Interview de Léa, étudiante à l’ESC Dijon Interview de Léa, étudiante à l’ESC Dijon
Major-Prépa poursuit sa grande vague d’interview d’étudiants en école ayant intégré l’année dernière. L’objectif est simple : vous offrir un premier aperçu de ce que... Interview de Léa, étudiante à l’ESC Dijon

Major-Prépa poursuit sa grande vague d’interview d’étudiants en école ayant intégré l’année dernière. L’objectif est simple : vous offrir un premier aperçu de ce que sera votre vie l’an prochain et vous donner des éléments qui vous feront personnellement apprécier…ou pas certaines écoles. Aujourd’hui dans notre 5ème interview, découvrez le parcours de Léa, étudiante à l’ESC Dijon.

 

Avant l’école

Ton parcours avant ton intégration (lycée et prépa) ?

Je viens d’Ardèche où j’ai fait un bac ES européenne mention bien avant d’intégrer une prépa ECE au lycée Camille Vernet à Valence.

 

Tes notes aux écrits ?

BCE : IENA anglais : 10,5     IENA espagnol : 15     Eco ESCP : 8,5     Maths EM : 2     Contraction : 7    Culture G : 6     Synthèse : 14

Ecricome : Espagnol : 11,5     Anglais : 11     Résumé : 9     Culture G : 14,5     Maths : 4     Eco : 9

 

Ton oral d’entrée à l’ESC Dijon ?

C’est l’oral qui s’est le mieux passé au niveau du ressenti. J’ai vécu l’entretien comme un véritable échange avec le jury qui m’a très vite mis à l’aise, avec une vraie dimension humaine. C’était plus une conversion qu’un entretien en tant que tel. Je me rappelle n’avoir pas vu le temps passer, c’était un très bon moment. La salle prépa oral qui permet aux étudiants de venir se préparer psychologiquement et d’avoir les derniers conseils des admisseurs une demi-heure avant l’épreuve était aussi vraiment sympa pour se détendre. Au final j’ai eu 20 en entretien. 13 en anglais. 12 en espagnol.

 

La vie à Dijon

Tes cours ?

Une des particularités de l’école est que quasiment tous les cours ont lieu en classe et pas en amphi. On a entre 20 et 25h de cours par semaine. En début d’année, on a le Séminaire d’intégration pendant le mois de septembre qui permet de connaitre une grande partie de sa promo avec des cours assez originaux, comme du théâtre ou même du krav-maga.

 

Les associations ? (en général)

Il existe 26 associations dans l’école, et dans tous les domaines, du vin à la mode en passant par l’humanitaire ou l’automobile. Les associations également reflètent bien les valeurs de l’école : par exemple l’association Solidaresto récolte des fonds en vendant des goodies aux étudiants pour former une sorte de mini resto du cœur pour les étudiants qui en ont besoin. On voit vraiment cet esprit de solidarité.

 

Ton/tes association(s) ? 

Je suis responsable communication du BDA. Mon rôle est de coordonner les actions du pôle com. J’ai également co-organisé la participation au Trophée des arts*. Nous étions 50 étudiants de Dijon à se déplacer. J’ai donc recruté les meilleurs artistes de l’école et organisé tout ce qui est transport, ou demande de subventions.

13349235_10208201417867052_388443933_n

Je suis également Secrétaire du Campus Comedy Tour. C’est un Festival d’humour que nous organisons dont le but est de « trouver l’étudiant le plus drôle de l’année », dont la finale cette année était à la Cigale à Paris. En plus nous accueillons également un humoriste tous les ans.

* Le TDA ou Trophée des arts est un concours de performances artistiques organisé à Barcelone tous les ans par Toulouse Business School où plusieurs écoles de commerce s’affrontent dans différentes catégories.

 

Les stages ?

A la fin de la première année nous devons effectuer un stage de 3 mois en vente.

Pour ma part j’effectue l’accueil admissible durant 1 mois et demi, ce qui me fait valider mes trois mois de stage si je le complète par 3 semaines de travail supplémentaires. Et en plus des admissibles je vais travailler 2 mois dans un restaurant cet été.

 

Le parcours que tu envisages ?

Cette année je suis en filière anglophone, avec presque tous les cours en anglais. Plus tard j’aimerais faire du management culturel car je suis passionnée par le monde du spectacle et par le théâtre. Lorsque j’étais en prépa, j’ai été présidente d’un petit théâtre de poche en Ardèche pendant 2 ans. Nous l’avons entièrement rénové, et nous gérions entièrement son fonctionnement, la programmation annuelle, avec des amateurs et des professionnels qui venaient monter sur scène. Par conséquent je souhaite faire le master MECIC (master des entreprises culturelles et industries créatives) que propose l’école, et qui a lieu sur paris pour la dernière année du cursus.

13335370_10208201502029156_1734554578_n

 

Comment se déroulent les campagnes de renouvellement des assocs’ ?

Chez nous les trois Bureaux (BDE, BDA, BDS) listes durant 3 mois d’octobre à décembre. Cette période est très animée puisque les 3 campagnes ont lieu en même temps. Pour les autres associations, le recrutement a lieu en début d’année, parfois par des entretiens, voire plusieurs pour la JE par exemple.

 

Quid de la vie extra-scolaire ? (sports, soirées, ville)

Le Sport (ou l’art) est obligatoire, donc noté. Les Jeudi après-midi sont banalisés pour ça. L’école dispose d’une salle de sport, et les autres infrastructures comme les terrains sont situés à l’extérieur mais à moins de 15 minutes de l’école, donc extrêmement proches. Les élèves peuvent également postuler pour être coach.

Il y a évidemment beaucoup de soirées, que ce soit celles organisées par les assos de l’école ou les listes, ou bien celles dans les nombreux bars de la ville. Dijon est une ville très étudiante, et particulièrement sécurisante comparée à d’autres.

 

Le prix ? (tu peux détailler les opportunités de financement si tu le désires !)

L’année coûte 9 200 €. A cela il faut rajouter la cotisation à la Fédération des étudiants de 300€ en début d’année (pour avoir des réductions sur tous les évènements). Les loyers sont très raisonnables, environ 290€ les 20 m² pour un studio seul et encore moins pour les colloc. De plus l’école étant juste à côté du centre, tout le monde habite à seulement quelques minutes de l’école.

 

En 5 lignes, pourquoi l’ESC Dijon et pas une autre ? (opportunités, spécificités, réseaux).

Ça a vraiment été une école coup de cœur, dès les oraux et même dès cap oral (journée de préparation aux oraux offerte aux admissibles par l’école). J’adore l’ambiance à taille humaine de l’école et l’esprit de famille qui y règne. Le campus est également très bien situé en plein cœur de la ville. Et enfin l’école a une offre de formation qui correspondait totalement à mes attentes, c’est pourquoi je l’ai préféré à ICN et Strasbourg où j’étais également admise.

 

Quelle est la fierté de l’école ?

Je dirais nos trois valeurs : international, excellence et accompagnement, qui sont une réalité que chaque étudiant peut expérimenter au quotidien.

 

Ton plus beau souvenir cette année à l’ESC Dijon ?

Pour moi il y en a deux : notre élection au bureau des arts lors de la soirée de clôture des campagnes au zénith de Dijon. Et également le trophée des arts, où l’ambiance était incroyable et où Dijon a eu 6 podiums sur 10 épreuves.

13336191_10208201458508068_716768331_n

 

Puisque rien n’est parfait, cite-nous au moins un défaut !

La pluie ! En hiver le temps est souvent un peu trop mauvais.

 

 

Guillaume Hénault

Cofondateur du groupe Up2School (Major-Prépa, Business-Cool et Forum-Commerce) et étudiant à ESCP Europe.