TBS bouscule les PGE à l’ancienne TBS bouscule les PGE à l’ancienne
Le programme Grande Ecole de TBS propose une offre pléthorique de double-diplômes et de certificats d’excellence. Une volonté d’ouverture au cœur de la stratégie... TBS bouscule les PGE à l’ancienne

Le programme Grande Ecole de TBS propose une offre pléthorique de double-diplômes et de certificats d’excellence. Une volonté d’ouverture au cœur de la stratégie de densification et de personnalisation des compétences. 

 

Ce n’est plus un mais deux diplômes au minimum que les étudiants de TBS reçoivent à la fin de leur cursus, dans des domaines très divers. L’école s’est donnée comme mission de construire des profils d’étudiants hautement recherchés par les entreprises. Pour cela, elle compte leur transmettre plus de compétences diversifiées, de savoirs et de soft skills qui démarqueront ses étudiants dès leur entrée sur le marché du travail, et surtout qui leur donneront les moyens de s’y épanouir tout au long de leur carrière. Pour y parvenir, TBS a choisi une stratégie fondée sur la densification et l’hybridation des compétences et sur la personnalisation des parcours. « Nous formons des profils robustes adaptés aux besoins des entreprises. Nos diplômés sont dotés d’un large portefeuille de compétences qu’ils pourront utiliser à tout moment durant leur carrière. Cela les différencie et leur donne la liberté de mener la vie professionnelle de leur choix, en fonction de leurs ambitions et leurs aspirations », explique Annabel-Mauve Bonnefous, directrice du programme Grande Ecole de TBS. 

 

Plus de 100 doubles-diplômes en France et à l’international

Traduction concrète de cette stratégie, TBS peut s’affirmer comme une école qui propose une offre extrêmement étoffée de doubles-diplômes, avec plus de 100 possibilités ouvertes aux étudiants en France et à l’international. « C’est l’un des atouts majeurs de TBS, poursuit Annabel-Mauve Bonnefous : chez nous, 100% des étudiants ont la garantie qu’ils termineront leurs études avec deux diplômes. Les étudiants comme les recruteurs apprécient particulièrement cette spécificité. » Au-delà de la quantité, qui fait de l’offre de TBS la plus large de France, c’est bien sûr la qualité et la diversité des formations proposées qui intéressent avant tout les étudiants. En France, ils peuvent choisir des établissements prestigieux comme Sciences Po, l’Enac, l’Ecole des Mines ou l’Insa, obtenir un diplôme de conseil en gestion de patrimoine au Centre d’études supérieures de la profession bancaire ou passer le DSCG qui ouvre sur des carrières dans l’audit et la finance. Dans 13 pays partout dans le monde (Allemagne, Canada, Chine, Etats-Unis, Inde, Irlande, Mexique Royaume-Uni…), ce sont 22 universités qui les accueillent pour ancrer leur double cursus dans l’excellence et l’ouverture culturelle. Cette offre s’inscrit d’ailleurs dans la forte ambition internationale de TBS, qui a noué des partenariats pour des semestres d’échanges académiques avec plus de 200 écoles et universités, dont certaines parmi les plus réputées au monde : Bocconi en Italie, UCLA et Berkeley aux Etats-Unis, Université Complutense en Espagne pour n’en citer que quelques-unes. Enfin, TBS donne accès à 27 Master of Science (MSc) dans des secteurs aussi divers que les arts et la culture, l’aéronautique, le marketing, la finance ou encore l’entrepreneuriat. 

 

Des compétences stratégiques complémentaires avec les certificats d’excellence

L’autre marqueur de la volonté d’ouverture et de densification des compétences est le développement de certificats d’excellence complémentaires avec les spécialisations métier. Ces modules optionnels sont consacrés à des thématiques qui impacteront de façon décisive les stratégies d’entreprise dans les prochaines années. Ils contribuent à la formation de décideurs agiles et responsables. Jusqu’à présent, TBS en proposait 5 : Soft Skills, RSE, « Scale-up » pour se former aux problématiques de l’hypercroissance et des start-up, Consulting et Big Data. A partir de la rentrée prochaine, avec le nouveau certificat Action climat, elle sera la première école à développer cette expertise totalement en phase avec ses valeurs. 

Cette diversité des parcours contribue à faire des diplômés de TBS des profils singuliers, ouverts sur le monde et sur les enjeux d’avenir. Et, en tant que tels, recherchés par les recruteurs, d’autant plus que cette stratégie peut s’appuyer sur l’excellence académique et la qualité reconnue du corps professoral.

 

Paroles d’étudiants

Florian Mediondo, double-diplôme TBS-INSA

« J’ai souhaité intégrer le programme Grande Ecole de TBS pour réaliser le double-diplôme TBS-INSA, en spécialisation « Purchasing and Supply Chain ». Cela me permet d’ajouter la vision stratégique et la compréhension des problématiques de production à la compétence technique d’ingénieur, et ainsi d’avoir un profil plus complet, beaucoup plus valorisé par les recruteurs. Je m’en suis rendu compte dès la recherche de stage : le fait d’avoir ces deux lignes sur mon CV m’a valu des retours très positifs et de bons entretiens. Je validerai mon double-diplôme TBS-INSA à l’issue de mon stage, que j’effectue chez Bouygues TP, avec une mission de développement commercial très intéressante. »

 

Alberto Monari, 2e année du MSc Artificial Intelligence and Business Analytics 

 « Après mon Bachelor d’Engineering & Management à Politecnico di Torino, je souhaitais poursuivre ma formation dans le domaine des datas par un master avec une forte orientation business et internationale. C’est exactement ce que TBS m’apporte, puisque j’ai passé un semestre à Barcelone et un à Casablanca, et que je serai à Toulouse pour ma deuxième année. J’ai vraiment apprécié cette année, même si le second semestre a été impacté par le Covid. Le confinement m’a donné l’occasion d’approfondir mes connaissances ! Le certificat d’excellence Big Data m’a apporté de solides bases indispensables sur les différents concepts et les enjeux du Big Data, le Cloud et la manière dont les entreprises et le monde du travail doivent les prendre en compte. J’ai eu l’occasion de les mettre en pratique immédiatement, lors de mon stage de cet été, qui est ma première expérience professionnelle dans les datas. C’est un secteur qui me plaît vraiment, où je souhaite commencer ma carrière en tant que data analyst, voire data scientist ou ingénieur machine learning. »

Dimitri Des Cognets

Rédacteur en chef de Major-Prépa