Quelle stratégie pour l’ESC Pau Business School ? Quelle stratégie pour l’ESC Pau Business School ?
Comme tu le sais, les écoles de commerce dépendent bien souvent de leurs CCI : ce sont elles qui les ont créés à l’origine.... Quelle stratégie pour l’ESC Pau Business School ?

Comme tu le sais, les écoles de commerce dépendent bien souvent de leurs CCI : ce sont elles qui les ont créés à l’origine. À la suite de l’élection en novembre 2016 d’une nouvelle équipe à la CCI Pau-Béarn autour du nouveau Président Didier Laporte, une réflexion stratégique a été entamée sur le développement d’ESC Pau Business School. Les axes stratégiques suivants ont été retenus :

 

  • Rester la “petite grande Ecole” de commerce à l’heure où “la plupart des Business Schools commencent à se rapprocher de la taille d’universités” ;
  • Définir le profil du diplômé en phase avec les attentes du XXIème siècle et développer une pédagogie innovante basée sur l’experiential et le coach learning permettant de (trans)former nos étudiants ;
  • Rendre l’Ecole encore plus agile en mode « start-up », en supprimant les silos organisationnels pour être plus réactif face à l’accélération des changements ;
  • “ne pas rester totalement généraliste”, en cultivant des spécialités de management autour de l’entrepreneuriat, du sport & bien être, de l’agroalimentaire d’excellence et de l’énergie ;
  • Privilégier des partenariats approfondis notamment à l’international et “être au service des entreprises du territoire”.

 

Les fondamentaux

La stratégie cherchant à valoriser l’ADN de l’Ecole et ses expertises en prenant en compte notamment les profils de diplômés cherchés par les entreprises de ce début de XXIème siècle a été validée par les organismes d’accréditation. Ainsi, l’habilitation à délivrer le grade de Master a été renouvelée pour 3 ans en 2017 par la Commission Ministérielle d’Evaluation des Formations et des Diplômes en Gestion. L’accréditation internationale EPAS a également été renouvelée par l’European Foundation for Management Development pour le programme Master Grande Ecole pour la durée maximale de 5 ans en 2018. Toujours en 2018, l’Ecole a obtenu l’accréditation par la Conférence des Grandes Ecoles de deux Masters of Science (Finance ; Sustainable Sports Management) et d’un Mastère Spécialisé en Transformation de l’Action Publique.

Ces accréditations, très demandées sur le marché, permettent ainsi à l’école d’avoir des preuves sur la solidité scientifique, pédagogique et professionnelle de ses formations en management. Elles lui permettent de consolider sa stratégie et de travailler sereinement à son développement.

 

L’ESC Pau Business School « For Tomorrowers »

Tu as certainement entendu parler du mot « Tomorrowers ». Derrière cette volonté d’anticiper l’avenir et de former des étudiants qui soient capables de s’adapter à un monde du travail qui évolue toujours plus vite, une pédagogie innovante basée sur l’experiential et le coach learning a été mise en place en septembre 2017 et a permis au Master Grande Ecole de gagner en intensité et de personnaliser l’expérience étudiante en fonction de la finalité de leurs projets. En effet, chaque semestre l’étudiant a le choix entre se spécialiser, s’internationaliser, développer son entreprise, ou se professionnaliser.

Les premiers résultats existent déjà au sein et autour du Programme Grande Ecole. Par exemple, des workshops ont été lancés en collaboration avec des Ecoles d’ingénieurs et de design sur des projets innovants portés par des champions nationaux et mondiaux. Des Summer et Winter Schools ont également été organisées à Pau ou à Biarritz avec des partenaires académiques solides comme le Rollins College (Winter Park, Floride), la Wichita University (Kansas) et la Kean University (New Jersey). Avec de tels partenaires académiques et professionnels, l’ESC Pau BS explore tous les jours les potentialités de l’hybridation créative des connaissances et des compétences au service de l’innovation et de la performance !

 

La transformation de l’école

L’ancienne organisation était l’héritage d’un autre temps et d’un autre environnement, avec beaucoup d’intermédiation, de silos organisationnels, de process administratifs plus hiérarchiques et une « suradministration ». La réorganisation en mode « start-up » était en cours lorsque le contexte de la CCI Pau-Béarn a poussé l’Ecole à accélérer sa transformation.

A cause d’une baisse des ressources des CCI, l’école a dû supprimer vingt postes. Il s’agit d’une problématique pour l’ensemble des organismes consulaires au niveau national, tant la pression sur les fonds de roulement et les ressources fiscales s’est accentuée ces dernières années pour les Chambres de Commerce et d’Industrie…

Le développement de la stratégie de l’école s’est donc télescopée avec ces décisions gouvernementales et l’école a dû aller de l’avant et accélérer sa réorganisation. Elle a, en effet, supprimé sept postes de professeurs mais dans des champs disciplinaires ne correspondant pas aux axes stratégiques. Elle prévoit cependant de nouveaux recrutements de professeurs dans des spécialités en phase avec sa stratégie sectorielle (sport & bien être, agroalimentaire d’excellence et énergies).

Ainsi, cette situation ne doit pas occulter pas la dynamique dans laquelle l’école s’est engagée : elle continue à construire un modèle alternatif qui correspond aux aux étudiants et aux entreprises, et qui se retrouvent dans ses valeurs humanistes, de proximité et d’innovation. Elle se construit comme une adhocratie , en mode « startup » tout en respectant l’ensemble des attendus d’une Grande Ecole. Ainsi, les professeurs permanents y assurent toujours plus de 50% des enseignements du Programme Grande École et l’école s’active : elle a déjà atteint ses objectifs de recherche annuels pour 2018 alors que nous ne sommes… que début juillet !

 

L’arrivée d’un nouveau directeur et les prochaines étapes

Sébastien Chantelot a décidé de quitter ses fonctions après avoir mis en œuvre la première étape du développement de l’école avec succès. Il souhaite maintenant ouvrir une nouvelle page professionnelle.

La deuxième étape du développement de l’ESC Pau Business School va passer par une intensification de la pédagogie « For Tomorrowers » et par un management unique des trois entités de formation de la CCI Pau Béarn : ESC Pau, CNPC Sport et la structure de formation continue.

En ayant pris la décision de créer une seule entité à trois Ecoles, la CCI Pau Béarn vise à mutualiser certains coûts afin de disposer d’une assise financière plus importante. En additionnant ESC Pau Business School, CNPC et ForCo, le nouveau Groupe atteint un chiffre d’affaires de 20 M€, avec un objectif d’accroître ce dernier de 5 millions d’euros d’ici à trois ans, soit 25 M€. Un travail de fond est conduit en parallèle portant sur la forme juridique de la nouvelle entité qui lui permettra plus d’agilité et d’autonomie : EESC, SAS, association, tout est possible !

Le recrutement du nouveau directeur pour piloter ce projet d’envergure est en cours. Il sera aux commandes du groupe au 1er septembre.

Mehdi Cornilliet Fondateur

22 ans, étudiant à HEC Paris, ancien étudiant en prépa ECS au Lycée La Bruyère (Versailles) et fondateur de Major-Prépa.