et à un tarif imbattable puisque pour 70€ l’année tu peux pratiquer tous les sports que tu veux ! Les jeudis après-midi sont banalisés pour le sport.

Pour les soirées il y en a très régulièrement, entre les OB du BDE, les OB de campagne, les soirées d’asso, ou tout simplement les soirées au Quatter, le bar de l’école (et oui on a un bar dans l’école !). A cela se rajoutent 2 gros évènements : la nuit de l’inté et le gala.
nuit inté

Et bien sur, Paris reste la meilleure ville qui soit en terme de sorties, bars, boites, musées…

 

Le prix ? (tu peux détailler les opportunités de financement si tu le désires !)

L’année dernière le prix de la scolarité était de 39 000€, avec 12 000€ pour l’année prémaster. Il faut rajouter à cela le prix loin d’être négligeable du logement, qui tourne souvent autour de 600-700€ par mois.

Beaucoup d’étudiants effectuent un prêt, et les banques proposent des taux très attractifs autour de 1% pour attirer les étudiants.

 

En 5 lignes, pourquoi l’ESCP Europe et pas une autre ? (opportunités, spécificités, réseaux)

Déjà l’excellence académique qui vous permettra de postuler dans tous les domaines et tous les établissements (Grands cabinets de stratégie, banques d’investissement comme Goldman Sachs…). Ensuite l’ambiance ultraconviviale qui y règne. En 3 mois tu connaîtras presque toute ta promo. Et enfin le côté international que tu ne retrouveras développé à ce point dans aucune autre école, avec des campus dans 5 pays, et une densité d’internationaux sur le campus de Paris inégalée.

 

Quelle est la fierté de l’école ?

Je dirais être la première école de commerce européenne.

 

Ton plus beau souvenir cette année à l’ESCP ?

Dur de faire un choix… Mais notre premier voyage organisé avec Shuffle en Normandie reste l’un de mes meilleurs moments de l’année. Pouvoir participer de bout en bout à l’élaboration d’un projet, en voir profiter les autres, et en profiter soit même avec ses potes est quelque chose d’incroyable.

564448_1572113209782816_287392119003481921_n

Puisque rien n’est parfait, cite-nous au moins un défaut !

Les prix à Paris, particulièrement des logements.

Mehdi Cornilliet Fondateur

Ancien étudiant à HEC Paris après une prépa ECS au Lycée La Bruyère (Versailles) et fondateur de Major-Prépa.